Un don

il y a
1 min
1 643
lectures
60
Qualifié

Qu'importe le medium pourvu qu'on ait l'ivresse ! J'aime écrire sur mes voyages et mes contemporains, avec une écriture incisive et pleine d'humou  [+]

Image de Été 2020

Quand je réponds au téléphone, mes interlocuteurs restent muets de surprise. Ma voix les interpelle. Ils la reconnaissent à peine. Un jour, ma belle-mère avait été si étonnée, qu’elle m’avait raccroché au nez. Pourtant, je ne change rien. Qu’y a-t-il dans les fils du combiné pour que ma voix se désincarne ? Est-ce les ondes qui la transforment ? Je l’entends pourtant, moi, ce timbre grave et suave. Rauque et mystérieux. Râpeux comme la voix d’un légionnaire. J’aurais tant aimé en faire une arme de séduction lascive. Mais elle n’apparaît qu’au téléphone. Face à l’objet du désir, je bafouille. Je balbutie. Des âneries. Des inepties. Et tout finit en non-dits. Avec le stress, ma voix s’aiguise. Elle hésite. Elle fuit, serpente et chavire, remonte et dégringole. Je crains les rencards et leurs seuls jeux de regard. Émilie, je veux qu’elle m’entende. Qu’elle craque face à mes vibrations exquises. Qu’elle soit foudroyée d’un coup de voix. Alors je l’appelle. Un coup de fil comme un coup de poker.
Trois sonneries. Elle répond. Mon cœur au diapason.
— C’est Alexis, lui dis-je.
Un silence. Une hésitation.
— Je ne t’avais pas reconnu, me répond-elle.
Alors je lui parle. Je la charme, utilisant ma voix comme Cupidon ses flèches. J’en vide tout mon carquois. Tout ce que je dis semble soudain plein d’esprit. Je me sens charismatique. Puissant. Beau comme un dieu. Je m’imagine rockeur, jouant devant des stades entiers, les groupies à mes pieds, tombant en pâmoison sur un accord majeur. Et moi, dans le micro, je les ferais crier. De ma voix d’outre-tombe, je les ferais gémir. D’un claquement de langue, je les ferais jouir. Ma voix ferait leur joie. Ma voix me ferait Roi.
Émilie s’inquiète et me demande si je suis toujours là. Perdu dans mes pensées, j’ai perdu le fil. Combien de temps ai-je observé le silence ?
— Tu sais, me dit-elle, tu as une très belle voix.
Et pour mieux m’achever, elle ajoute :
— Tu devrais lire des livres aux enfants.

60

Un petit mot pour l'auteur ? 47 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Wïdöö Sågę
Wïdöö Sågę · il y a
Tandis que moi, je n'utilise point la mienne... C'est quand même triste, mais félicitations !
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
C'est mignon !
Je peux faire une fin joyeuse ?

<<

Et pour mieux m’achever, elle ajoute :
— Tu devrais lire des livres aux enfants.
Un silence, puis elle dit l'air badine :
— A nos futurs enfants ? Tu sais que j'ai toujours eu envie, Alexis.

>>

Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Haha ! J'ai beaucoup aimé. C'est un peu timbré. Je vous donne ma voix (rauque 'n' roll).
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Et pourquoi pas ?!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo... joli moment!
Image de Arnaud-Christ EKONE
Arnaud-Christ EKONE · il y a
Félicitations pour ce texte agréable à lire et aussi l'humour ! J'ai apprécié la lecture.
Il y'a une réelle cohérence entre le texte et les mots employés.
Sans trop en dire, c'est très profond sans parler du coté humour et charmant.

Je t'invite par ailleurs à lire «Les cieux, la cime et la prairie» et de me donner ton avis.
Si jamais elle t'emporte dans son univers, ne manque pas de laisser des voix.

Image de Plumette P
Plumette P · il y a
très sensible au charme des voix, je trouve le sujet de votre texte original et bien traité.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très beau texte. On dirait que c'est ma vie qui a été exposé dans votre œuvre...
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
J’aime bien ce beau texte bien rédigé, chapeau à vous
Je vous invite à prendre trois minutes seulement pour bien lire mon œuvre qui est en compétition .
N’hesitez pas à apprécier à travers le vote et de laisser un commentaire si mon texte vous plaira
Cliquez sur le lien
👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Ils se demandent

Alexis Garehn

Il se demande si elle a aimé. Cela fait longtemps qu’il n’avait pas fait l’amour. Il se fait vieux, il fatigue. Il devrait reprendre le sport. Il a bien essayé de cacher ses faiblesses en... [+]

Très très courts

Serial lover

Bruno Scozzaro

J’ai peu de certitudes, dans la vie. Par exemple, savoir d’où l’on vient, où l’on va, comment est préparé le Nutella, si Marc Levy est bien un écrivain ou un imposteur… Vraiment, ça... [+]