Un vilain petit chaperon rouge

il y a
1 min
427
lectures
179
Qualifié

Amie des lettres, passionnée d’écriture, dans la cinquantaine active et enthousiaste, j'écris à mes heures perdues, essentiellement des nouvelles, des textes courts, parfois des poèmes ou des  [+]

Image de Hiver 2019

La pauvre mère était aussi rouge que la cape et le bonnet de sa fille réunis. L’enfant s’agitait dans tous les sens, tapait du pied, criait. Elle montrait ses dents qui étaient de grandeur inégale ou pas du tout présentes dans cette petite bouche qui se tordait, bavait et crachait son mécontentement le plus grand.

La mère ne savait plus quoi faire pour apaiser sa fille. Elle parlait à la petite d’une voix sourde et inintelligible, lui tirait le bras pensant la faire taire.

La gamine, entêtée, fit fléchir sa mère et eut gain de cause. Elles revinrent en arrière, repassèrent devant la fenêtre de la cuisine de leur petite maison, et refranchirent le seuil de leur porte d’entrée. Là, la mère posa sur la table le petit panier contenant les douceurs censées ravir la grand-mère de la petite. Laquelle s’arracha son manteau et son bonnet et, vêtue d’une simple robe blanche en dentelle, partit rejoindre sa poupée favorite, la belle et pure Eléonore. Elle retrouva son calme, changeant de couleur et d’humeur aussi simplement et rapidement qu’elle changeait d’habit.

La mère, nerveuse et contrariée, s’assit dans un fauteuil, alluma une cigarette et se noya dans les images que le poste de télévision lui renvoyait. Elle s’abreuva d’informations les plus inutiles qui soient jusqu’à ce que son attention fut attirée par la voix de l’animateur télé qui, d’une tirade, annonça qu’un incendie foudroyant venait de décimer les trois quarts de la forêt avoisinante, que de nombreux pompiers étaient à l’œuvre pour sauver tout ce qui pouvait être sauvé et évacuer tous ceux qui étaient en état d’être évacués, que des premiers éléments découverts sur place, l’incendie semblait de nature criminelle, qu’une enquête avait été demandée par le Procureur de la République.

La mère courut à sa fenêtre, aperçut l’énorme nuage de fumée qui lui avait échappé tout à l’heure et se félicita de ne pas avoir envoyé sa petite dans la gueule du loup.

179
179

Un petit mot pour l'auteur ? 30 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le petit chaperon rouge a peut-être reçu un message des arbres ? À moins que ce soit un coup d’Ysengrin ?
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
un caprice
flamboyant
sur les cendres
d'un conte^^+5

Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Le loup peut prendre des atours inattendus !
Image de Emsie
Emsie · il y a
J'ai lu les autres commentaires, c'est drôle comme les analyses divergent.. Moi aussi j'ai pensé que la petite n'était pas étrangère à l'incendie ! Très intéressant, tout ça... ;-)
Image de Marco
Marco · il y a
Joli conte, j'aime.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Le conte revisité de façon originale. La petite fille aurait-elle mis le feu ?
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
Surprenant et plutôt que mère bien avisée, nous parlerons plutôt d'un super bon instinct de conservation de la petiote ! Voilà qui remet tout à fait en cause la notion si prisée aujourd'hui en France (et ailleurs !) de ... SOUMISSION ! la petite en est épargnée du drame et ... de cette soumission : parfait ! Elle au moins aura été sauvée ... kektemps !
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Amusant et bien écrit. Charles Perrault aurait mieux fait de lire votre texte avant d'envoyer le Petit Chaperon Rouge au casse-pipe. Si vous aimez les contes, venez lire "Que ma joie demeure" et partez pour les Terres Nacrées. Rassurez-vous, on revient vivant du voyage.
Image de JARON
JARON · il y a
Bonsoir Cudillero, un très joli conte, revisité en version catastrophe moderne, c'est bien écrit comme d'habitude. Mes voix. Belle soirée à vous. Jacques.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Cela s'appelle la protection du ciel, qui s'en plaindrait? +5

Vous aimerez aussi !

Très très courts

#Explorateur

LN26

Il fut un temps où tout territoire où il se rendait était nouveau et merveilleux. Les autochtones étaient toujours ravis de rejoindre la civilisation qu’il représentait, et lui aimait discute... [+]


Très très courts

Sous nos yeux

Nicolas Juliam

Je ne verrai plus la vie comme avant. Toutes ces images qui défilent sans cesse. Nous sommes les spectateurs d’un film dont nous avons tous le premier rôle. Nous le savons pertinemment et pourtant... [+]