2
min

Un travail soigné...

27 lectures

6

Est-ce qu'elle va enfin se taire ?! Cela fait maintenant plus d'une heure qu'elle hurle sur cette pauvre bête... Qu'elle le sorte pour une fois. Il est toujours enfermé ce sinistre caniche... Je n'arrive pas à me concentrer, c'est pénible.

J'en étais où déjà... Ah oui... Un, deux, trois, je peux m'occuper du quatrième maintenant. Il faut que le travail soit aussi bien réalisé que pour les trois premiers, mieux serait même parfait...

Et ça recommence... Cette fois-ci c'est le vieil instit' du troisième qui s'y met. Et vas-y que je perce des trous un peu partout à neuf heures du matin, un samedi qui plus est... Son appartement doit ressembler à une véritable meule de gruyère. Je parie que dès lundi, avant de partir s'acheter l'Huma, il va encore me demander de venir l'aider à poser une étagère, ou je ne sais quel autre mobilier chiné je ne sais où... Tout ça pour y déposer de nouveaux livres poussiéreux dégotés aux puces de Saint-Ouen.

Bon je reprends. Concentre toi mon vieux... Quelle idée aussi d'avoir accepté de signer pour une année de plus en tant que concierge. A cet instant précis je pourrais être dans la vieille bicoque de maman à travailler en paix, au calme, loin de la pollution sonore de Paris et de ses habitants. Qu'elle me semble loin cette retraite bien méritée... Et voilà, c'est à mon tour d'être ma propre distraction.

Tiens, ça sonne, il ne manquait plus que ça... C'est le week-end bon sang ! Ils ne peuvent donc pas se passer de moi ?... Ah mais c'est la petite brune sexy qui habite au dernier ! Quitte à être ennuyé par quelqu'un autant que ce soit par elle. Je les préfère rousses habituellement mais pour elle je serais enclin à faire une exception. Enfin, je m'égare... Récupère le double de ses clés et laisse la partir. Elle a bien mérité ses vacances, une année de médecine c'est si éreintant. Dire que j'aurais fait un excellent chirurgien... Foutus tremblements !

Allez, la mégère ne hurle plus sur son chien, le trotskiste du dimanche semble ne plus avoir un seul pan de mur à trouer, je peux m'y remettre. Donc j'en étais au quatrième... Ce calme retrouvé m'aide tellement. Je suis nettement plus attentif, mon travail est plus appliqué, ma main ne tremble plus. Je peux reprendre la découpe. Cette fois-ci, tout est net et précis, presque sans bavure.

Et c'est reparti, c'était trop beau... Les gosses du premier doivent être réveillés... Ils se crient déjà dessus, pleurnichent pendant que leur mère fume de l'herbe au balcon... Sales hipies ! Je ne supporte plus le bruit incessant de leur pas au-dessus de ma tête chaque matin, chaque soir de chaque journée... Ce problème là aussi il va falloir le régler.

Et si je mettais de la musique ? Ça couvrirait leurs horribles voix de crécelle. Un peu de Wagner . Sa chevauchée des Walkyries devrait faire l'affaire. Oui, c'est clairement de circonstance. Et après le cinquième je ferai une pause. On ne peut pas exécuter un tel labeur avec légèreté et il faut que je puisse admirer le résultat de mes efforts, l’œuvre en train de naître sous mes yeux !

Merde... Il va falloir que je nettoie, j'en ai mis partout. Je me suis laissé emporté par la puissance des cuivres... Il est vraiment temps que je prenne une pause. Cela dit le rouge sur le sol et sur ma chemise à carreaux se marie parfaitement au blond vénitien de ses cheveux.

« Ne t'inquiète ma belle, je m'occuperai de l'autre main demain. Profites-en pour te reposer. Tu as de la chance, je te laisse mon lit. Tu verras, il est très confortable. Et désolé pour tout ce chahut...»

En voilà une au moins qui sait se taire ! D'ailleurs il faudra peut être que je change le scotch recouvrant sa fine bouche si délicate, il pourrait l'irriter. Je ne voudrais pas abimer ce si parfait visage.
Maman, si tu me regardes de là où tu te trouves, j'espère que tu es enfin fière de moi...
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Méticuleux et profesionnel, c'est tout! Un grand bravo, Céline ! Grâce à vos voix, “Sombraville”
est en Finale ! Je vous invite à confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Blackmamba
Blackmamba · il y a
Une vraie vie de concierge.
·
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Pas sûre que cela soit bien rassurant ;) Merci d'avoir pris le temps de me lire !
·
Image de Untrucbadour
Untrucbadour · il y a
Sans donner de détails, on sent bien le travail du pro. Si j'ai bien compris, elle est encore vivante la pauvre maman ? Brr...
·
Image de Untrucbadour
Untrucbadour · il y a
Iriez-vous lire mon horrible " Sels de bain et Angel dust " ( ou poudre d'ange ) ? Hors concours mais int - 18 ans. Mais vous, vous pouvez le lire.
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
C'est du propre ! :-) bon récit !
·
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci ! Il faut toujours soigné ce que l'on fait, c'est important ;)
·
Image de Nathalie Ziegler
Nathalie Ziegler · il y a
Ok ... repose toi ... tu me fais peur
·
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Hihi, j'ai réussi mon effet alors !
·