1
min

Trois-Mots#0 "L’Ave del Paraiso.” "

Image de Lea Prinnseth

Lea Prinnseth

65 lectures

7

Règle du jeu : écrire une histoire avec les mots "cigare" "oiseau de paradis" et "arbre"


Trois mots donnés à Léa Prinnseth par Kory Shrum, auteur de la série américaine Jesse Sullivan.

__



“Faites passer.” dit Fernando.
“Pas touche !” répondit jalousement la vieille matronne. Et passant la forme blonde et oblongue sous ses yeux sévères, elle porta à sa bouche le cigare et tira une bouffée profonde.

Ici, tout le monde fumait des cigares. Femmes et hommes. Adolescents et vieillards. Il y en avait de toutes tailles et qualités disponibles sur le marché. Des bruns et des dorés. Des frais et des raffinés. Des gros comme des branches d’arbre, et des fins comme des doigts de fée. On fumait en famille. On fumait entre amis. On fumait à deux, on fumait à trois, on fumait à dix.

Fernando était adolescent. Il avait grandi dans cet univers - son père était revendeur détaillant de tabac. Mais l’activité périclitait depuis plusieurs années. Ses parents se faisaient vieux et le petit commerce familiale souffrait de la concurrence féroce des géants du secteur. Fernando aidait son père tant qu’il pouvait. Leur commerce peinait, quand pourtant le successeur connaissait tous les rouages de ce monde. Il avait tout goûté.

“Tout goûté ?” avait dit la vieille femme.
“Mon petit, tu oseras redire ça devant moi, quand tu auras goûté à celui-ci : l’Ave del Paraíso.”
Fernando fixa le cigare aux reflets d’or que tenait la vieille et traduisit dans sa tête. L’Oiseau de Paradis... Oui, il avait entendu parler de ce cigare - un produit rare et recherché pour son goût inimitable, mais quasiment introuvable depuis son interdiction de vente déclarée il y a plusieurs décennies. Une substance qui menait à la débauche, disait-on. Qui rendait fou, disaient d’autres. La vérité était que ce cigare mythique avait fait la fortune d’une personnalité politique devenue indésirable en son temps. Et la vérité était que mythique, ce cigare pouvait le redevenir maintenant.

“S’il vous plaît, madame. Je ne me permettrai pas l’honneur de vous demander de goûter à ce que vous l’avez là - mais guidez-moi, je vous en prie ! Vers où vous l’avez trouvé.”

La vieille réfléchit.

“Voici mon premier indice : ce cigare porte bien son nom.” Fernando remercia la dame, et s’en fut. Alors, il partit à la recherche del Ave del Paraíso.

Thèmes

Image de Très très courts
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Exotique et brillant malgré le rideau de fumée ! :-)
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Hihihi... concernant la fumette, va donc sur la page de Mick...
http://short-edition.com/auteur/mick-8

·
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
Tu as une cartographie des oeuvres de Short Edition en tête
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Pas mal ! Oui la suite...
·
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
les trois mots étaient donnés par Kory Shrum
·
Image de Oldup
Oldup · il y a
La suite :! La suite ! La suite !
·
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
hihi j'ai fait monter le désir
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
J'aime le Havane !
·