2
min

Terminus

Image de François

François

25 lectures

21

La coupe géologique affichée au milieu de la station montre les couches calcaires superposées du bassin parisien. Empilées comme des assiettes, dit la légende. Sur le panneau suivant, des photos de carrières, de catacombes, de tunnels du métro. Un gruyère, dit une autre légende. Une vitrine expose des ammonites fossilisées dégagées par le tunnelier.
Les stations de métro et de RER imbriquées font de Châtelet-les Halles l’un des plus grands nœuds ferroviaires du monde. Une cathédrale souterraine, dit une dernière légende.
Les voyageurs sont alignés sur trois rangs. La rame du RER A, direction Saint Germain en Laye, s’immobilise, on se presse pour trouver une place assise. Une adolescente essoufflée monte au dernier moment dans la voiture de tête. Excusez-moi, on va bien à la gare de Lyon ? Non, c’est dans l’autre sens, il faut descendre à la prochaine et changer de quai.
Voiture 2. Le barbu à queue de cheval en salopette qui monte à reculons transporte un chevalet plus grand que lui. On se pousse, on soupire. Quoi, vous n’aimez pas les artistes ? Si, mais dans leurs ateliers. De toute façon, je descends à la prochaine, venez voir mon expo. Il distribue des invitations.
Auber, il monte plus de passagers qu’il n’en descend. On se tasse. Une jeune femme enceinte se fraie un passage dans la voiture 4 et se plante devant un monsieur à chapeau assis, le nez de son journal. Sa voisine se lève. Asseyez-vous, madame, la galanterie, aujourd’hui...Merci beaucoup. Je vous en prie, je descends à la prochaine.
Voiture 3. Le jeune homme émacié, à la mauvaise mine, sort un harmonica de sa poche. Mesdames et messieurs bonjour ! D’habitude, je prends l’accordéon, sauf quand il y a trop de monde. Il joue Le temps des cerises. Les passagers assis piquent du nez, les autres regardent leurs chaussures. Il descend à la prochaine
Voiture 1. Assise sur les genoux de sa maman, une fillette au regard malicieux fait des bulles de savon. Elle souffle doucement sur la membrane pour gonfler la plus grosse possible. La bulle irisée s’envole, un premier passager souffle dessus pour la relancer, puis un autre, la bulle traverse la moitié du wagon avant d’éclater. Arrête, Margot, tu déranges les gens. Si tu continues, on descend à la prochaine.
Charles de Gaulle Étoile. Cette fois-ci, c’est la cohue. Des éclats de voix au fond de la voiture 2. Dites donc, n’en profitez pas, les mains baladeuses, ça suffit ! Comment ça en profiter, vous prenez vos désirs pour des réalités. En plus, vous empestez le tabac, retournez-vous ! Une passagère : ah les fumeurs aux heures de pointe...Une autre passagère : monsieur, changez de wagon ou descendez à la prochaine !
Porte Maillot. Les deux rames se croisent, elles sont à quai en même temps. Le visage d’une jeune passagère s’illumine. Elle reconnaît à travers les deux vitres quelqu’un qui ne la voit pas. Elle fait signe à un voyageur d’en face d’alerter son voisin. L’homme lui tape sur l’épaule, le garçon sourit. Les portes se ferment. Elle lui explique par gestes : attends-moi là, je descends à la prochaine et je te rejoins.
Voiture 1. Les trois joyeux drilles qui échangent des gaudrioles depuis Châtelet entonnent en chœur : Margot, encore une bulle ! Cette fois-ci, Margot souffle fort, le chapelet s’éparpille dans toutes les directions. Une bulle éclate dans l’œil du contrôleur. Il s’essuie en larmoyant. Maman s’excuse et confisque l’appareil. Ce n’est pas grave, madame, j’ai fini mon service à la prochaine.
La Défense Grande Arche, cinq minutes d’arrêt. La rame se vide aux trois-quarts. Dans la voiture de queue, un couple prend ses aises. Enfin ! on respire ! Dis donc, tu as remarqué ce type qui te lorgnait depuis Étoile, j’ai eu l’impression qu’il te connaissait. Tu crois que c’est embêtant ? Je l’ai vu mais je ne le connais pas, ce doit être un frustré. Tu me rassures, on ne se tenait pas si mal que ça. Lundi, même wagon, même heure ? Bien sûr, le week-end va être long. Ils s’étreignent, elle descend. Allez bise, à la prochaine.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
21

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'ai fait un très agréable trajet en votre compagnie ! J'ai beaucoup aimé voir les passagers se renvoyer les bulles de votre petite fille. Cette vision poétique a sans aucun doute égayé la foule de gens diversement occupés, inquiets, excédés etc. qui fréquentaient ce jour là le RER... Merci ! :)
·
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
c'est très vivant
·