Image de Loutze

Loutze

110 lectures

14

Assise dans un coin, sur ma chaise en plastique blanche, étonnamment confortable, entourée de gens que je n'entends pas, ne vois pas, n'inclus pas dans mon monde, je suis là, physiquement, mais mon esprit lui est ailleurs.

Je pense à ce que j'ai appris aujourd'hui, à la poésie et ses vers, à ses règles et son monde à l'envers, c'est comme un miroir, le poète montre la vérité à ceux qui vivent les yeux bandés, celui qui sait écrire est avant tout celui qui sait réécrire, et celui qui sait lire.
Et moi je ne mange pas, je lis ce livre qu'on m'a offert, sorti sur un coup de tête de ma vitrine, que je regarde tout les matins depuis que je l'ai rangé là, et qui ne m'a jamais inspiré plus que ca, mais aujourd'hui c'était le moment, je l'ai senti, alors je l'ai emporté, j'ai lu un peu ce matin, et beaucoup ce soir, et je ne regrette pas, les mots m'envoûtent, m'emportent, m'émeuent.

Le style est présent, les phrases dansent et pleurent sous mes yeux, le personnage m'abîme dans le récit de sa vie et de celle des autres qui l'entourent, et j'ai les larmes aux yeux, mais je ne veux pas le montrer, parce que les gens autour de moi ne comprennent pas comment on peut pleurer pour un livre, comment notre existence peut changer après une lecture qui chasse l'obscurantisme d'une autre partie de notre esprit, ils me regardent, me posent des questions, m'inventent une vie que je n'ai pas, sourient, rient pour moi, disent des choses, et je m'en fiche, laissez moi pleurer avec mes feuilles si fragiles, mes amis de papiers.

Je reçois un texto, puis deux, puis trois, des amis qui me demandent ce que je fais, si ca va, si je peux sortir ce soir ?, je ne répond pas, puis un message, où plutôt une personne à laquelle je deviens dépendante, comment dire que je ne veux pas parler, rester avec, dans cet objet qui me comprend plus que personne ? Alors je dis que j'aimerais parler mais que je ne sais pas quoi dire, là maintenant.
Mon coeur bat comme s'il ne pouvait plus pomper, comme s'il allait lâcher, et je ne sais pas pourquoi j'ai mal, peut être que je suis trop stressée, je voudrais juste une fois mettre ma vie sur pause, et prendre ce temps que je n'ai pas, pour plonger dans les actions et les pensées, si belles, insignifiantes et spontanées, l'histoire d'une personne qui peu à peu devient moi, que je ne pourrais jamais oublier, marquée au fer rouge sur l'immensité de ma spiritualité que je trimballe partout avec moi, qui se cogne dans des gens, garde des empreintes, prend moins de place que tout ce qu'elle contient.

Et j'écris, j'écris ce que mes pensées me dictent, mon cerveau tourne, se balance, a la nausée, s'épuise lui même. Plus rien ne suit, tout s'emmèle, les émotions, l'immatériel et le concret, les personnes réelles et celles de mes livres, que je connais mieux que certains de mes amis, mes souvenirs et les leurs, que je confond, comme un film en trois dimensions formé par des lettres à la suite et mon imagination. Je ne sais plus ce que je fais, y a-t-il des répétitions ? Des fautes, d'orthographe, de style ? De l'ordre, y a-t-il de la logique, de l'émotion ?
Et je pense à ces gens qui ne se posent pas de question, elle doit être tellement simple leur petite vie bien rangée, leurs nuits sans accros, sans la folie de l'inspiration subite et de la lune qui sublime le teint d'une lueur spectrale.

Tout cela à cause d'un livre, d'un auteur, d'une autre personne tellement douée, tellement plus douée que moi, qui me fait vivre tout ça, change ma vie, oriente mon regard dans une autre direction.
Page 60, et déjà je perds la cadence, être boulerversée en si peu de temps, ça paraît irréalisable et pourtant il suffit d'une seconde pour que tout bascule. Alors moi, tout bascule en permanence, sans que j'en prenne conscience, un mot, bim, une virgule, boum, un point, aie. Rythme, c'est comme une chanson, une histoire, du talent, de la littérature, de la vraie, et mon corps toujours trop petit pour tout ce dont je le remplis.
Puis vient le moment de la promenade digestive, comme toujours après le restaurant, au bord de la plage, c'est ça d'habiter dans le sud, y'a la mer partout.

Je regarde les élements et je digère la substance que je viens d'ingurgiter, le talent de quelqu'un d'autre, la connaissance, les tempêtes émotionnelles, tandis que les autres digèrent le bon repas qu'ils ont mangés sans remercier personne, pas même la Terre parce qu'après tout elle nous appartient.

Le sable est froid et l'eau est calme, l'air est salé, je suis à la traîne comme d'habitude, je marche à mon pas, sans me presser, savourant le temps que je perds pour le plaisir de laisser les minutes s'écouler, et ma place ici, un peu plus chaque seconde. Ne me pressez pas, marchez devant, presque en courant, je ne veux pas me dépêcher pour oublier le temps que ca prend, pour me voiler tout ce à quoi j'essaie de ne pas penser.
J'aime penser, en fait je ne sais pas faire autre chose, selon mon psy mon incapacité à me détendre et à ne penser à rien est un mystère, tout est un jeu de pistes avec eux, mais c'est simple il y a trop de choses auxquelles réflechir pour prendre le temps de ne pas le faire.
Ce n'est pas grave, merci que j'ai dit, ma gymnastique intellectuelle me convient tout à fait, peu importe les insomnies et tout ce qui va avec, je pense. Je pense. Du verbe penser, l'action de se forger des opinions, d'intéragir de notre point de vue avec... le monde, à plusieurs échelles, cela dépend des moments.
Ne pas penser à demain, vivre l'instant présent, si on vit dans le futur on vit quand ?

Je n'ai pas vraiment profité, j'ai préféré laisser toutes ces choses s'exprimer, je n'ai pas envie de rentrer, je n'ai pas le choix, on a toujours le choix je sais, mais ça ne dépend pas que de moi. Merci d'avoir été là, qui ça ? On s'en fiche, merci c'est tout, il est gratuit celui là, vous pouvez le garder, sans arrières pensées ni rien. Encore faut-il en avoir, des pensées. Bonne soirée.
14

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Carpe Diem ! C'est votre plus beau texte, une sorte d'introspection narrative. Ce texte aurait mérité des milliers de lectures. ...regarder les écrits de quelqu'un d'autre ? Je vous sollicite à nouveau ! Merci ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/apparition-disparition
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
chère Loutze, je vous découvre sur le tard !? j'espère que vous n'êtes pas vraiment partie; vos pensées emmêlées et claires sont un bel appel à marcher en soi ; au plaisir de vous lire encore
Image de Loutze
Loutze · il y a
Je ne pourrais partir vraiment qu'en novembre, d'ici là je risque de passer encore de temps en temps, vous avez donc le loisir de me lire autant qu'il vous plaira :) merci beaucoup, j'espère vous communiquer des choses qui ont résonnées en moi :)
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une réflexion philosophique écrite avec beaucoup de poésie.
Image de Loutze
Loutze · il y a
J'apprécie beaucoup, merci !!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Vous êtres un esprit libre, c'est encore plus beau à 17 ans. Félicitations !!!
Image de Jade_or
Jade_or · il y a
C'est officiel après trois lectures je confirme. Tu es un talent en herbe. Je me suis retrouvé dans plusieurs passages. C'était agréable. Je retrouve aussi ta patte. Garde là! A bientôt
Image de Loutze
Loutze · il y a
Hahaha merci beaucoup !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je crois bien que tu es douée, Loutze! Non j'en suis certain! Bravo, bravo! ( Conserve cette spontanéité surtout, elle rend tes écrits si légers)
Image de Loutze
Loutze · il y a
Hahaha merci beaucoup ! (Oui je me bat contre l'avis de certains pour cela ! :D)
Image de CoraL
CoraL · il y a
Très beau texte! J'aime ton écriture. Je passe lire le reste de tes textes :-)
Image de Loutze
Loutze · il y a
Haha merci beaucoup, hé bien libre a toi ! ;)
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Hymne à l'évasion par les mots, j'adore. "Ne me pressez pas, marchez devant, presque en courant, je ne veux pas me dépêcher pour oublier le temps que ça prend" je vais garder cette phrase à l'esprit toute ma vie!
Image de Loutze
Loutze · il y a
Hahaha merci beaucoup pour tes commentaires et ton enthousiasme, ca me fait toujours plaisir de te voir, ravie aussi de te marquer et de t'apporter des choses ;)
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une évasion entre des pages qui ne manque pas de dynamisme.
(De mon côté, je t'invite à une "Levée de bonne heure", pas très joyeuse il est vrai ... http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/levee-de-bonne-heure)

Image de Loutze
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Je pense donc je suis... Loutze. Je suis hyper-sensible et tout bouillonne en moi, je suis intranquille mais tout résonne en moi donc je suis... Loutze. J'envie un peu les placides et les simplets qui se contentent de laisser glisser le présent sur leur carapace lustrée mais le beau, le vrai, l'admirable me bouleversent et c'est si bon. Mon nom est... Loutze.
Image de Loutze
Loutze · il y a
... merci, merci beaucoup :o
Image de Dizac
Dizac · il y a
Touchante cette course effrénée. C'est dense, rapide, plein d'émotions entrelacées. J'ai pensé à Amelie Nothomb...
Image de Loutze
Loutze · il y a
Woaw merci je suis vraiment honorée de cette comparaison ! :D
Image de Eric Vain
Eric Vain · il y a
Penser : Action de se forger des opinions... mouais je suis pas sûr... c'est justement en pensant que l'on s'élève de l'opinion
Image de Loutze
Loutze · il y a
Oui mais on s'élève de l'opinion en s'en forgeant une autre par notre propre pensée ... -_-
Image de Eric Vain
Eric Vain · il y a
Non l'opinion appele l'opinion ^^" L'opiniol est par def pas pensé. Si une idée est pensée, il me semble qu'elle devient concept...
Image de Loutze
Image de Eric Vain
Eric Vain · il y a
... c'est la première chose que la prof nous a appris en philo... Ton prof a une méthode assez bizarre d'apprendre les choses
Image de Loutze
Loutze · il y a
Rooh recommence pas avec ca hein
Image de Eric Vain
Eric Vain · il y a
je constate un état de fait x)
Image de Loutze
Loutze · il y a
De maniere subjective à TA prof que tu as eu TOI et qui n'a assurément pas la meme facon d'enseigner :p
Image de Eric Vain
Eric Vain · il y a
Ah ba ça je ne te le fais pas dire!! XD

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème