3
min

Une Aube Nouvelle

Image de Emi Lie

Emi Lie

66 lectures

42

C'était cette heure spéciale, entre la nuit sombre et l'aube frémissante...

Emma dormait du sommeil du juste sur le canapé, couverte d'un plaid douillet. Chris la regardait, appuyé sur le mur face à son salon, une tasse de café à la main. Il était totalement sous le charme de cette jeune femme douce qui lui faisait assez confiance pour dormir à proximité de lui.

Il ne comprenait pas encore comment cela leur était arrivé. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, quelques semaines tout au plus. Elle venait d'arriver en ville et s'était engagée dans l'association de quartier qu'il fréquentait depuis des années en tant qu'entraîneur de basket. Avec les gamins, elle était géniale, drôle et enjouée. Avec les adultes par contre...

Timide et effacée, elle ne restait jamais lorsque toute l'équipe allait prendre un verre le soir dans leur bar favori. Elle ne parlait pas beaucoup non plus, et les rares infos qu'il avait réussi à lui soutirer, elle les lui avait donné à contrecœur. Et plus le temps passait, plus il avait envie de la connaître mieux.

Apparemment, Emma était secrétaire pour une agence de mannequins, un boulot fort étrange pour sa personnalité si timorée... Du moins, il portait peut-être un jugement trop hâtif au vu de ses qualités de coach en auto-défense et de son attitude avec les jeunes qui venaient au centre. Tous lui faisaient confiance et discutaient souvent avec elle dès son premier jour. Il en avait été fort impressionné d'ailleurs.

Cette femme était une énigme singulière pour lui. Elle avait plusieurs facettes qu'il mourait d'envie d'explorer, mais il savait que s'il se montrait trop entreprenant, il risquait de la faire fuir. Et ce n'était pas du tout ce qu'il souhaitait.

Puis Emma avait décidé de se joindre à eux, il y avait de cela quelques jours. Chris en avait été tout excité de savoir qu'il ne ferait pas que la croiser, et même s'il s'était retenu de l'accaparer, le simple fait de la voir plus longtemps et en contact avec les autres lui était un pas de géant pour l'approcher. Sa patience avait fini par se révéler payante.

Alors que les collègues étaient tous partis aux tables de billard, ils étaient restés tous deux pour siroter leurs bières et lancer une discussion à bâtons rompus. La jeune femme s'était révélée beaucoup plus curieuse et enthousiaste qu'il ne le pensait, il en avait été surpris encore une fois. Leur conversation était apparue si passionnante qu'ils n'avaient pas prêté attention au temps. Le barman leur avait même demandé de sortir.

Chris, en bon gentleman, s'était proposé de la ramener chez elle, prétextant qu'une femme ne pouvait pas marcher seule dans les rues de New York seule la nuit. Ce à quoi, Emma avait rétorqué qu'elle savait se défendre, vu ce qu'elle enseignait aux gamins qui venaient la voir. Chris s'était senti légèrement stupide mais n'en démordait pourtant pas. Il n'avait pas été prêt à la laisser partir. Elle lui avait souri et, d'un petit mouvement de tête, avait fini par accepter.

Le trajet à travers la ville aurait pu durer une éternité, cela ne l'aurait pas dérangé. Ils avaient abordé beaucoup de sujets, des légers, des difficiles... Il lui avait parlé de son frère aîné disparu en mer, elle lui avait fait part de décès récent de son père à Boston où il était agent de police. Ses yeux s'étaient emplis de tristesse et il n'avait su résister à la tentation de lui entourer les épaules de son bras pour une accolade chaleureuse.

Ils avaient continué le chemin ainsi. Puis, bien trop vite à son goût, ils étaient arrivés devant chez elle. Emma avait souri une fois de plus, chassant les nuages de tristesse par un bel arc-en-ciel. Chris n'avait pas su résister et s'était approché d'elle, lui laissant tout de même le loisir de refuser le baiser qu'il s'apprêtait à lui donner. Elle ne l'avait pas repoussé...

Depuis ce jour-là, Chris vivait sur un petit nuage. Ils se voyaient tous les soirs après leurs boulots respectifs, buvaient un coup en discutant, mangeaient parfois ensemble. Puis il raccompagnait la jeune femme devant chez elle en l'embrassant sans jamais aller plus loin. C'était simple mais pas moins exaltant. Et cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi proche de quelqu'un.

Emma connaissait à présent pas mal de choses sur lui, dont certaines qu'il n'avait même pas dit à sa propre mère dont il était très proche. À l'inverse, elle lui a confié des détails très intimes de sa vie qu'il n'était pas mécontent de connaître. Puis la veille au soir, elle lui avait semblé particulièrement épuisée. En toute innocence, Chris lui avait proposé son sofa, sachant qu'elle aurait d'emblée refusé d'emprunter son lit.

Et c'était ainsi qu'il se trouvait devant elle, à boire quelques gorgées de son café. Quand elle se mit à émerger lentement du sommeil, il retourna en cuisine pour lui préparer un petit déjeuner digne de ce nom. Le soleil commençait à peine son ascension dans le ciel, laissant apparaître la pointe de sa tête ronde à l'horizon. Chris déposa le plateau sur la table basse et posa un genou à terre, près de la dame de ses pensées.

Emma ne se réveilla pas encore tout à fait. Elle gémit doucement et prononça son prénom d'une manière qu'il aurait voulu entendre si elle avait été alerte. Puis elle se redressa, s'étira et ouvrit un œil prudent, avant d'illuminer son visage avec un bonheur non dissimulé.

- Bonjour.

- Bonjour. Tu as bien dormi ?

La jeune femme hocha la tête et s'assied sur le canapé pour laisser de la place au maître des lieux. Elle avisa le petit-déjeuner avec un regard gourmand et attendit la permission de Chris, qui la lui donna avec un grand sourire.

Ils étaient samedi, aucun des deux ne travaillaient ce week-end là.

Puis avant qu'il n'ait eu le temps de poser sa seconde tasse de café, Emma se pencha vers lui pour déposer un baiser tendre sur les lèvres, qu'il ne tarda pas à rendre après avoir passé l'étonnement.

- Bonne Saint Valentin.

La jeune femme sourit et l'embrassa de nouveau...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
42

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de JigoKu Kokoro
JigoKu Kokoro · il y a
Re Emi ( ^_^)
Bien m'en a prit de venir lire un autre texte de votre création. Sans jeter de pierre à ma dernière lecture, ce texte-ci est plus maîtrisé. Une jolie histoire romantique simple mais efficace. Vous avez su prendre un classique du genre et le condenser de manière équilibrée dans un TTC et c'est déjà un très bon point positif. C'est touchant, presque frustrant de ne pas savoir ce qu'il a été réellement échanger entre ces deux tourtereaux (l'un apprivoisant l'autre). Votre récit est plus concentré sur l'action et l'interaction passé des personnages que sur les lieux et le décor. C'est un bon choix car cela met en valeur votre histoire. Si je devais pinailler ce ne serait que sur l'absence de quelques éléments de plus en description au début de l'histoire quand Chris regarde dormir son aimée. Ce n'est que mon point de vue mais j'aime beaucoup cette scène. ( ^_^)
Au plaisir

·
Image de Emi Lie
Emi Lie · il y a
Merci beaucoup pour ce retour :)
·
Image de Marie La Roue
Marie La Roue · il y a
Trop chou !!!
·
Image de Kiraya Kiki
Kiraya Kiki · il y a
Superbe texte, vraiment !
·
Image de Emi Lie
Emi Lie · il y a
Merci Kiki <3
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
La Saint Valentin offre une bonne occasion de conclure ! Bravo, Emi Lie, pour ce texte d'agréable lecture où les choses évoluent sans brusquerie ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire mon sonnet sur le destin tragique de Mumba : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous.

·
Image de Emi Lie
Emi Lie · il y a
Merci beaucoup ! Je vais lire votre œuvre incessamment sous peu :)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour, Emi Lie ! Vous avez soutenu mon sonnet Mumba et je vous en remercie. Il est désormais en finale. Le soutiendrez-vous de nouveau ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Merci à vous, Emi Lie !
·