Vitesse accélérée...

il y a
2 min
21
lectures
1

Instants de vie d'une trentenaire! Impression de déjà vu, vécu, mes observations se transforment en émotions. Ça vous dit de passer un moment en ma compagnie? Ouvrez la porte(sans toquer)  [+]

Il y a un peu plus d'un an, je prenais mes petits doigts pour tribuler sur mon clavier. Une année comme vous le savez ou j'étais en pause forcée faute d'être une "demandeuse d'emploi". Demander l'emploi? Je me questionne encore sur l'intitulé. Quand t'es au chômage, on te demande tout sur toi, intimité et vie privée à bannir dès que le portillon électronique ouvre s'il vous plaît. On vous accueille à bras ouverts pour pointer. Bref, pause forcée...Qui s'est transformée en vitesse accélérée.

Vu mon absence plus que longue, vous avez tout de suite compris que Houra! Chabadabada! J'ai retrouvé un emploi. Je ne sais pas d'ailleurs, il s'était perdu, caché, usurpé, obstrué de mon champ de vision. Pfiouuut... Emploi? Où es-tu? M'entends-tu?...Je suis dans ton C...! Après tant de temps à me rendre encore plus myope que je ne le suis sur mon ordi, bouffant des conneries et roulant ma petite flèche "page suivante...Rien...Page suivante...Rien. Et bien ce n'est pas grâce à PE que j'ai attrapé le pompon!

Que d'énergie gaspillée, de fatigue et de stress pour de multiples rendez vous manqués. Des formations "CV", " Lettres de motivations" et d'autres qui font bien dans les statistiques mais pour l'estime de soi, on repassera! La courbe du chômage est en baisse messieurs, mes dames! Je vous annonce également que le moral et le physique sont en chute libre! Ils deviennent tous diaboliques!

Bref, j'ai du travail (Une de moins) et on a pas mis longtemps pour m'éjecter de la roue infernale. "Vous n'êtes plus demandeur d'emploi, pour une réinscription, veuillez contacter nos services". On te fou une pression de dingue pendant des mois et des mois et voilà...Tu cliques...Tu cliques...Beh merde ça marche plus!

Passer de "Pause" à "Vitesse accélérée" c'est très compliqué. Avoir été dans le néant ou dans l' œil du cyclope laisse des traces indélébiles. Ne plus être rien, cette impression que tu représentes le petit bidule au centre d une horloge et que les aiguilles autour ne font que tourner. Toi, immobile et spectateur d'un monde qui n'est plus le tiens, est impuissant mais surtout rempli de rage.

Il n'y a pas de juste milieu. Au début le désert aride, sec où chaque pas enfoncés te tirent vers le bas. Au loin, les mirages tous plus beaux les uns que les autres. La suite, la forêt dense remplie de multiples lianes prêtent à te happer dès le premier faux pas.

Dur, dur de passer de l'inaction à l'action extrême. Tout est tellement intense. Me revoilà plongée au cœur du volcan. Je bouillonne, fume...4...3...2...1...Je suis en éruption! Plus le temps pour quoi que ce soit. Passions, rêveries restent dans un coin de ma tête mais n'arrivent pas ou peu à s'extirper. Quel grand écart entre ce que j'étais hier et ce que je suis aujourd'hui. Vous allez dire que j'ai toujours un pet de travers...Non, je dénonce simplement le fait que pour cette étape aussi c'est dur. Aucun suivi au départ, aucun suivi à l'arrivée...

Cette période de reprise d'activité peut être également vécue comme un choc. Débarquer comme un cheveu sur la soupe sans plus aucun repère et une confiance en soi au ras des pâquerettes au sein d'un nouveau milieu où tu dois pour la énième fois t'adapter. Peut être encore un foutu mirage! Je peux vous assurer qu'il faut tenir le cap! Le genre humain n'est pas toujours coopérant ni accueillant parfois!

Ma ténacité et ma volonté (oui aussi le merdier financier) m'ont fait prendre la bonne décision...Rester, m'obstiner...

Aujourd'hui j'ai une sécurité mais le cadenas est ouvert et je ne veux pas de clefs...
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,