Un matin

il y a
1 min
83
lectures
68
Qualifié
– Alice, j'en ai assez !
– Assez de quoi ?
– J'en ai assez que tu brises chaque matin le miroir de la salle de bains. J'en ai assez de le remplacer.
– C'est ma façon de voyager. Désolée pour les éclats de verre. Ne marche pas dessus, chéri.
– Un miroir brisé, c'est sept ans de malheur ! Nous en sommes à sept mille ans, aujourd'hui, selon mes estimations.
– N'importe quoi. Qui t'a dit qu'une glace brisée portait malheur ?
– Heu...
– N'importe qui ?
– Hé bien... Des gens le disent.
– Ne les crois pas. Je t'aime toujours, notre bonheur restera toujours intact et notre vie parfaite. J'ai juste besoin de voir un peu ce qu'il y a de l'autre côté.
– Ah... et c'est comment ?
– Cela n'a rien d'extraordinaire, à vrai dire. La droite et la gauche sont inversées.
– C'est tout ?
– Non, on rencontre de l'autre côté des gens dont on ne soupçonnait pas l'existence. Des gens bizarres...
– Des gens bizarres...
– Oui, mais pas tellement plus étranges que ceux d'ici. D'ailleurs, de quel côté sommes-nous, ici, réellement ?

68

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,