Un beau métier

il y a
1 min
37
lectures
7
« Plus court s’il vous plait, raccourcissez encore un peu. Plus haut... Merci. Le prix du nylon de nos jours, hein... Ne m’en parlez pas, ils voudraient tous être au premier rang. Allez, on discute mais il est l’heure. »
En un instant, la trappe s’ouvre, la corde claque et le cou craque.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,