Un besoin d'espace

il y a
1 min
3116
lectures
573
Lauréat
Public
Recommandé

L'ignorance assumée est la plus courageuse des vertus. Sinon, vous pouvez aussi élever des écrevisses-revolvers ou des hippocampes alcooliques. Ça se fait bien dans une salle de bain ou au  [+]

Voilà des années qu'Henri n'a plus éprouvé cela. Sa si longue thérapie se révèle enfin utile. Des années de tristesse accumulées disparaissent d'un seul coup, tandis que dans son corps une onde de chaleur part de ses chevilles, remonte dans ses genoux, caresse son ventre avant de doucement atteindre sa nuque. Son cœur bat si vite. Il ressent à nouveau. Il existe à nouveau. Et toujours cette fraîcheur sur son visage. S'il pouvait, il rirait.
Tous ces coups de téléphone, ces dossiers, ces personnes en détresse qui lui pèsent sur le cœur. Ces espaces confinés, ces ascenseurs, ces escaliers, ces embouteillages. Ce tas de factures qui l’accueille chaque mois dans sa boîte aux lettres. Il peut le gérer, il le sent. Dans son esprit, un soleil radieux consume ses idées noires.
Ce sentiment de puissance. Il comprend enfin. Il se secoue, se débat pour la première fois. Son destin, il le prend en main. Le monde a quelque chose de beau. Quelque chose de plus. Quelque chose qu'il ne pouvait voir avant.
Cette découverte lui coupe le souffle, il peine à respirer. Un tel bonheur, pourquoi un homme doit-il attendre si longtemps avant de le ressentir ? Des larmes giclent de ses yeux. Il grimace. Est-ce bien vrai ? Le monde est-il vraiment si beau ? Son inquiétude revient. Pas son souffle. Cette sensation d'oppression qu'il croyait loin derrière lui le rattrape. Pourquoi lui ? Sa vision n'a plus rien de net. Ses larmes le coupent, le sang perle sur ses joues. La douleur. Cette putain de douleur. Voilà qu'on lui appuie avec force sur tout le corps, ses oreilles sifflent. Son nez se tord. Ses bras semblent traîner derrière. Il ne veut plus. Qu'on le laisse. Qu'on le laisse tranquille ! La paix, bordel !
Son corps éclate sur le trottoir. Le vol a duré quarante-six étages.

Recommandé
573
573

Un petit mot pour l'auteur ? 21 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Skimo
Skimo · il y a
Découverte tardive mais pas inutile. Que se passe-t-il dans la tête d'un suicidé avant l'issue fatale ? De l'imagination et du style. Un peu de fantastique mais pas dramatique :" Ne pas faire de mousse " Merci.
.

Image de RAC
RAC · il y a
Cinglant !
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
comme à l'accoutumée un texte fort! je suis beaucoup plus réservé sur le sonclubeu, la voie me paraît exagérée, ampoulé et détruit le tranchant du texte!
Image de Rostaim Yavari
Rostaim Yavari · il y a
C'était le tout premier j'avais 16 ans. Bien plus maladroit. Merci j'irai lire vos textes avec plaisir après mes examens.
Image de Pierre Sénémaud
Pierre Sénémaud · il y a
Pierre. Double chute fatale ..tout est dit en quelques phrases....du grand art.
Image de Pierre Sénémaud
Pierre Sénémaud · il y a
Pierre .Double chute fatale ..wow ! Peu de mots et tout est dis













Pierre . Double chute fatale..tout est dit en quelques phrases ... du grand art.

Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'ai suivi avec intérêt (au fil de votre écriture) les pensées de votre protagoniste en me demandant où vous alliez l'emmener... Vous nous réservez chaque fois de "belles" surprises !
Image de Lauman
Lauman · il y a
Texte puissant, chute inattendue (si je peux me permettre...). Je découvre, tardivement, ce texte et vos écrits avec plaisir.
Image de Rostaim Yavari
Rostaim Yavari · il y a
Merci beaucoup ! Je suis les vôtres également avec beaucoup de plaisir !
Image de Lagantoise
Lagantoise · il y a
Une chute qui est en osmose a cet humour grinçant j'aime
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un humour grinçant! le titre annonce le ton...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Cambrure-la-Douce

Vivian Roof

Cambrure-la-Douce est une bourgade éteinte à l'heure où j'y passe. Un paisible village endormi autour d'un clocher et qu'épargne le sabre d'une nationale. Il s'étire le long d'un ruisseau qui... [+]