2
min

Un cadeau peut en cacher un autre

Image de Jadsalame

Jadsalame

69 lectures

28

Dehors, la pluie avait transformé l’entrée de la maison en une mare boueuse, dans laquelle se reflétaient, par intermittence, les éclairs qui déchiraient le ciel gris de cet après-midi d’hiver.
Pierrot aimait contempler les foudres de la nature, tout en étant bien au chaud. Le nez collé à la fenêtre, il écoutait le tube de l’été dernier, qui semblait bien loin aujourd’hui.
Puis, sa radio diffusa une chanson de Brel qu’il affectionnait tout particulièrement.
Francine, sa mère, frappa à la porte de sa chambre, et entra avec un plat de crêpes :
- Tu veux du sucre ou de la confiture avec, mon chéri ?
- Ni l’un ni l’autre, répondit Pierrot ! Je veux apprendre à chanter !!
- Mais mon fils, je te l’ai déjà dit ! Pour chanter, il faut avoir quelques dispositions. Tu ne veux pas te perfectionner en dessin, plutôt ? Tu es doué pour le dessin...
- Non, je veux chanter ! Bien ou mal ! Je veux chanter.

Francine promit de se renseigner et déposa le plat de crêpes encore fumantes avant de retourner au rez-de-chaussée.
Ce petit était aussi têtu qu’il avait une voix de tracteur !
Mais soit ! Il aura ses cours de chants. Elle ne lui dira rien pour l’instant, mais ce sera son cadeau d’anniversaire, dont la date s’approchait à grands pas, sans qu’elle ne sache quoi lui offrir pour son douzième printemps.
En trois clics, elle l’inscrit à un cours de chant, qui acceptait des débutants et proposait même, pendant les vacances de Pâques, des leçons intensives pour les élèves arrivés en milieu d’année, comme Pierrot.
C’était la seule façon de le mettre à niveau, et de rendre productifs les cours dont il rêvait.
Ce serait aussi une dépense de plus à gérer...
Mais Francine se souvint soudainement qu’à Pâques, la petite famille avait d’autres projets.
Avec Pierrot, elle devait rejoindre son mari qui travaillait à New York et qu’ils n’avaient pas vu depuis des mois.
Et les billets étaient déjà achetés.
Le chant attendra ! Une fois encore, elle ne pourra pas tenir sa promesse...

Le jour du départ, Francine est aussi excitée que son fils à l’idée de découvrir enfin New York. La grande pommeles attendait, ainsi que Pierre, le père de famille, qui avait donné son prénom à leur fils unique.


Après les sept heures de vol, quelques turbulences et un sommeil chaotique ; Pierre est là, les attendant avec un bouquet de fleurs à la main, et le sourire aux lèvres. Pierrot courra vers son père, assoiffé de câlins paternels après une séparation de plusieurs mois.
- Papa !! Comment tu vas ? Tu m’as tant manqué !
- Toi aussi, fiston. Il ne s’est pas passé un jour sans que je pense à vous !
Francine arriva les bras ouverts :
- Ma chérie, enfin te voilà ! Quel calvaire sans toi...

Le jour suivant, après un petit déjeuner très américain, ils visitèrent la ville. A Broadway,la ville de la musique, Pierrot a vu un street-art qui a bouleversé le cour de ses idées. Il demanda à sa mère avec un peu de honte :
- Maman ? Je peux te poser une question s’il te plaît ?
- Bien sûr mon chéri qu’es qu’il y a ?
- Je pense avoir changé d’avis
- Sur quel sujet ?
- Je ne veux plus faire du chant mais je veux dessiner.
Francine soulagé lui répondit :
- Ouf ! D’accord mon chéri. Je suis soulagé que tu me dises ça !
- Pourquoi
- Non rien laisse tomber
Pierrot, satisfait par la réaction de sa mère, a commencé les cours de dessin à son arrivé à Paris.
Le père, très satisfait de la décision des deux personnes qu’il admire le plus au monde décida de répartir en France avec eux

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Très très courts
28

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Enavres
Enavres · il y a
Des petites erreurs de ponctuation et une fin un peu brusque à mon sens , mais une petite histoire qui reste agréable à lire.
Je t'invite à découvrir la mienne si le coeur t'en dis ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/milo-hawkins-astrid-chel-et-le-temple-perdu

Bonne continuation à toi, que ce soit dans l'écriture, le chant ou le dessin ! Ou les trois, qui sait .

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est une belle histoire familiale qui raconte un quotidien fait de promesses .
·
Image de Mona13
Mona13 · il y a
C'est une belle histoire, qui rappelle bien qu'il n'est jamais trop tard pour changer d'avis sur ce qu'on veut faire.. On a le droit de rêver ! Je vote ! Si l'envie vous prend, je vous invite à découvrir "Sandro" https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sandro Merci d'avance et bonne journée !
·
Image de Jadsalame
Jadsalame · il y a
Merci beaucoup 😊
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Des ambiances qui dépeignent la réalité. Une aisance avec l'écriture. Oui, vous êtes à l'aise et avec le temps, ça ira. Comme me l'a dit une aînée, " c'est en forgeant qu'on devient forgeron ". J'aime votre texte. pour cela, j'accorde sans hésitation mes trois voix. Voilà !
Si cela vous dit, je suis en finale avec "ACHOU l'amour empoisonné ".
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne

·
Image de Jadsalame
Jadsalame · il y a
Merci 😊
·
Image de Bulle_d_encre
Bulle_d_encre · il y a
C'est joliment écrit, ces scènes du quotidien sont bien retranscrites, je trouve. À mes yeux il y aurait peut-être fallu un peu plus de lien entre les différents moments de l'histoire (comme le départ à New York par exemple qui arrive d'un coup ), et puis je n'ai sans doute pas perçu tous les détails, mais en quoi Pierrot est-il à côté de la plaque ?
Malgré ces petits détails, j'aime beaucoup. Mes voix.

·
Image de Jadsalame
Jadsalame · il y a
Merci beaucoup 😊
·