Une étoile

il y a
3 min
15
lectures
2

Les mots sont pour moi des armes qui taisent les maux et leurs fléaux. Les mots sont tellement puissants au point d'empêcher que le monde se dirige dans un tombeau. Au-delà de tout, moi j'existe  [+]

"Quand une étoile est une étoile"

Avant que cette pensée ne traverse mon esprit, les étoiles étaient des étoiles. Que suis-je entrain de raconter ! Les étoiles sont des étoiles n'est-ce pas ? - Tout à fait. Alors ne vous perdez pas, pour moi les étoiles n'étaient que des étoiles ; que c'est difficile de communiquer parfois ! Poursuivons, vous comprendrez certainement.

Dans ma jeunesse - tout en précisant que je ne suis pas encore vieux aujourd'hui -, c'étaient les plus belles créatures que j'aimais regarder. Je les contemplais, les fixais, les admirais. Chaque nuit était un rendez-vous pour moi. C'était comme si les étoiles savaient que je serai là, et qu'elles aimaient se laisser contempler par moi, telle une femme folle amoureuse de son amoureux. Allongé dans le sein de la parcelle, les yeux levés vers ces points lumineux, elles m'inspiraient et laissaient présager l'espoir d'un avenir meilleur qu'un présent parsemé de doutes.

"Quand une étoile devient humaine"

Maintenant les étoiles ne sont plus des étoiles, pigé ?
Que ça devient plus compliqué à ce point ! Ça paraît absurde qu'une étoile prenne forme humaine n'est-ce pas ? Eh bien je l'ai vécu. Je suis peut-être fou, qui sait ? Peut-être qu'il existe d'autres fous comme moi. Tiens, celui qui me lit en ce moment par exemple ; il doit être fou au point de continuer à lire de tels propos ! Honnêtement, si fou je suis, suis pas le seul et ça me rassure. D'ailleurs je suis heureux de vivre parmi tous ces fous qui me ressemblent et qui, heureusement, ignorent qu'ils les sont vraiment. Si vous savez malgré tout que vous êtes fous comme moi, alors continuons notre petit voyage des pensées. Revenons-en à... Je suis perdu ! Où en étions-nous ? Ah ça y est, "quand une étoile prend une forme humaine".

Je n'avais que les étoiles à scruter, moi. Pourquoi mes yeux se sont entichés d'un être humain ? C'est aussi simple que ça ! Quand je l'observe, j'ai la même sensation que quand je scrute les étoiles.
Je crois que parmi ce parterre d'astres lumineux, un d'eux est venu sur terre sous forme humaine.
C'est pourtant vrai, je vous le jure ! Pourquoi vous mentirais-je ? Rien qu'à y penser, je n'ai rien à gagner, d'ailleurs je n'ai rien à perdre non plus. Seuls les fous comme moi peuvent comprendre vraiment ce phénomène.
Comment le sais-je ? Il suffit de l'observer et paf ! L'effet des étoiles me submerge, je ressens l'espoir d'un avenir étoilé, un avenir qui, en y pensant, me dit : "Marco, je t'attends mais faut que tu te battes, lutte mon bonhomme, lutte" ; c'est ainsi que ce présent douteux ne ressemble qu'a un ring pour moi, il faut que je l'affronte pour atteindre mon bonheur. Eh oui, mon bonheur dans un avenir étoilé, grâce à cette étoile qui s'est réincarné en...

À présent...

Je pense que chacun a son étoile sur terre. Je crois que nous sommes tous fous. Oui, fous d'amour pour ces étoiles qui apaisent nos maux. C'est peut-être ta maman, c'est peut-être ta soeur, ton ami peu importe le sexe. Ton étoile n'est forcément pas de même sexe que toi non ! C'est peut-être ta femme, ton étoile. Ton étoile, c'est cette personne qui rend opaque tes peurs, qui te place à l'abri du danger. Ton étoile, c'est cet être qui te fait croire à la vie ; qui malgré les vicissitudes de la vie, te fait soupirer encore "la vie est belle".

Cet être aussi magnifique qui soit, ne peut venir que d'en haut. Il parait humain c'est certain, mais avoir un coeur aussi indicible ne peut réveiller que des soupçons qu'il vient d'ailleurs. Je sais que cet être existe au milieu de vous, je sais qu'il brille et apporte cette lumière de joie parmi vous. Si vous croyez enfin que vous avez votre étoile sur terre, il ne fait aucun doute que vous êtes autant fou que moi.

Faites comme moi, dites-lui que vous l'aimez. Faites-le avant que se voient chronométrés les derniers battements de votre coeur, dites-lui : "Tu es la personne que je regarde le plus, admire le plus, contemple le plus. Celle qui me fait rêver, qui me fait accrocher à la vie. Je suis sûr que c'est grâce à Dieu que tu es là, alors je veux qu'en ce jour tu te souviennes de l'amour grandiose que j'ai pour toi, et que tu reste cette étoile qui brille dans le tréfonds de mon coeur".

J'aime ton coeur de beauté infinie,
Coupe-m'en une petite partie,
Je l'accrocherai au mien chaque fois,
Pour que j'aime tel que tu aimes toi.

"Quand nous nous aimons, l'enfer se déchaîne. Ainsi, prenons plaisir à énerver l'enfer qui ne saura rien y faire".

PS : je contemple toujours les étoiles dans le ciel...
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Et tu as bien raison des les aimer ces petites bougies, les scruter, les écouter ces étoiles, qu'elles soient du ciel ou de la mer, nous sommes toutes et tous des poussières d'étoiles, petite musique de nuit ne nuit pas, je te propose de lire ceci : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/belles-de-nuit-1
Je te dis à tantôt qui à plus d'une heure du matin est déjà aujourd'hui.

P. S : je ne suis ni fou ni folle :-) mais tous les soirs, les nuits je regarde le ciel, la dame de la nuit et Vénus sa dame de compagnie. " Telle une improbable étoile tombée dans l'eau, en attendant de remonter là-haut... j'écris des mots. "

Image de Le Marc Bamenga
Le Marc Bamenga · il y a
Elle est magnifique, vous savez ? Cette œuvre est justement belle. Je ne regrette pas d'avoir choisi de me lancer dans l'univers des mots. Je suis sous bonne escorte.
Image de Le Marc Bamenga
Le Marc Bamenga · il y a
Merci Jeanne ! Je vais lire ce que vous me proposez. Promis !