4
min

Une mobylette rouge

Image de Manon

Manon

49 lectures

1

Je m'appelle Julien, j'ai 18 ans et je suis en terminale au lycée Albert Camus. Actuellement, je suis en vacances et j'en profite pour gagner de l'argent en étant livreur de pizzas. Cette année, j'ai travaillé à la "Pizza Pressée"(je sais c'est un nom complètement ploucmais c'est pas de ma faute!) pendant toutes les vacances scolaires pour récolter des sous et partir en Angleterre avec des amis cet été. Et je peux vous dire que ce voyage, je le mérite! Parce que livrer des pizzas toute la journée, qu'il pleuve ou qu'il vente, qu'il gèle ou qu'il crame, pendant des jours et des jours, c'est pas toujours marrant!

Ce matin il fait beau et très, trèèèès chaud. Pas un nuage à l'horizon, et un grand soleil: je vais déguster sur ma mobylette... J'arrive à la "Pizza Pressée"à 11h et à pied, comme tous les matins. Je fais ma petite tournée de bises (cinq employés), je range mes affaires dans mon minuscule casier et je met la veste rouge vif que je suis obligé de porter, sur lequel on peut voir le dessin d'une pizza dégoulinante de sauce tomate au milieu du dos. Inutile de vous dire que j'abandonne toute dignité quand je fais ce boulot, parce que quand je me balade partout en ville dans cette tenu et sur ma mobylette rouge minable, je me dis tant pis pour le style!
Après une bonne demie-heure d'attente, la première commande arrive: une pizza chèvre-tomate, une chamignons et une tartiflette. "Julien, c'est prêt!" me crie Louise quelques minutes après.
Et me voilà parti pour le numéro 8, rue de l'égalité! Les pizzas dans la coffre derrière moi, je file fièrement dans les rues de Lyon dans ma veste rouge sur ma mobylette rouge et sous le soleil qui me rend complètement rouge ( et oui je vous l'avais dis, il fait vraiment trèèès chaud). Et vous l'aurez compris, j'espère de tout mon cœur ne pas croiser une connaissance. Arrivé à destination, je sonne et une fille de mon âge viens m'ouvrir. Sa tête me dis vaguement quelque chose, mais je n'arrive pas à mettre un nom dessus.
"Tiens, Julien! Ça va ? Tu es livreur de pizzas maintenant ?" me lance-t-elle.
Son nom me revient soudain en tête: c'est Léa,une fille de ma classe! Avec la chance que j'ai, sur les je ne sais combien d'habitants de la ville, il fallait que je tombe sur elle! Je sens que ma tête devient encore plus cramoisie qu'elle ne l'était déjà, elle passe donc un peu près du rouge tomate au rouge piment, alors je pense que je mérite une place dans le livre des records! Pour ne pas perdre mes moyens et arrêter de rougir, je pense fort aux séries américaines où les livreurs de pizzas sont (presque) toujours des garçons trop mignons et super sportifs. Je bombe le torse, enlève mon casque, et dit d'une voix que j'essaye de ne pas faire dérailler dans les aigus:
"Salut Léa, c'est bien pour toi les pizzas?
-Oui, oui merci"
A ce moment là, une autre fille sort sa tête par la porte et crie "Ça arrive les pizzas? J'ai faim moi!" Vite, je les sort du coffre, les donne maladroitement à Léa et m’apprête a remonter sur ma mobylette pour partir le plus vite possible.
"Attends, tu ne veux pas rester un peu avec nous? Il y a Victor, Claire, Samuel...
-Désolée mais j'ai du travaille. A plus!"
Sur ce, je monte sur ma mobylette et démarre en trombe pour tenter de sauver le peu d'honneur qu'il me reste. VROUMMM.

Il est 4h de l'après-midi, je suis en pause avec mes collègues. Nous jouons paresseusement aux cartes en attendant les prochaines commandes ou les ordres du patron. Soudain le téléphone sonne. Après un "Pfou!!" général et voyant que personne de fait un geste, je me lève et vais décrocher.
"Allô?
-Allô, est-ce que je pourrais avoir Julien? demande une voix de femme.
Je me redresse immédiatement et me recoiffe, oubliant que cela ne sert strictement à rien.
-C'est moi.
-Ah ok. C'est Léa, je te téléphone parce que j'ai un service à te demander.
-Je t'écoute...
-J'ai une amie, Sarah, qui est venue chez moi ce matin en moto, elle n'arrive pas à la faire démarrer pour repartir et elle habite assez loin, à la campagne. Vu que tu as une mobylette, est-ce que ça te dérangerais de la raccompagner chez elle?
-Euh... d'accord.
-Merci beaucoup, tu es trop sympa! A tout de suite alors!"

Mais qu'est-ce qui m'a pris de dire oui? C'est sorti tout seul! Et maintenant je vais devoir partir avec une mobylette qui n'est même pas la mienne pour aller amener une fille que je ne connais pas dans un coin paumé au fin fond de la campagne. Je reste un instant hébété, le téléphone à la main, ne sachant pas exactement comment procéder. Finalement je traverse d'un pas tranquille l'arrière cuisine où sont réunis tous mes collègues, je leurs lance un "je reviens" pas très explicite et je sort dehors. Là, je monte sur ma mobylette (toujours aussi rouge) et je fonce vers la maison de Léa. Dix minutes plus tard, j'arrive dans sa rue, et je les vois, Léa et son amie, qui me font de grands signes.
"Merci beaucoup d'être venu me chercher, sans toi j'étais vraiment mal! Si ça ne te dérange pas, j'aimerais bien conduire" me fais la copine de Léa. Je m’apprête à protester vertement mais elle me jette une regard suppliante et trop mignon qui m'empêche de dire quoi que ce soit. Du coup je lui donne les clef, conscient de mon inconscience mais incapable de résister. Elle me lance alors un sourire resplendissant, je crois qu'elle m'a complètement ensorcelé.
Quelques minutes après et je ne sais pas exactement comment, je me retrouve assis sur ma mobylette, coincé entre le coffre à pizza et une fille que je connais à peine, les bras autour de sa taille et mon torse collé à son dos. Le paysages défile autour de nous sans que je n'y fasse attention, des champs s'enchaînent les uns aux autres,marron, verts, jaunes... Je n'ai absolument aucune idée du lieu où nous sommes mais ça m'est égale, je suis comme dans un rêve. Heureusement, Sarah est concentrée sur la route et ne peux pas voir mon visage, qui a quitté le rouge piment pour devenir rouge betterave.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Très très courts
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Sophie se rejeta en arrière sur le dossier de sa chaise, déçu. Quelle idée de prendre pour thème "Aventures New-yorkaises"! Alors qu'elle attendait ce moment depuis plusieurs jours avec ...