Une caresse sur mon bras

il y a
2 min
90
lectures
10

Gourmande de vie, fleur bleue et idéaliste. Lire est ma passion et écrire mon bonheur quotidien. Mes textes sont le plus souvent autobiographiques. J'aime mettre des mots sur les instants  [+]

Ce matin, 9 h 30, rendez-vous pour passer un scanner de contrôle. J’étais fébrile, comme à chaque fois. L’angoisse des résultats. Et puis, cet appareil que je déteste, qui passe au-dessus de ma tête et de mon corps, qui fait du bruit, qui me déshabille, cette seringue dans mon bras et ce produit dont je sens la chaleur dans la moindre de mes veines. C’est drôle, je peux même suivre son parcours, du pli de mon coude, à mes cuisses en passant par ma gorge. Drôle de sensation. « Vous allez avoir l’impression de vous faire pipi dessus, mais ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas le cas », m’avait prévenue l’infirmière, la première fois. 4 ans plus tard et moult examens du même type, j’ai l’habitude, cela ne me surprend plus.

Mais, je ne le supporte plus cet appareil. Il est moche et bruyant, il m’oppresse, fait battre mon cœur trop vite, me fait des picotements dans les doigts. J’y suis devenue allergique. Avant l’examen, j’ai prévenu l’infirmière de mes angoisses, de mon ressenti. J’avais un peu honte. Comment une grande fille comme moi ne pouvait-elle pas passer cet examen de routine sans faire sa chochotte ! Mais cette jeune et jolie infirmière m’a écoutée avec attention. J’ai même cru discerner dans son regard un peu de compassion. Elle a pris mes sentiments au sérieux et a eu des paroles rassurantes et apaisantes. Il ne m’en fallait pas plus pour reprendre de la vigueur.

Je me suis donc soumise à cet examen. J’ai fermé les yeux pour ne pas voir l’appareil me fondre dessus, j’ai essayé de me représenter allongée, au soleil, sur ma plage préférée. Et quand l’appareil s’est mis à vrombir, je me suis imaginée dans un avion, prêt au décollage, m’emportant loin, très loin de la misère du monde. Mais les picotements dans les doigts étaient là, discrets, mais bien présents, les battements de mon cœur, plus rapides, précipitaient ma respiration. J’avais beau essayé de m’extraire de cette chambre aux murs froids par des visions enchanteresses, une partie de moi restait, là, bien éveillée et consciente de la réalité.

C’est alors que je l’ai senti, aussi légère qu’une brise d’automne, allant et venant doucement. Une caresse sur mon bras. J’ai d’abord cru qu’elle était le fruit de mon imagination, mais non, cette main, ce geste était bien réel. Un geste qui se voulait rassurant, apaisant et qui a atteint son but, me mettant presque larme à l’œil, touchée en plein cœur par ce petit acte d’humanité. L’examen a pu se poursuivre sans encombre et c’est le cœur plus léger et le sourire aux lèvres que je me suis remise sur les pieds.

Comme quoi il ne faut pas grand chose parfois pour redonner le sourire, pour calmer les angoisses, pour apaiser les cœurs meurtris par la vie. Il suffit d’une caresse sur le bras.

Merci à cette gentille infirmière qui a su compatir devant ma faiblesse et m’apporter le soutien dont j’avais besoin au bon moment.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alain Albaric
Alain Albaric · il y a
Génial !! Parole de chochotte 1er !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bel instant de vie! Superbe de simplicité!
;-))

Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci infiniment !!!
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire racontée avec passion! Mon vote! Vous avez lu, apprécié et soutenu mes œuvres, dont AMOUR ETERNEL, une première fois et je vous invite maintenant à venir gouter à mon LINCEUL BLANCHI qui est en finale avec deux autres œuvres pour le Prix Haïkus d’Hiver édition 2016. La plupart de mes lecteurs ont une préférence pour LINCEUL BLANCHI, et moi aussi! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci infiniment ! ;-) Je vais allée soutenir vos textes...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci bien, d'avance!
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une belle "tranche de vie". Quels beaux métiers que ceux du monde médical quand ils parviennent à adoucir les angoisses de la maladie. Soigner et guérir, c'est une chose, accompagner en est une autre tout aussi méritoire.
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci ! Je ne pouvais pas ne pas en parler ! Merci pour votre lecture ;-)
Image de Gail
Gail · il y a
Belle reconnaissance!
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci !
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Superbe d'humanité, Karine. J'ai beaucoup aimé cet instant de vie.
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Oh merci infiniment d'avoir apprécié !
Image de Claude Moorea
Claude Moorea · il y a
J'ai aimé cette histoire qui raconte l'altérité au quotidien.
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci Claude !
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Quand même la question reste posée : n'y a-t-il pas un transfert d'angoisse, des résultats de l'examen sur la machine à examiner ?
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Réflexion pertinente...