1
min

Un grain de folie

Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

417 lectures

351

Qualifié

“Un grain de folie est comme un grain de poivre, il fait ressortir la saveur de la sagesse.”
Jean Dutourd

Habituellement, en sortant de l’école, je passais près de lui.
Je m’installais toujours sur le huitième banc (comme mon âge) du jardin public.
En face du sien.
Je lui rendais son petit signe de tête en guise de bonjour.
C’était un vieux monsieur avec des cheveux très blancs. Et une canne en bois avec un pommeau sculpté en forme de canard. On disait de lui qu’il était fou. Et du coup, il me faisait un peu peur.
Je sortais le goûter de mon sac et tout en mangeant, je le regardais.
Il se tenait très droit comme une statue et, sans bouger, ses yeux se perdaient dans l’immensité du ciel. Le vieux monsieur aux cheveux blancs voyait au-delà des maisons, des jardins, des champs, du pays, des territoires, des âmes.
Il ne disait rien, mais ses lèvres bougeaient. Parfois, il hochait la tête ou la secouait. Parfois, il souriait ou riait doucement, le regard fixé au loin.
Je prenais tout mon temps pour manger mon pain au chocolat. J’aimais le regarder parler seul en silence. Et puis, j’essayais de deviner ce qu’il pouvait bien voir que je ne voyais pas. J’aurais voulu lui poser la question, mais j’avais peur qu’il pense que j’étais fou moi aussi.

Un jour, je suis tombé. Comme tombent les petits qui rêvent la tête en l’air les pieds sur terre. Devant le vieux aux cheveux blancs, je suis resté paralysé et vexé. Mon genou était éraflé et le sang coulait sur ma socquette blanche. Je me suis assis sur les fesses et comme un bébé, j’ai pleuré.
Ses yeux ont dû entendre ma peine, car il a été tout près de moi très vite. Debout devant moi, il me paraissait si grand ! Il m’a aidé à me relever, a pris mon cartable qu’il a posé dans son dos et, ma main dans la sienne, rythmé par le bout métallique de sa canne, il m’a raccompagné chez moi.
Les yeux baignés de larmes de honte et de douleur, j’avais la gorge serrée et aucun son n’en sortait. Arrivés devant ma porte, il a frotté le haut de ma tête et a disparu aussi vite qu'il était apparu.
Ce jour-là, je n’ai pas compris ce que le vieux monsieur à la canne en bois regardait vers les cieux.
Mais j’ai réalisé que si je ne voyais rien, c’est parce que je n’étais pas encore assez grand et sage.

PRIX

Image de Printemps 2018
351

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Mickael Gasnier
Mickael Gasnier · il y a
J'aime ce grain de folie, ces mots épicés qui relèvent la recette du lecteur affamé ;-)
Ce n'est pas aux vieux sages qu'on apprend à faire la grimace... <= ;-)
À bientôt

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Eclats de rire !
Ah ce que j'aime ce genre de rencontres comme la tienne où tout semble naturel !
A très vite !

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un torticolis, et vous êtes pris pour un vieux sage ! Non, je plaisante, mais c'est un joli texte ;-))
·
Image de Guill26POET
Guill26POET · il y a
Belle histoire bien rythmée et beau texte
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
C'est très joli. Beaucoup de tendresse.
·
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
j' ai beaucoup aimé ce texte..... si bien servi par ton écriture.....
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Quel joli conte ! Heureux les fous qui voient avec le cœur.
Et tous ceux qui vivent en Théorie. D'ailleurs, je pense sérieusement à déménager pour aller habiter en Théorie. Parce qu'en Théorie, tout va bien ! :))

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Entre ces deux-là le courant passe et n’a pas besoin de faire de bruit.
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
C'est franchement chouette, simple et poignant. Bravo Sylvie !
·
Image de Noels
Image de Thomas Clearlake
Thomas Clearlake · il y a
Magnifique, encore un très beau récit, plein d'émotion et de philosophie, encore merci.
Je vous invite à venir lire ma nouvelle (genre fantastique) si le coeur vous en dit : http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/recours-en-damnation

·