3
min

Voyage vers l'inconnu

127 lectures

108

23 heures

Il faut dormir, un long voyage m'attend demain. Sûrement le plus long, le plus difficile et le plus effrayant de ma vie.

2 heures

Je n'arrive pas à dormir. Tout quitter m'angoisse. Je ne veux rien oublier d'important. Vous imaginez, passer de l'autre côté ? Cela me fait peur, je crois que personne n'est très rassuré. Les réseaux sociaux s'emballent, le taux de suicides augmente. Il y a de l'agitation dans la rue en dessous de ma fenêtre. Passer de l'autre côté... Un voyage sans retour.

6 heures

Mon réveil sonne. Je voudrais dormir encore mais je ne peux pas, c'est le grand jour, je dois être prête. J'enfile des vêtements. Fera-t-il chaud ? Froid ? Je ne sais pas. Dans le doute j'empile mes vêtements. T-shirt, sous pull, pull, collants, pantalon ample, chaussettes, baskets. Anorak. Autour de mon bras gauche mon bandana jaune, noué. Dans mes poches j'ai glissé une paire de gants et un bonnet.

7 heures

L'heure du départ approche. Je vérifie mon sac pour la troisième fois. Ils nous ont donné une liste. « Ne prendre que le minimum ». Facile à dire. Je voudrais pouvoir prendre tout ce qui me tient à cœur. Je voudrais prendre tous ces objets auxquels je tiens. Ça me fait mal au cœur de laisser tout ça derrière moi. Mais si je ne pars pas, je ne sais pas combien de temps je pourrais encore survivre ici...

8 heures

Mon sac est sur mon dos. J'attends devant chez moi. Je regarde ce paysage que je ne reverrai sans doute jamais. Est-ce que je dois fermer ma porte à clé ? C'est étrange comme sensation. Comme un mauvais rêve. Je reste plantée devant ma porte et je me perds dans des souvenirs. Mes parents, mes frères et sœurs. J'espère que je pourrais les retrouver. Ils me manquent. Mes amis, mes professeurs, mes connaissances... Que sont-ils devenus ? J'ai peur. J'ai envie de pleurer. Qu'est-ce que je vais devenir, moi ?

8 heures 27 minutes

Je dois me dépêcher, je vais rater la navette de 8h30. Je vais essayer de retrouver Paul. C'est difficile de supporter la solitude quand tout le monde part en famille vers l'inconnu. Je voudrais pouvoir serrer quelqu'un dans mes bras mais tout le monde est pressé, stressé, paniqué, angoissé. Tout le monde cours partout, c'est difficile de rester calme dans ces conditions.

8 heures 31 minutes

Je suis dans le bus. Tout le monde est entassé. Les enfants pleurent. Les parents crient. Les vieux se taisent. Les jeunes aussi. Nous ne savons pas où nous allons. Si, un peu, on nous a dit « de l'autre côté ». Mais l'autre côté de quoi ? De la vie ? Un suicide collectif organisé par tous les dirigeants de la planète ? Et si il y avait des dissidents ? Seront-ils tués tout de même ou périront-ils dans d'atroces conditions ? Continueront-ils à vivre normalement ?

9 heures

Toujours dans le bus. Le trajet commence à être long. J'ai ouvert Facebook. Je le regrette. Des gens appellent au suicide. D'autre crient au complot. Certains font leurs adieux. D'autres demandent des comptes aux gouvernements avec des pétitions en tous genres. Certains demandent une mobilisation, une grande désobéissance. Je ne sais pas quoi faire. La sécurité d'aller à un endroit où tout le monde va me rassure. Peut être qu'on va tous à l'abattoir, qu'on se suit comme des moutons, mais on y va ensemble.

10 heures

Le bus s'arrête. L'espoir brille dans les yeux des passagers. Dehors, une marée d'hommes, de femmes, d'enfants se tournent vers nous. Ils ont le regard éteint de ceux qui attendent depuis des heures et désespèrent. Je ne sais plus si je veux sortir. Je suis emportée par la foule qui sort en se bousculant. Je me retrouve seule. Je n'ai pas réussi à retrouver Paul. Pourtant il est grand. Impossible de l'appeler, le réseau est saturé. Il est grand, si je me mets sur la pointe des pieds, peut être que... Non, toujours trop petite... Mon sac commence à peser sur mon dos, j'ai mal. Pourtant je ne veux pas le poser. Il est un peu ma bouée, tout ce qu'il me reste de ma vie de ce côté. Il a le poids de ma vie d'ici.

11 heures

La foule n'a pas beaucoup bougé mais un mouvement d'agitation secoue les gens, leurs regards s'allument à nouveau. Comme un seul homme les milliers de personnes avancent d'un pas peu assuré vers quelque chose que je ne vois pas. Prise en étau, je ne peux pas reculer, je ne peux pas m'arrêter. Je panique. Je cherche du regard mon ami, je ne le voit toujours pas. A-t-il décidé de ne pas venir finalement ? Je commence à distinguer une masse au loin. Du métal, brillant... Un bateau ? Non, pas avec cette forme. Pourtant il flotte sur l'eau. L'autre côté, est-ce l'océan ? Ses profondeurs ?

11 heures 42

J'y suis presque et j'ai retrouvé Paul. Il porte comme prévu un bandana orange autour du bras gauche. On s'est pris dans les bras. Ça fait du bien. Je ne suis plus seule. J'ai quelqu'un avec qui aller vers ce vaisseau marin. Nous avons un peu parlé, mais la tension ambiante nous noue la gorge. Ce n'est pas grave, nous nous sommes retrouvés.

12 heures

Nous sommes à deux doigts d'embarquer. Nous devons d'abord passer une batterie de tests et remplir un tas de formulaires. Âge ? Sexe ? Nationalité ? Vaccins ? Adresse ? Nom de famille ? Prénom des membres de la famille ? Nous avons le droit de renseigner les noms, prénoms et adresses de trois amis. J'ai mis Paul. J'ai peur de mettre quelqu'un d'autre, peur de donner des renseignements sur quelqu'un qui a décidé de ne pas embarquer, de le condamner... Alors je ne mets rien.

13 heures

Mon ventre commence à gargouiller. Une personne en orange passe de personne en personne pour nous donner de quoi manger. J'ai fait tous mes tests. J'ai reçu un dossier et un petit badge. Je suis prête à embarquer. Je m'assieds dans un fauteuil et me laisse sombrer dans un sommeil profond.

19 heures

Quand je me réveille, j'entends de grands bruits. Tout le monde est attroupé autour d'un hublot. Paul me prends par la main et m'emmène un peu à l'écart, devant un hublot que personne n'a remarqué. Dehors il fait noir. « Tu vois, nous sommes de l'autre côté. L'autre côté de l'atmosphère. »

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
108

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
J'arrive un peu tard pour faire ce très beau voyage vers l'inconnu, angoissant à souhait.
Il mériterait d'avoir une audience plus large mais il n'est pas trop tard pour cliquer sur « J'aime cette œuvre ».

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Lu et apprécié, merci :)
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci à vous !
·
Image de Charlette
Charlette · il y a
Le compte à rebours de la journée rythme très agréablement le texte. On patiente d'heure en heure pour connaître le fin mot ! Agréable moment de lecture.
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci beaucoup Charlette ! Je me suis beaucoup amusée à l'écrire ! Votre commentaire me fait plaisir !
·
Image de Brumelle
Brumelle · il y a
Un beau texte dont j'ai aimé la chute inattendue.
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture Brumelle.
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Bravo pour ce beau texte ! J'aimerais beaucoup en lire un plus étoffé dans le même univers ^^ Bonne chance, mes votes ! :)
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Haha ! merci Léa ! Oui, je pense que je vais le travailler à nouveau :)
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Super, j'espère pouvoir le lire alors ^^
·
Image de CristelD
CristelD · il y a
Inattendue !
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une chronique astucieusement conduite ...
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci beaucoup Miraje :)
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Beau et original , bravo ! Mes 5 votes ! Je vous invite à lire < De ma fenêtre > en lice et belle journée
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci beaucoup Lammari Hafida ! ^^
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un texte en effet angoissant dont l'issue semble heureuse, mais qu'en est-il vraiment ? ;-)
·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Ah, ça, c'est à vous de voir Joëlle ! Je vous laisse imaginer ce que vous voulez ;-)
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Encore un auteur qui se débine, nous laissant en plan au moment où l'on a le plus besoin de ses lumières :(
;-)

·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Je crois que moi même je n'ai pas de réponse et que la fin dépend de mon humeur ;-)
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Beau suspense jusque la fin ! Jolie chute !
Vous arrêterez-vous quelques instants devant mon "miroir" ? (haïku)

·
Image de Le Petit Esprit Rêveur
Le Petit Esprit Rêveur · il y a
Merci beaucoup Maryse !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur