2
min

Votre aimé...e

Image de Anadèle

Anadèle

202 lectures

8

Mon Ami,
Je vous remercie pour vos fleurs, elles sont magnifiques tout comme les mots qui les accompagnaient et qui m’ont touchée plus que je ne saurais le dire !
Toutefois et en dépit des sentiments que j’ai également pour vous depuis si longtemps, je crois que nous avons passé l’âge des batifolages. Et si mon cœur et ma vie sont libres, il n’en n’est pas de même pour vous.
Je me sentirais affreusement honteuse de me laisser aller dans vos bras quand c’est une autre femme qui partage votre vie.
Notre destin, ma foi, n’est peut-être que d’accepter que notre amour soit définitivement impossible à vivre. Voyez comme j’en suis désolée moi-même mais il faut être raisonnable et surtout à notre grand âge !
Bien à vous.
Votre amour impossible.
Mon Amour possible...
Je ne puis accepter votre renoncement quand je vous aime tant et que vous me le rendez encore, je le sens. Croyez bien que je comprends le souci et le respect que vous avez et que j’ai aussi de la compagne de ma vie mais notre histoire à vous et moi reste notre affaire. N’avons-nous pas attendu assez longtemps ?
Que me parlez-vous de notre âge quand il n’est question que d’amour ?
L’amour n’a pas d’âge, mon tendre amour. Il n’est que fleurs et chocolats, il n’est que gaieté et joie.
Vous avez laissé s’enfuir les ailes de notre histoire autrefois, je ne vous laisserai pas gâcher à nouveau les dernières années de nos vie, vue notre grand âge, comme vous le mentionnez.
Je vous promets de vous aimer, de vous chérir et d’avoir chaque matin à mon réveil une douce pensée pour vous, je vous promets de m’endormir chaque soir avec l’image de votre grâce et de vous donner toutes les heures de ma vie que je pourrai sans blesser quiconque.
Avec tout mon amour.
Votre dévoué.

Mon Am...
Vos mots touchent ma fragile résistance. Je ressens l’urgence de votre amour et il me serait si doux de l’accepter.
Voilà des heures que j’essaie de me convaincre que cela ne se peut mais au fond, j’ai envie de croire que vous avez raison et que si nous avons eu la chance de nous revoir c’est pour enfin nous adorer. Je vous aime comme à 17 ans et ai-je raison d’accepter cette histoire à une période de nos vies où le temps est un peu plus compté ? Je ne le sais mais comme vous, je me dis que si nous y prenons garde nous ne ferons souffrir personne et c’est bien cela qui me rassure. Je vous laisse tout le loisir de prendre à votre compte ce qui ne me regarde pas. Je ne parviens plus à contrôler mon cœur, il vous réclame à cors et à cris, je lui cède enfin et vous donnerai à mon tour, tout mon amour. Je vous attendrai et j’accepterai les heures que vous voudrez bien m’accorder puisque je vous aime tant.
Votre aimée.
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Didine
Didine · il y a
Comme j'aime ce texte...Magnifique...Touchant....et tellement beau...
·
Image de Anadèle
Anadèle · il y a
Merki
·
Image de Sophie Rambaud
Sophie Rambaud · il y a
Superbement écrit ....on a envie d'en savoir plus !!
·
Image de Anadèle
Anadèle · il y a
Merci !
·
Image de Aude
Aude · il y a
Elle finit par craquer... ❤️
·
Image de Anadèle
Anadèle · il y a
Et oui ... L'amour quel fanfaron !!!
·