4
min

Une ombre au tableau

Image de Plume Le chat

Plume Le chat

134 lectures

163

- Miaouuuuuuuuuuuuuuuuuuu !
- Mélusine! hurlai-je à mon tour en tricotant des pattes aussi vite que me le permettait le carrelage, j'arrive !
La chatte tricolore, en proie à de terribles convulsions, roulait sur le dos, les pattes soubresautant à la manière d'un hanneton enragé tout en poussant de terribles hululements de hibou-garou coincé dans une boîte à musique. Ignorant comment lui venir en aide, j'allais quérir l'un de nos humains, lorsque la minette réussit à glapir mon nom :
- Plume...
- Je suis là, dis-je au bord de la panique, ça va aller...
- Pas sûr, dit-elle en hoquetant, Natacha se lance dans la peinture « charicaturale », regarde !
- Mais...
Passé un instant d'hébétude bien compréhensible, je compris que cette peste de Mélusine était en train de périr d'hilarité et que c'était de moi qu'elle se moquait avec autant d'ardeur ! Mon humaine était une très grande artiste, à mes yeux la meilleure et pas seulement parce que j'étais son modèle préféré ! Comment Mélusine pouvait-elle oser ? Je m'assis pour contempler mon tout nouveau portrait en faisant mine d'ignorer la jalouse qui s'esclaffait à en faire flétrir des ronces. Non, rien à redire, le port altier, le poil brillant, l’œil pétillant, tout à fait moi !
- Je t'écoute, misérable « iconochastte », que lui reproches-tu à ce chef d’œuvre ?
- Bien qu'ayant parfaitement reproduit ta sveltesse de panda, elle a enfin dénoncé ta véritable nature en te peignant une ombre de mulot.
- Apprends donc, ignorante, que Natacha ne peint jamais d'ombre et...
- Regarde, ta petite âme de rat près de ta patte gauche !

Chapristi ! Un autre que moi aurait pu se vexer, voire même se fâcher d'une telle comparaison, d'autant que cette chipie avait raison ! Le cœur envahi de tristesse, je me roulai en boule, (pas de commentaire sur mon embonpoint qui faciliterait l'opération s'il vous plaît !) sur la table et me mis à penser à Miss Couic. Ma discrète amie d'enfance, disparue dans d'étranges circonstances huit mois auparavant, me manquait cruellement. Charmante petite souris mauve que d'aucuns prétendaient faite de caoutchouc et munie d'un dispositif couineur.
L'appel de nos humains pour le repas du soir fit disparaître Mélusine tandis que je restais près du tableau, feignant de dormir.
- C'est pas trop tôt ! J'ai cru que cette sorcière n'allait jamais partir !
- Elle est gourmande, expliquai-je, quelqu'un allait bien finir par secouer un sac de croquettes.
- En plus, elle me regardait avec un drôle d'air !
- C'est parce qu'elle n'y connaît rien en art pictu...
Mais minute ! N'étais-je pas en train de dialoguer avec un tableau ?
- Je suis heureuse de te voir, mon ami !
- Miss Couic ?
- Heu... presque... fit la petite ombre en tendant sa patte minuscule.
Sans plus réfléchir, je fis de même et...

*

Il s'était passé quelque chose. J'étais assis sur la table et mon amie était près de moi. Mais un détail clochait.
- Ne m'approche surtout pas, dit-elle, alors que j'avançais une truffe éperdue de ravissement, j'adorerais te faire un câlin, mais ici c'est impossible, trop aléatoire donc dangereux !
- Ici ? Mais cela ne posait aucun problème avant.
- Non Plume, regarde le tableau derrière toi.
Je me retournai et, par mes moustaches ! Mon joli portrait était méconnaissable ! Toute couleur en avait disparu, il ne restait que ma silhouette, toute grisâtre, telle une ombre !
- Qui a fait cela ? balbutiai-je. Quand ? Et comment ?
- Nous ne sommes plus chez toi, mon ami, mais dans un autre monde.
- Parallèle ?
- Sa situation géométrique reste encore à déterminer. J'ai de gros doutes concernant son éventuel parallélisme, puisqu'il semble s'agir d'un monde convergent, mais c'est l'idée.
Saluant son érudition d'un ronronnement admiratif, j'allais lui réclamer quelques précisions, quand elle enchaîna :
- Le brouillard de ziontrucate dans lequel j'ai disparu, en plus de la vie, m'a offert une capacité cognitive des millions de fois supérieure à celle d'une souris normale. Il m'a transportée avec les autres jouets dans son monde d'origine, mais je n'ai pas supporté d'être loin de toi. J'ai donc cherché une sortie et suis partie à ta recherche, voyageant de monde en monde jusqu'à ce soir.
- Tu m'as tellement manqué, mon amie ! C'est merveilleux !
- Pas tout à fait, car, si je t'ai trouvé grâce à ce monde convergent dans lequel tous les autres semblent avoir une entrée, il s'agit du monde des ombres et elles sont redoutables !
- Redoutables ? La mienne m'a toujours suivi docilement et il n'y a pas plus rafraîchissant, l'été !
- Et bien ici, reprit miss Couic d'un ton doctoral, si tu les touches, elles te dévorent. Même entre elles. J'en ai vu de plus imposants que toi disparaître parce que survolés par un moineau. Il n'y a pas plus dangereux que l'ombre d'une créature volante, même minuscule !
- Mais ici, on ne risque rien, c'est ma maison, non ?
- Oui et non. C'est en effet ta maison, mais c'est aussi le point convergent de tous les mondes dans lesquels tu vis. Chacun de ces portraits de ton ombre mène à un Plume.
- Ces portraits ?
Chapristi ! Comment avais-je pu louper cette triste galerie de tableaux ombreux ! Il y en avait des centaines ! Toutes ces toiles se ressemblaient, me ressemblaient, ou plutôt ressemblaient à mon ombre, mais... avec des détails uniques. Comme je croyais l'être... Mon ego en prenait un coup, mais en même temps, je fus pris d'une nouvelle excitation à l'idée de « me » rencontrer. J'en fis part à mon amie :
- Y a-t-il un « moi » ici ?
- Un Plume d'ombre ? demanda-t-elle avec un léger tremblement. Oh que oui, malheureusement !
- Pourquoi « malheureusement » ? répliquai-je un peu vexé.
- C'est le gardien des lieux.
- Ah oui ? roucoulai-je flatté que mon double ait tant d'importance.
- Et c'est la pire chaloperie de tous les mondes que j'ai visités jusqu'à présent.
- Impossible ! C'est un autre moi !
- Voyons Plume, toi qui est curieux et cultivé, tu connais assurément la théorie de Schrödinger sur les univers parallèles.
- L'empoisonneur de chat en boîte ?
- Oui, même si je te rappelle que l'existence de l'ensemble des participants est théorique...
- Et bien ?
- Si le chat peut être simultanément vivant et mort lors de la séparation des réalités, rien ne l'empêche d'être en même temps cruel et débonnaire.
- C'est moi le débonnaire ?
- Bien sûr et... cours !
- Court ? Je suis assez haut sur pattes mais je peux paraître trapu à cause...
- Mais non ! Le voilà ! Sauve-toi !
Une silhouette immense et hirsute était entrée, silencieuse comme une ombre, ce qu'elle était. L'idée que cette créature terrifiante eut un rapport même lointain avec mon aimable personne m'était parfaitement impossible à admettre. J'en était comme tétanisé, hypnotisé par sa puissante malveillance. Sa cruauté de fauve était presque tangible et je me savais perdu. L'ombre allait me dévorer et le fait que je sois son double n'y changerait rien. Mon amie m’avait retrouvé pour me perdre aussitôt à jamais...
- Adieu miss Couic, bredouillai-je...
- Mais sauve toi donc, cervelle de lombric ! cria mon amie. Saute dans le tableau ! Je te suis !
Mais bien sûr ! Quelle présence d'esprit ! Miss Couic allait me sauver la vie une fois de plus. Je bondis vers le portrait. La dernière chose que j'entendis avant de traverser fut son cri :
- Non ! Celui d'à côté !

Trop tard...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
163

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
😄 original ce compte de récits autour du chat 😄
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci beaucoup Laurent !
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
C’est original ce récit avec votre pseudo ;) mais êtes vous vraiment un chat ahah ? Je suis en finale avec Frénésie 2.0 merci pour votre soutien :)
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci beaucoup Teddy !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Chat m'a vachement plu. A quand le prochain chat pitre ? (peut-être aimerez-vous mon cheval...) A bientôt ! +RhoÔooo de mon chat qui miaule de rire...
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Commentaire, chat-virant, merci RAC et son chat !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Chat' m'fait plaisir ! A+++
·
Image de Lyriciste Nwar
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Lyriciste !
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Sympa comme texte. Pourrrais-je vous inviter à découvrir mes deux oeuvres en compétition que sont " Sous le regard du diable ". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
Et
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Dimaria !
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Vraiment sympathique, j'ai passé un bon moment de lecture.
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Chantal !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un texte rebondissant, rafraîchissant comme une ombre furtive ...
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Miraje !
·
Image de Lysia
Lysia · il y a
Enfin j'ai réussi à retrouver avec toujours autant de bonheur ce Gentil PLume !! bravo vite la suite !!
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci beaucoup Lysia ! Il faudra attendre un peu pour la suite, car elle ne m'est pas encore arrivée, je me demande bien où je vais me retrouver...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour l'originalité de cette histoire que nous lisons avec
beaucoup de plaisir ! Un grand bravo, Plume le chat ! Mon œuvre, “ Sombraville”,
est en Finale pour le Prix Imaginarius! Une invitation à venir la soutenir si vous
l’aimez ! Merci d’avance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Grand merci Keith !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
A bientôt sur ma page ! Merci d'avance !
·
Image de Reveuse
Reveuse · il y a
Quelle originalité ce sujet. C'est frais et divertissant et surtout bien écrit. On suit cette aventure féline avec beaucoup d'intérêt et la fin est très bien trouvée on ne s'y attend pas. Vous avez mes 5 votes et si le cœur vous en dit vous pouvez aller lire mon texte L'ombre de Baptiste. Bravo encore
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Grand merci Reveuse pour ces doux compliments qui me font ronronner de plaisir !
·