Une retraite bucolique

il y a
1 min
4
lectures
0

Si j’étais une anagramme… Le Penseur de Rodin Perdu en son délire Si j’étais l’anagramme d’un sage Chinois… Lao Tseu À l’ouest  [+]

Je me souviens de mon père et de mon frère Frank, des discussions enflammées qu’ils avaient au sujet de l’Empereur. Ils parlaient de Murat, de Lasalle, de « clairons à leur poste gelés » ! Ils évoquaient le retour triomphal de l’île d’Elbe ! Ils contaient les Cents Jours ! On eût dit deux soldats de la Vieille Garde se remémorant la grande époque, de ces braves à qui le « petit Caporal » tirait, amical, l’oreille droite. Et je les écoutais, assis au pied du divan, l’âme pleine de tambours battants.
Or, parmi tous leurs récits, il en était un que je réclamais inlassablement : c’était le long, terrible retour depuis Moscou...
— S’il vous plaît, racontez quand Napoléon est parti à la campagne en Russie !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !