1
min

Un grand mahler

Image de K57

K57

2 lectures

0

Un grand Malheur titrait la gazette Le Rapporteur Ardennais en évoquant le décès de Jean-Baptiste Magnard, soixante douze ans, apprécié de tout le canton pour sa bonhomie et les innombrables services rendus à l’amicale de pétanque.
... Jean-Baptiste, au volant de son fidèle Massey Ferguson, passait sa charrue mono-soc, sur ses terres en aval de la ferme du Hautmont, quand vers douze heures retentit une violente déflagration qui ébranla toutes les vitres de la commune de Shisz. Jean-Baptiste et son tracteur furent volatilisés par une explosion...Et la gazette de conclure en suggérant que sa charrue a dû Percuter un obus...

En fait il s’agit d’un grand Mahler ; ce matin là, inspiré, Jean-Baptiste au lieu de la jouer classique, de labourer en boustrophédon, parcourt son champ de façon concentrique centripète. Sur le disque ainsi dessiné de son champ, le mono -soc de son tracteur, parcourt alors les sillons et entre en phase de résonance avec le Chant de la terre qui les fait imploser, lui et son fidèle Massey Ferguson.



Jean-Baptiste figure au champ d’honneur des victimes d’unes des applications du théorème de Gödel qui veut que, pour tout tourne-disque, il existe des disques que l’on ne peut pas passer sur celui-ci car ils entraîneront, par le jeu des effets boomerangs inattendus des vibrations, son autodestruction indirecte.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,