UN COEUR DÉCHIQUETÉ

il y a
2 min
171
lectures
27

L'écriture c'est le cœur qui éclate en silence, c'est le fait d'exiler et de lever toutes les censures. "Les écrits parlent, quand l'Homme se tait! "  [+]

Elle a de la poudre sur ses yeux globuleux, pour cacher la poussière de ses larmes. Elle n'était jamais là où il l'attendait, il n'était jamais là où elle pensait. Et elle passait le train du temps à perdre son ensemble. Elle pensait à tous les gens pour lesquels elle s'inquiète, auxquels elle tient, où sont-ils? Combien prennent soin d'elle? Combien savent qui elle est?
Elle est déçue, émue, sans mots ni phrases. Une douleur incommensurable la condamne en silence.Les mots ne faisaient qu'effleurer la surface délicate de son âme. Dans la plupart du temps, elle s'échappait comme un rêve ou plutôt un cauchemar dont elle croit se rappeler mais qui s'enfuit aussitôt. Cette équation à deux inconnues où elle n'avait guère l'illusion de la comprendre que sur un instant, cet intouchable abstrait instant où les épidermes s'entremêlent, où le souffle s'accélère, où le corps la transcende.
Peut être qu'elle a besoin d'un câlin.
Peut être qu'elle a envie de pleurer.
Peut être qu'elle a envie d'aller loin.
Peut être qu'elle est à peu près sûre de vouloir hurler.
Fatiguée, usée, émerveillée, capricieuse, elle avait l'âme d'une vieille dame de 4 ans. Elle en a marre, que tout est de sa faute, qu'elle est seule la responsable, qu'elle est démoniaque, qu'elle n'est pas assez, qu'elle est trop sincère, qu'elle est égoïste, et bien trop lunatique, qu'elle ne fait pas attention, qu'elle est très hypocrite.
En manque d'implication, en recherche d'affection, qu'elle réfléchit trop, qu'elle fait de mauvais choix , des choix qui ne collent pas. Qu'elle même finit par poser la question: "chères crises de panique, auriez-vous la gentillesse d'aller voir ailleurs si j'y suis?"
Laisser tomber, laisser aller n'était jamais une option offerte et évidente. Elle se battait, se battait, se confrontait, trouvait la force dans les déserts arides du soupçon, du doute et des incertitudes. Se nourrissant d'espoir, de câlins volés, d'amour inconditionnel. Elle donnait sans limites quand il s'agissait des siens, veillait comme une louve inquiète sur sa tribu, donnait sans jamais compter, sans espoir de retour.Écrasée de souffrance, déchiquetée le coeur, elle regrettait tout, mais ces regrets n'avaient pas de sens. Ils maintenaient l'illusion dérisoire d'un hypothétique ailleurs, d'un déraisonnable meilleur qui ne prenait sens que lorsque sa tête heurtait le doux tissu hypocrite de mensonges qui lui servait d'oreiller. Etait-elle donc si bête, extrêmement stupide, étonnamment candide? N'avait-elle pas compris l'imprudence de ses possibles? Il y avait une autre chose, une autre chose qu'elle ressentait, qu'elle pressentait sans jamais l'avoir vue. Invisible, indicible mais bien présente, tel un second degré d'oxygène, tel un monde qui n'attendait d'elle rien d'autre qu'un regard attentif. Tout en elle était lourd, d'une importance capitale, avec des airs de décision cruciale. La moindre joie, la moindre douleur, le moindre mot, même ses rires, étaient si intenses parcequ'ils partaient de son coeur. À tous ces mots , à tous ces sentiments évadés pour toujours, à toutes ces larmes versées pour rien, au morceau du coeur qui lui reste , elle dit:"il est temps que ma langue se délie, il est temps que j'ose crier ma peine au lieu de la vivre dans la honte, sans doute nous irons bien." Clara, fille adolescente dont une voix plus douce que de la soie, un coeur plus grand que le ciel, qui baladait partout sa gentillesse, son amabilité tel un nuage aérien, léger, invisible. Cette adolescente qui aimait tant la vie, les mots, le bien, les rires... s'est affreusement trompée, trahie, et moralement violée. Cela a laissé place au train des années à une femme forte, à une femme impulsive, à une femme puissante , à une femme excellente dans plusieurs domaines. En effet, elle symbolise aujourd'hui la réussite des minorités: FILLE, NOIRE, SENSIBLE.

  "LA VIE est faite de choix. Nous ne faisons pas toujours les bons. Mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras ou ne pas s'ouvrir à d'autres possibilités. Les opportunités auxquelles nous pouvons faire face sont assez grandes quand nous sommes prêts au changement. Envisageons les échecs et les pertes comme des étapes qui nous forgent et qui, aussi difficiles soient elles, nous permettent sûrement de rebondir".
Par dessus, soyez l'HÉROS et l'HÉROÏNE de votre vie pas la victime.
27

Un petit mot pour l'auteur ? 43 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arsene Eloga
Arsene Eloga · il y a
Merci pour ce très beau texte
Image de Aane Korne
Aane Korne · il y a
''Héroïne de votre vie pas la victime''. Texte poignant. Écriture magique.

Merci de me lire sur
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-diable-et-le-tango.

Et en cas de difficulté d'accès direct à ma nouvelle je vous prie de bien vouloir cliquer sur mon nom et le texte sera à votre portée.

Merci d'avance pour votre bonne compréhension.

Mes salutations.

Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Bien Évidemment," Héroïnes de notre vies". Merci de me lire me commenter, et pour l'invitation aussi.
Bien sûr, je le lirai avec plaisir!

Image de Etienne Mutabazi
Etienne Mutabazi · il y a
sympa votre texte, très plaisant et j’aime bien
Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Félicitation pour votre texte. De nombreuses magnifiques paroles sont présentes !
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Merciii beaucoup Yasmine pour votre appréciation.
Image de JD Valentine
JD Valentine · il y a
Une écriture plaisante pour servir un texte profond sur les questionnements existentiels d'une jeune femme noire et sensible. Un trop plein... bien décrit.
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
C'est très gentil d'avoir apprécié mon écriture. Je vous remercie pleinement!
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
Merci pour ce très beau texte, mon vote, Wiame!
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Merci à vous Fabienne! Ça me fait grand plaisir.
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
ne pas subir. voir autrement et savoir le dire et.. l'ecrire comme vous avez su.
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Je vous remercie pour votre lecture très attentive, votre commentaire qui fait très chaud au coeur. Merci encore!
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
Excellent !
Oui soyons les héros de nos vies !

Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Contente que vous avez bien compris mon message!
Merci pour votre commentaire.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les petits Lu

Pascale Dehoux

C’était la première fois que je faisais ça. Aussi ai-je composé, un peu fébrile, les dix numéros fatidiques. J’avais fermé auparavant toutes les fenêtres de ma maison. Il n’y avait plus... [+]