Un nouveau concept

il y a
1 min
80
lectures
5
Finaliste
Jury

En 2005, il s’est acheté son premier portable et s’est mis à lui raconter des histoires. Déjà dix ans d’écriture active. Appréciation : prolifique, imaginatif, mais un peu brouillon et un  [+]

Image de 2015

Thème

Image de En haut de l'affiche
Un nouveau concept
— J’aurais aimé être en haut de l’affiche.
— J’ai préféré le nom de Johnny. Vous comprenez bien que « Roland Boulard » en lettres de feu dans le ciel de Paris, ce n’est pas bon !
— Pourtant, je bois, je me drogue, je drague, je fais tout comme il faut !
— Vous déchaînez quoi sur votre passage ?
— L’incrédulité de ma voisine, Madame Dubignou. Elle s’est plainte de mes coiffures fluo à la concierge.
— Elle se roule à terre en criant « Boulard, je t’aime » ?
— Non, pas vraiment.
— Vous voyez ! Ça ne va pas le faire ! Pour avoir la première place sur l’affiche, il faudrait que vous ayez des ennuis avec le fisc. C’est le minimum.
— Je ne suis pas imposable. J’ai demandé une autorisation exceptionnelle pour payer quelque chose. Refusée !
— Alors, on ne peut même pas vous inscrire en bas de l’affiche.
— Qu’est-ce que je peux faire ?
— Votre propre affiche. Mettez-y votre nom. Vous serez tranquille : personne ne viendra vous disputer la vedette. À propos vous avez un spectacle ?
— Il en faut un ? C’est obligatoire ?
— Non, mais c’est mieux.
— Je n’en ai pas. Moi, je ne fais rien.
— Ça peut devenir un concept : l’artiste qui ne fait rien. J’ai souvent rêvé de monter un spectacle pendant lequel il ne se passerait rien. Deux heures de rien du tout.
— Il faudrait quand même que les gens me voient.
— Ce n’est pas vraiment utile. Il n’y aura personne sur scène.
— Je pourrais quand même mettre mon nom en haut de l’affiche ?
— Oui. Je la vois déjà votre affiche : Roland Boulard, dans son rôle préféré : Le néant ! D’habitude, les artistes cherchent à avoir une présence sur scène, vous, vous allez inventer une absence.
— Vous êtes sûr qu’il y aura un public ?
— Non. Au pire, on montera une pièce de théâtre sur le rien : pas d’acteurs et pas de spectateurs. Ça va être renversant. Même les Américains seront intéressés.
— J’aimerais bien être reconnu dans la rue par des jeunes filles hurlantes et nues. C’est possible ?
— Demandez à votre voisine. Vous vous positionnez devant votre affiche. Elle arrive à moitié déshabillée. Elle vous agresse sexuellement en criant « Boulard, je t’aime » et normalement trente gamines suivent le même mouvement.
— Je vais en parler à Madame Dubignou. Je ne suis pas sûr qu’elle accepte de se déshabiller dans la rue. Elle vote à droite depuis vingt ans... c’est délicat.
— Expliquez-lui qu’il est temps de rassembler toutes les orientations politiques sous votre bannière.
— Vous me tentez. Il faut que je voie mon agenda pour glisser votre proposition.

5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Emma A
Emma A · il y a
Absurde et tout à fait plaisant... jaime
Image de Marie Vincent
Marie Vincent · il y a
J'ai bien ri et espère que votre ttc va attirer beaucoup de lecteurs!