Truc littéraire

il y a
1 min
3
lectures
0

écrire pour se vivre encore et encore, pour jouer avec ses miroirs et ses mémoires. Ecrire pour se voir dans l'autre, pour voir l'autre en soi  [+]

"Saintes – Jarnac – Niort – Où suis-je ? - 6.03.90

L’impossible éclatement des genres a eu lieu. De l’intérieur à l’extérieur, du complexe et bruyant silence du mental au simple regard du spectateur, du jeu au il – pardon, de moi à lui – il suffisait d’une technique, d’un truc. En littérature comme dans la vie. Le passe-passe n’avait pas qu’une porte, sa translation n’était pas seulement rectiligne : le monde des représentations, la machine des symboliques a dribblé avec les lois de la vraisemblance pure. Lui, c’est vraiment lui (voir ci-dessous) , là, là-bas, en chair et en os, indépendant, mystérieusement étranger à son « je ». Putain, quelle chance ! Et quelle leçon. Vas-tu donc te tirer de moi, sale espion même pas conforme ! Je t’ai inventé, pour des causes inutilement bonnes à décrire, mais ton dehors de moi aussi a inventé mon regard, l’a fait vaciller de quelques degrés, l’a introduit déjà dans la mécanique des fluides, c'est-à-dire dans la magie. Le code est là, aussi, pour les lecteurs qui auront bien du mal à s’en dépêtrer. Que serait la vie sans mystères, sans les retours imprévisibles et révélateurs de l’inconnu ?
Que fais-je là, pourtant, avec mes découvertes lumineuses, coincé en gare de Saintes par leur putain de remise en cause du service public ? Que fais-je là, investi de tous mes doubles et de tous leurs destins à inventer ? A moi tout seul, je pourrais faire une manif car à l’infini je dédouble et multiplie et fait se reproduire toutes les vivances de ma pourtant bien simple existence.
Si seulement Mei pouvait devenir amoureux encore une fois !... Son double en serait bien satisfait..."

NOTA BENE (pour les lecteurs): « lui », de son nom de roman Mei, désigne le personnage soudainement sorti d’un stratagème littéraire consistant à remplacer sur toute la longueur de l’écrit le terme « moi », à la 1ère personne du singulier (comme il se doit) par Mei, son équivalent, qui devient, là encore comme il se doit, une 3ème personne du singulier et, bien sûr, un réel personnage extérieur au narrateur...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Mon avis

Alicia Bouffay

Chère amie, j’ai bien reçu ton texte. Tu as sollicité mon avis, le voici.
Certains passages sont bien documentés, plein de petits détails qui apportent du réalisme à la narration... [+]


Très très courts

Quai des Indes

F. Chironimo

Bonjour.
Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, je m’appelle Jean.
Comme vous le savez, nous devrions profiter de cette petite soirée entre amis pour nous lire quelques textes, écrits... [+]