Un jour spécial

il y a
2 min
281
lectures
172
Lauréat
Jury

J'ai 12 ans. J'aime beaucoup lire, surtout les BD et quelques romans. J'adore le théâtre  [+]

Image de 2019

Thème

Image de Collégiens

Comment décrire ma vie ? Monotone ? Triste ? Fade ? Sans intérêt ? Vivre en Isère est reposant, donc, pour moi, ennuyeux. Quand on est comme moi, il faut de l’aventure, des cascades, des trucs excitants quoi ! Je sais ce que vous allez me dire, je le sais parce que tout le monde me le dit : j’ai largement de la place pour me dépenser dans les forêts d’Isère. Ben oui, j’ai de la place ! Le problème : c’est ma mère. À chaque fois que je veux aller un peu plus loin dans la forêt, elle me dit : « Non tu n’iras pas. C’est trop dangereux ! »


— Fox, viens manger ! appela ma mère 
— Oui, j’arrive !

Fox, c’est moi, super original le prénom pour un renard !

— FOX, DÉPÊCHE-TOI !!!
— OUI, C’EST BON, J’ARRIVE !!!

Je descendis de ma pierre et le déjeuner se déroula en silence.

— Fox, tu es énervant ! Tu ne m’obéis jamais. À cause de toi, je me mets tout le temps en colère. Je devais t’accompagner à la chasse avec tes amis… eh bien, je ne suis plus d’accord. Tu restes là !

Contrarié, je me mis à manger de plus en plus vite. Après avoir avalé mon lapin, je remontai sur ma pierre quand, soudain, j’eus une idée. J’allais fuguer. Comme ça, je prouverais à ma mère que oui, je pouvais affronter les dangers de la forêt ! 
Je me mis alors en route, sans avoir la moindre idée de ce qui pourrait m’arriver, et j’avançais, ignorant le danger.

Après plus de quatre heures de marche, j’avais soif, j’avais faim. Et je me demandais ce que devait penser ma mère à cette heure-ci. C’est alors que je vis un ruisseau. Je bus, et je bus encore ! Je n’avais jamais eu aussi soif de toute ma vie !


Pendant ce temps-là, dans une autre partie de la forêt, la mère de Fox était morte d’inquiétude.

— Quatre heures que je suis sans nouvelle, Monsieur le policier.
— Bien, Madame Roux. Comment s’appelle-t-il ?
— Fox, dit-elle d’une tout petite voix.
— Pardon, vous pouvez répéter ? Vous savez, avec mes vielles oreilles de blaireau...
— Fox.
— Avez-vous d’autres informations ?
— Un mot.
— Montrez-le-moi.

La mère lui tendit le mot, en pleurant.

Ma chère maman, tu es trop stricte, je pars. Je veux te prouver que je peux me débrouiller tout seul. Je reviens dans deux jours. 
Bisous,
Fox

— Madame, ne pleurez pas, je lance les recherches immédiatement !
— Merci, chuchota-t-elle. 

Elle repartit du terrier de la police, et se dirigea vers le ruisseau. Elle but un petit peu pour se calmer. Elle avait peur pour Fox. Elle craignait qu’il ne lui arrive la même chose qu’à son défunt mari. Alors qu’elle buvait tranquillement, un énorme coup de vent la fit tomber dans le ruisseau. Malheur, elle n’avait pas patte !

— Au secours, cria-t-elle, venez m’aider !!!

Heureusement, Fox n’était pas loin du ruisseau. Alerté par les cris, il se mit à courir pour voir ce qui se passait. Il vit, stupéfait, sa mère en train de se noyer. Le courant, bien trop fort, l’emportait, et sa tête disparaissait de temps en temps sous l’eau. Que pouvait-il faire pour l’aider ?
Fox courut le long de la berge pour suivre sa mère. Il aperçut alors, loin devant lui, un arbre cassé qui pendait au-dessus de la rivière. Arrivé, essoufflé, devant l’arbre, il sauta sur le tronc, et s’agrippa à un roseau. Sa mère, en passant devant l’arbre, tendit sa patte. Fox la saisit de toutes ses forces et hissa sa mère sur le tronc.

— Fox, mon petit Fox, tu viens de me sauver la vie. Merci, dit-elle toute tremblante. Rentrons à la maison.
— Maman, je suis tellement content de te revoir moi aussi.
— Tu m’as fait si peur en t’enfuyant. Je craignais qu’en t’éloignant trop de notre terrier, tu rencontres un humain, et qu’il te tue, comme c’est arrivé à ton père. Mais je me rends compte maintenant de ton courage. 

C’est à ce moment-là que je compris pourquoi ma mère cherchait à me protéger tout le temps.
Après cet événement, nous avons passé un accord : j’avais le droit de sortir et de vivre des aventures, mais seulement en présence de mes amis !
Tout est bien qui finit bien.

172
172

Un petit mot pour l'auteur ? 32 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JACB
JACB · il y a
Félicitations pour cette jolie fable.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Bravo à vous ! c'est joli ...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes félicitations pour ce prix spécial, Maëline !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix confirmées, Maëline ! Bonne chance ! Une invitation à
découvrir “Éclats de lumière” qui est en lice pour le Grand Prix
Printemps 2019. Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere

Image de polka
polka · il y a
Bonjour, très joli texte, je vous invite a lire le mien : Drame nature ! Merci d'avance ... Bonne journée !!!
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Bonne finale , Maeline
Image de MCV
MCV · il y a
A un moment, j'ai cru que ça finirait comme la petite chèvre de Mr Seguin. Ouf!
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
Une jolie histoire, mignonne, avec des animaux pour personnages, ça change! Mes voix!
Venez me lire si ça vous tente :)

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une histoire comme une petite fable surréaliste ! C'est très amusant ! Bravo, Maëline ! +5
Je vous invite à lire mon sonnet "Paysage nocturne" si cela vous tente : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous.

Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Je vous souhaite un très belle finale Maëline. Votre texte est bien parti !