1486 lectures

318

Qualifié

Ce soir, au beau milieu des ténèbres, une voix lui a répondu.
— Esprit ? gémit-il. Es-tu là ?

Cette phrase, il l’a tellement répétée. Parfois au point de s’en lasser. Voilà déjà une petite dizaine d’années qu’il arpente les châteaux, les manoirs et toutes sortes de vieilles demeures dans le but d’enregistrer ou de filmer quelque chose. Ses résultats n’ont jamais été concluants : quelques bruits étranges, quelques orbes lumineux mais aucune preuve formelle d’une vie après la mort ou d’une survivance de l’âme. Ce soir pourtant, l’au-delà semble lui avoir tendu la main car ce murmure dans la nuit continue à se faire entendre.
Oui... Qui... tu ?

L’appareil qu’il possède lui permet de scanner l’ensemble des fréquences AM et FM à grande vitesse afin de générer un bruit blanc tout en bridant les stations de radio. Jusqu’à présent, il ne croyait guère à l’efficacité de cette petite machine au son haché et entêtant.
— Je m’appelle William... Merci de m’avoir rejoint...
Que me veux-tu ?
— Je suis un enquêteur du paranormal... souffle William. J’attends ce moment depuis si longtemps...
— Cette boîte noire... Ce bruit saccadé...
— C’est ce qu’on appelle une Spirit Box, elle me permet de vous entendre...
Vraiment ?

William n’en revient pas. Pour un peu, il aurait presque l’impression de parler au téléphone. Tout cela a l’air d’un rêve et il se sent sur le point de s’évanouir. La conversation est de plus en plus nette. Comme si l’entité et lui se rapprochaient.
— Je... Je suis désolé... bafouille l’enquêteur du paranormal. D’habitude, je cherche à savoir qui vous êtes et pourquoi vous hantez cet endroit mais je suis tellement sous le choc que...
Ce ne sont pas des questions intéressantes ! réplique la voix dans l’appareil.

Une voix de jeune femme, songe William, peut-être celle dont j’ai aperçu la photographie à l’étage...
Une image en noir et blanc arrachée au temps, figée sur du papier jauni que l’humidité ronge peu à peu. L’enquêteur revoit un sourire, une cascade de cheveux blonds et une robe de bal. Il voudrait lui parler mais ne se sent plus le courage. Alors, il laisse la voix poursuivre son lent monologue.
Ce qui importe, c’est toi... Que comptes-tu faire ?
— Il faudrait que je puisse poster cette vidéo sur YouTube... J’ai la preuve... La vie après la mort...
En réalité, ta caméra ne tourne plus depuis plusieurs minutes, je m’en suis servie comme d’une source d’énergie. Je te demandais ce que tu projetais de faire maintenant, au cœur de cette situation. Il va falloir que tu réagisses, tu en as conscience ?
— Je le sais bien... admet Will. Mais c’est peut-être aussi parce que je suis dans cet état qu’on a pu établir ce contact.
Qui sait ? C’est vrai que tu as fait beaucoup de bruit en basculant dans l’escalier de la cave avant de venir te briser les jambes dix marches plus bas. Tu devrais sérieusement penser à te sauver.
— Je sais reconnaître une situation désespérée : je ne peux plus bouger, mon portable se trouve à l’étage et, bêtement, je n’ai dit à personne où je me rendais ce soir. Pour ne rien arranger, le lieu n’est pas très fréquenté... Vous êtes d’ailleurs bien placée pour le savoir !
Il rigole malgré la douleur. Sa remarque lui parait hilarante à moins que ce ne soit ses nerfs qui commencent à le lâcher.
C’est exact, je vis seule ici et ça me convient très bien comme ça. Eh ! Ne tombe pas endormi ! Eh !

William bascule dans un trou noir. Le temps s’arrête. Alors qu’il était venu glaner les indices d’une vie après la mort, il prend conscience qu’il est lui-même en train de vivre la grande expérience. Les quelques livres qu’il a pu lire sur le sujet mentionnent tous ce tunnel noir dans lequel il est en train de marcher. Les ténèbres se dissipent et s’estompent pour laisser la place à un autre monde. Une lumière blanche. Une odeur douce. Un être angélique à ses côtés.
— William, enfin !
Peu à peu, la lumière se fait moins éblouissante et il a la surprise de découvrir une chambre d’hôpital. Sa femme est penchée sur lui et lui sourit.
— Nadine...
— Tu as beaucoup dormi, Will. Comment te sens-tu ?
— On fait aller...

Il la serre doucement contre lui et se laisse bercer quelques instants par les battements de son cœur avant que son esprit rationnel ne se remette à fonctionner.
— Vous m’avez retrouvé facilement ?
— Là, je devrais me fâcher contre toi et tes cachotteries !
— C’est vrai, je suis désolé... Je ne sortirai plus sans indiquer où je me rends.
— Oui, ça relève de l’évidence mais je te parle avant tout du fait d’aller enquêter en bonne compagnie ! Enfin, tu pourras remercier ton amie qui m’a téléphoné... Ne prends pas cet air surpris, elle serait restée pour attendre les secours si elle n’avait rien à se reprocher !

PRIX

Image de Été 2019
318

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci à tous pour vos retours encourageants :-) Merci également aux quelques votants parfois très fidèles mais silencieux, votre présence est appréciée et je suis content d'avoir la fonction "qui a voté ?" pour pouvoir faire un passage sur vos pages à mon tour !

Je profite également de cette possibilité qui nous est donnée de commenter nos propres textes pour dire quelques mots sur le sujet abordé. Ce qui suit peut relever de l'évidence mais je relaie différents conseils que j'ai pu entendre de la part d'urbexeurs. Si d'aventure vous aviez l'occasion de visiter un lieu en ruines, soyez très prudents :
_ n'y allez pas seul
_ assurez-vous de ne pas vous trouver sur une propriété privée
_ ne prenez pas de risques inconsidérés (les planchers, les sols et les toitures peuvent s'effondrer)
_ ayez en tête que les endroits déserts peuvent donner lieu à de mauvaises rencontres
_ laissez le lieu tel que vous l'avez trouvé

·
Image de Michel
Michel · il y a
Texte bien mené. Du paranormal au normal avec des cachotteries qui se dévoilent au final dans ce TTC plein de suspense
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci beaucoup pour la visite, Michel ! Peut-être que la part de mystère dans le paranormal est contagieuse et oblige les personnages à s’interroger sur les mystères au sein de leur couple :-)
·
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
J'arrive un peu tard mais appuie quand même sur le buzzer. Encore une histoire bien racontée, bien écrite, et dans un format aussi court ce n'est pas évident. Bravo Frédéric !
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci beaucoup pour la visite et le compliment, Donald Ghautier ! Les lecteurs sont toujours les bienvenus, y compris hors des périodes de concours :-)
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Au delà de l'humour , un très bon texte sur une enquête paranormale . Le Spirit Box existe vraiment avec d'autres instruments aussi ... vous semblez bien documenté sur le sujet... merci de vos conseils avisés à ceux qui voudrait explorer des ruines... qu'elles soient hantées ou non !
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un grand merci pour ce super compliment, Dranem ! Je me suis appuyé sur les quelques vidéastes cités plus bas : Guss DX notamment ainsi que Le Grand JD ou encore Mamytwink pour composer le portrait de celui-ci d'où l'aspect documenté. Bien que je me sois déjà aventuré dans quelques ruines pour le plaisir de la découverte, je ne me suis pas encore essayé à en retrouver les anciens occupants. Quoi qu'ouvert d'esprit, je reste avant tout rationnel face à cette dimension paranormale mais je dois reconnaître que les nombreuses possibilités qu'elle offre sur le plan narratif sont très attirantes^^
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un classicos du paranormal bien écrit avec une jolie chute et pas que dans l'escalier.
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci pour ce super compliment, Patrick Gibon :-)
·
Image de Mister Iceberg
Mister Iceberg · il y a
Paranormal au dela IME
domaine qu me passionne depuis toujours
mes voix +5
je vous découvre avec ce très beau texte :) merci pour ce moment de partage,
au plaisir de vous relire
si le temps vous le permet j'aimerai avoir votre commentaire sur ma "fournaise" en compétition dans un tout autre style !

·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un grand merci pour ce retour détaillé, Mister Iceberg, je suis content que ce texte vous ait plu. C'est vrai que c'est un sujet qui ne laisse pas indifférent puisque nous sommes absolument tous concernés.

Je passe vous lire très vite et je vous donnerai mon avis :-)

·
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Ah ces fantômes, qu'est ce qu'ils font travailler l'imagination, bravo pour ce texte bien prenant, toutes mes voix et bonne chance
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un grand merci pour la visite et le compliment, Fantomette ! Votre pseudo sur ce fil de commentaires une consécration pour mon texte compte tenu de son thème ;-)
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
J'ai beaucoup aimé l'instant de " la bascule". il y a là une part d'étrangeté qui nous fait perdre pieds et lâcher tous nos repères. C'est très exaltant, ça fait peur. J'ai eu peur. Et puis ce petit secret d'homme qui ne dit pas où il va ni quand il va revenir. Ainsi, ne pas tout dire, tenir à sa liberté puis tomber dans un trou et ignorer le pouvoir d'une présence impalpable. Une amie ? Bien sûr que non, pas une amie. Alors qui ? Une ombre. Une voix. Une autre voie.
Un bon texte, donc

·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire développé et enrichissant, Sylvie Franceus ! Je suis content que ce texte vous ait plu. Effectivement, ça devrait être une règle d'or pour toute personne qui sort de chez elle : indiquer où elle va, quelles que soient les circonstances. Le film 127 heures, tiré d'une histoire vraie, est un excellent moyen de s'en convaincre définitivement.

Le rapport entre voix et voie est bien vu : blessé mais fasciné par cette présence, le personnage manque en effet d'explorer un chemin dont il s'efforçait jusque-là de prouver l'existence. Il y aurait presque un petit côté chant des sirènes si jamais cette voix ne s'efforçait pas de préserver sa tranquillité^^

Encore merci !

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Le paranormal m'attire...et me fait peur ...j'ai quelques histoires à ce sujet ...merci de cette expérience !
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un grand merci pour ce retour, Zouzou ! Comment ne pas être effrayé par une chose que l'on ne maîtrise pas et qui est associée à la mort et à nos peurs les plus profondes ? Ce qui m'impressionne toujours dans le paranormal, c'est que chacun a son propre vécu, même s'il se limite à connaître quelqu'un à qui il est arrivé quelque chose. Certaines histoires ne sont pas rassurantes, en effet...
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Oui. en effet, le paranormal fait peur et dérange...'et pourtant pas toujours associé au mal...j'en ai fait l'expérience...
Daube de corps et d'esprit...
Allez lire mon ' je est aussi Ellen , jeu de mot...

·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Effectivement, ce serait réducteur de n'associer le paranormal qu'à des éléments négatifs mais ce sont précisément ces derniers qui contribuent à constituer son image.

La chaleur doit m'avoir fait fondre les neurones parce que je sèche sur le jeu de mots^^. Un indice ?

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Oh pardon. Erreur dans le titre...' Il est aussi elle '... vous voyez mieux ?
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Il est au ciel ? Je ne trouve pas de texte correspondant même si ça me semble être ça.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Mon ttc' Il est aussi elle' un de mes premiers écrits .. pardon pour la forme déplorable dans tous les sens du terme !
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Je l'ai trouvé, il était parmi les premiers donc le bas de la page n'avait pas été chargé.

C'est un témoignage personnel et émouvant que je recommande à tous ceux que le sujet intéresserait. Merci pour le partage !

·
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
Voilà un sujet qui divise et fascine... moi il me fascine car j’aimerais y croire... toutes mes voix
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci beaucoup pour la visite, Lucile Sempere ! Effectivement, c'est un sujet qui fait débat mais l'incertitude a l'avantage de rendre légitimes toutes les prises de position.
·
Image de Céline Laurent-Santran
Céline Laurent-Santran · il y a
J'ai aimé l'originalité !
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Merci pour le compliment, Céline Laurent-Santran :-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Ils lui marchaient sur le visage. Ils ne la voyaient pas, ils ne sentaient pas son corps flétri sous leurs pas. Elle le regardait. Sauver des civils n'était pas dans son ordre du jour, mais ...