362 lectures

38

Qualifié

Le silence se fait. Tu apparais sur la scène, vêtu d'un simple pantalon bouffant. Ton torse nu est orné de fins bijoux ; ton regard sombre et assuré affronte sereinement celui aiguisé du public, qui scrute et guette le moindre défaut.
Puis tu commences ta variation. L'orchestre t'accompagne, et la puissance de ses instruments s'allie avec celle de la chorégraphie, alors que tu virevoltes et occupes magistralement tout l'espace qui s'offre à toi.
Quel unique et fabuleux spectacle ! On croirait que tu as des ailes, lorsque dans ces moments magiques et indescriptibles tes pieds décollent du sol, ton corps se déploie, et le temps semble se retirer pour te laisser place.
Quand après une éternité tu atterris enfin, tu entames une série de tours prodigieux, étonnant et ravissant les spectateurs. Tes membres s'étirent et dessinent des courbes dans l'air ; ils se replient, déclenchant des ondes dans ton corps. Tes mains viennent ponctuer cette longue phrase en un geste subtil et gracieux ; même tes doigts dansent.
Il m'est impossible de décrire l'euphorie qui te gagne, ce bonheur pur et intense qui crève les yeux, et me crève le cœur par la même occasion.
Car désormais, je comprends, alors que je te vois ainsi épanoui et immensément heureux, que seule la danse a de l'importance pour toi.
Que je ne suis qu'une simple fille à tes yeux, une futile distraction.
Que jamais tu ne t'abandonneras à moi comme tu t'abandonnes à ton art ; que le sourire si sincère qui illumine ton visage ne me sera jamais destiné.
Et tandis que tu achèves ta variation et que la musique laisse place à un tonnerre d'applaudissements, mon visage s'affaisse, puis se tord en un rictus amer.
À quoi bon t'aimer, puisque la seule femme à qui tu es fidèle se trouve être la danse ?

PRIX

Image de Eté 2017
38

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Un jolie texte pour qui j'ai voté.
Je vous invite à découvrir Au fait qui est en finale . Belle journée

Image de Élise
Élise · il y a
Merci beaucoup, bonne soirée.
Image de Thara
Thara · il y a
Un bel instant de vie saisie au vol, où les émotions sont fortes.
Merci pour ce partage de lecture !

Image de Élise
Élise · il y a
Merci à vous !
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
une rivale bien difficile à supplanter ^^ s'allier ? mon vote pour ce très beau texte
Image de Élise
Élise · il y a
Merci beaucoup !
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Je suis touché par votre texte qui a une résonance toute particulière pour moi. Mais je n'en dirais pas plus ! ;) On sent du vécu à travers vos mots. Ca transpire l'authenticité !
Voté. (je vous invite à me lire à l'occasion, Elise)

Image de Élise
Élise · il y a
Merci beaucoup, je suis heureuse d'avoir pu faire ressentir ce genre de choses.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une passion sans partage... Dommage... Belle envolée !
Image de Élise
Élise · il y a
Merci beaucoup !
Image de Marilou Rytz
Marilou Rytz · il y a
Magnifique texte en Tu, un pari osé un pari réussi. Félicitation et merci. C'est beau et déchirant à la fois. Quand l'admiration devient jalousie. C'est subtile et terrible. Encore une fois, merci.
Image de Élise
Élise · il y a
Un grand merci à vous plutôt, ça me fait très plaisir.
Image de Pourélisette
Pourélisette · il y a
C'est doux. Tu es douce.
Image de Élise
Élise · il y a
J'aime quand on me dit ça, merci Carine.
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Oublié de voter !!!! C'est réparé. Cela m'arrive assez souvent lorsque je commente d'abord.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
L'amour est souvent l'esclave de la passion, surtout lorsque celle-ci est commandée par l'art, et votre texte le montre bien : " on dirait que tu as des ailes" ," même tes doigts dansent" ," l'euphorie . . .. ce bonheur pur et intense". Une sorte de treanse incontrôlable s'empare du corps qui échappe alors à toute raison, l'amour ne peut rivaliser sans sacrifice de soi. Votre texte est très beau, mon vote ! Et je vous propose un poeu de poésie avec " Le Passeur" . . . à bientôt !
Image de Élise
Élise · il y a
Merci infiniment, j'essaierai d'aller lire votre poème.
Image de Clara Fgx
Clara Fgx · il y a
élise élise, tu sais que tu nous fais ressentir ses mouvements ? comme si c'était notre corps que nous faisions danser ? c'est génial ce "tu" qui nous frappe tout le long de la lecture. j'aime beaucoup aussi la ponctuation, et les points virgules surtout, tu les manies très bien. après, je trouve qu'il y a quand-même quelques petits défauts, comme le "torse nu" qui sonne un peu bizarrement, je pense que tu aurais pu encadrer entre virgules "nu", ça rajouterait du rythme à mon avis, et aussi lors de la chute, quand tu parles de la danse et de son importance pour le danseur, j'aurais aimé que tu personnifies, ou plus que tu intensifies ta personnification, en mettant une majuscule à "danse" dans la dernière ligne. mais ces petits bémols sont totalement subjectifs, et futiles, ce texte reste ravissant, vraiment.
Image de Élise
Élise · il y a
Que répondre, que répondre à ce commentaire digne de ta coolitude ? Merci infiniment énormément (et oui je regrette de ne pas avoir personnifié maintenant, parce que j'adore ça les personnifications, c'était l'un de mes premiers textes et je n'ai pas pensé à cette magnifique opportunité).

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— C’est la quatrième fois ce mois-ci. C’est quoi votre problème ? Derrière son bureau, la flic me regarde, la tête penchée en avant. Dans ses yeux, je lis la lassitude et ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Des lamelles de jour découpées au vieux store décoraient le corps de son amant d’une lumière bleutée par un reste de nuit. Eshal, qui s’apprêtait à se lever, ne put s’empêcher d’en ...