Offrir à tous de la littérature courte via des supports innovants

Vive la littérature courte ! Partout. Tout le temps.
Short Édition, éditeur engagé, s’est donné pour mission de donner à tous accès à la littérature et de défendre la cause de la lecture.
Grâce à nos Distributeurs d’Histoires Courtes et avec nos partenaires.
En combinant lecture gratuite pour le lecteur final et droits d’auteurs pour les créateurs.

Une offre éditoriale
sur mesure

Quel que soit le lieu ou le public que vous accueillez, choisissez, personnalisez et adaptez les lectures que vous offrez.

Nos éditeurs sont là pour vous accompagner et vous aider à choisir les œuvres de vos Distributeurs.

Découvrir nos collections

Nos Distributeurs
d’Histoires Courtes

Bénéficiez d’une gamme de Distributeurs d’Histoires Courtes adaptée à vos besoins.

Qu'ils soient transportables ou non, qu’ils impriment (de façon écoresponsable) ou qu’ils donnent à lire sur smartphone… nous pouvons vous accompagner pour trouver le Distributeur adapté à votre projet.

Découvrir nos Distributeurs

A chacun son lieu, à chacun son rôle

Une solution adaptée à votre public

Accueil & culture

Lieux publics

Tout le monde a besoin de la littérature pour voyager, découvrir et rêver… que ce soit dans le contexte parfois difficile des rendez-vous médicaux, lors de l’attente d’un train, ou d’une nouvelle coupe de cheveux ! Accueillez vos publics avec une expérience culturelle mémorable !

Education

Éducation

Des lectures courtes de qualité, associées à des supports ludiques : une combinaison parfaite pour donner le goût de la lecture et de l’écriture !

Nous travaillons avec les collectivités territoriales et l'Éducation nationale pour répondre aux besoins des différents porteurs de projets.

Partenaires de
l'Éducation nationale
Le projet ÉditoNotre action
avec les médiathèques

Et si vous lisiez une histoire courte...

Germaine, Madeleine et... l'administration française par Alice Merveille

Par décret du 21 février 2012, l'administration française décida d'annuler sur les formulaires concernant les citoyens, ou plutôt les citoyennes, l'obligation de préciser si elles se déclarent « mademoiselle » ou « madame », autrement dit non mariée ou mariée.
Chaque soir Germaine, quatre-vingt-deux ans, après son rendez-vous quotidien cathodique avec Julien Lepers, appelait son amie Madeleine, quatre-vingt-quatre ans, pour échanger leurs impressions sur la ... [+]

Lire la suite