1
min

Trois-Mots#1-“Ange”, “framboise” et “tatouage”

Image de Kory Shrum

Kory Shrum

21 lectures

1

Trois mots donnés à Kory Shrum, auteur de la série américaine Jesse Sullivan , par Léa Prinnseth





L'ange se souvenait des jours de la Création. Dès que son premier créateur avait insufflé la vie en lui il s’était retrouvé sur terre, doté d’une mission. “Soigne les fruits” Dieu avait commandé. “Les raisins, les framboises, les oranges. Soigne les animaux” dit-il encore. “Les chevaux, les oiseaux , les insectes d'or. Et pendant un millénaire l'ange obéit. Jusqu'à ce qu'un jour, Dieu ordonne : "Veille sur mes enfants."

L'ange ne fut pas d'accord! Pourquoi? Les enfants étaient intelligents. Ils pouvaient veiller sur eux-mêmes! Ils n’avaient pas besoin de conseils ni d’aide céleste.

Alors l'ange désobéit à l’ordre et continua, au lieu, à soigner les plantes et les animaux.

Cela irrita Dieu car comme l'ange ne regardait pas, la première plaie avait frappé l’humanité.

"Regardez ce que vous avez fait! Je vous ai dit de les surveiller!" Dieu dit. "Comme punition, vous prendrez la forme d’un homme jusqu'a ce que compreniez ce qu’est le fardeau de la condition humaine.

Alors Dieu envoya l'ange sur terre comme sous forme humaine et rapidement l'ange comprit pourquoi les humains avaient besoin de ses pouvoirs. Vivre comme un être humain était douloureux, déroutant, et finalement pas si intelligent.

"Je comprends!" l'ange supplia. "Je comprends!"

Dieu le pardonna et dit. "Demain sera votre dernière journée sur Terre. Profitez-en. Parce que quand vous serez à nouveau ange, les plaisirs terrestres te manqueront.”

Donc, avant que l'ange ait été rendu à sa vraie forme, il alla dans un magasin et obtint un tatouage de framboise, l’une des premières créations qu'il avait jamais vue. Il l’obtint pour se rappeler que toute vie est fragile et a besoin de lui.

Il ne l’oubliera plus jamais.

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,