205 lectures

25

Recommandé
A force de faire la vaniteuse depuis les compliments de mon médecin, vers la cinquantaine, j’ai abandonné la balance et doucement, mois après mois, mon corps a pris le parti de gonfler insidieusement. Un microscopique arrondissement, une rondelette douceur, deux puis trois petits kilos se sont installés, étalés, agrippés, chaque année. Mais trois petits kilos, multipliés sur trois ans font brusquement presque dix : de la fonte, les mathématiques ! Et personne pour vous faire la moindre remarque, puisque votre compagnon depuis trente ans vous trouve plus désirable, plus pulpeuse (plantureuse ?) que jamais. Cet été, la balance hargneuse m’a planté son aiguille incorruptible en plein dans les soixante-dix kilos !
Mauvais pour mes rotules. Au dernier bilan, après un douloureux blocage, il paraît que je suis dessus (… les rotules). « Plus de cartilage », annonce sans me regarder le médecin traducteur des petites couleurs obtenues par résonance magnétique. Plus de cartilage ? Et que faire alors, docteur, quel remède ? « Que faire ? », réplique-t-il, le nez baissé sur son papier, toujours sans me voir, effectuant déjà une demi-rotation qui le ramène la main sur la poignée de la porte, prêt à filer. Que faire ? User jusqu’à la corde, c’est-à-dire jusqu’à la prothèse ! Et dans la porte déjà presque refermée, il ajoute : « Et moins bâfrer ! ». (Je ne suis pas sûre que ce soit le mot qu’il ait employé mais vu le ton, c’est bien ce que ça voulait dire). Ce type, de toute évidence, il en avait marre de ces bonnes femmes qui surchargent leur monture, qui s’enflent et s’agenouillent. « Mangez moins, chère Madame, vous vous porterez mieux… au sens propre du terme ! »
J’ai juste eu le temps de bloquer la porte avant que le gourou n’aille déverser sa hargne vers la victime de la cabine voisine. Alors, comme ça, la médecine qui invente tant de choses, qui vous refait un foie avec deux petites cellules de rien, qui vous cultive des os comme des endives en cave, n’était même pas fichue d’imaginer une petite huile de graissage, un petit substitut de cartilage qui se restructurerait de lui-même ? Mais peut-être qu’il n’était pas au courant, l’interprète, l’oiseau de mauvais augure, hein ? Après tout, lui, tout ce qu’on lui demandait, c’était un déchiffrage et basta. Me renseigner ? Mais évidemment que je le ferais.

N’empêche qu’à peine le nez sur la porte que le médecin macho venait enfin de claquer, je me suis mise à pleurer, bêtement. Foutus ! Les deux genoux ! Qu’est-ce que j’allais devenir, moi ? Dans mon listing de valeurs, il y a, en grand un : voir ! Et corollaire, en grand deux : marcher ! Voir en marchant, marcher en regardant ! Marcher, c’est vivre, c’est m’en mettre plein les yeux, plein la bouche, plein les jambes ! Quand je marche, je vis, je respire, je croque des odeurs, j’entasse des couleurs, je guette des mouvements. Mes jambes mettent la machine à images en branle. C’est exaltant !
Pour commencer, je n’ai rien dit de cet examen à la maison. Mais en attendant, moi, il faut que je marche. Et si quelques kilos de moins peuvent faire reculer l’échéance (qui sait, la recherche progresse de façon si fulgurante !), je n’avais peut-être pas encore fait mon dernier pas.
Et puis, merveille, le pharmacien m’a proposé une super genouillère noire, pleine de scratchs, de lanières, de renforts. Il paraît que ça fait très pro. Les sportifs de haut niveau se la jouent ainsi ! Adoptée !
Et comme je mets la genouillère tantôt à droite, tantôt à gauche (il m’en aurait fallu réellement deux ; mais du haut niveau, je serais retombée dans le grand handicap !), mon mari et mes filles rigolent et disent que je ne sais même plus de quel côté j’ai mal, et je me dis que tout ça ne doit pas être bien grave.

25

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Corinei
Corinei · il y a
....j'ai aimé
·
Image de Sans
Sans · il y a
découvert grâce au distributeur de la SNCF, j'ai passé les deux minutes de lecture à sourire...je l'ai proposé au troufion en faction mais lui n'était pas là pour rigoler ! Merci Mome de Meuse
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci d'être passé pour me donner vos impressions, Sans. Ce que j'aime dans le concept du distributeur, c'est le charme de ces rencontres inattendues. Je vous souhaite plein de bonnes choses. Au plaisir de vous croiser à nouveau. .. peut-être. ..
·
Image de Maour
Maour · il y a
Texte également découvert grâce au distributeur :) et qui m’a Fait penser à une terrible chanson d’Aznavour ^^
Si vous avez deux minutes pour rencontrer mes Schnouilleurs vous me feriez plaisir :)

·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Belle énergie ! "Marcher c'est vivre" : tout à fait d'accord ! Vital.
·
Image de Célestina Orn
Célestina Orn · il y a
J'espère de tout coeur qu'elle va sauver ses genoux et sa joie de vivre ! Merci pour cette lecture !
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci, Alouette, j'apprécie toujours le passage d'une lectrice, hors tout enjeu de concours.
Belle soiree à vous.

·
Image de Célestina Orn
Célestina Orn · il y a
Je flâne de page en page quand j'en ai le temps... Et je découvre parfois des pépites comme votre écrit ! Vive les vacances qui me permettent ces évasions !
·
Image de Coum
Coum · il y a
L'image d'être "retombée dans le grand handicap" vient envelopper avec merveille cette nouvelle.
Merci je me régale sans prendre de poids.

·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Hello, Coum, désolée de ne pas avoir repondu plus tôt à votre sympathique message.
J'apprécie votre passage.

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Beaucoup d'humour pour ces petites misères de l'existence ! Heureusement, nous ne sommes pas des robots, nous n'allons pas directement à la casse ☺
Et vivement que l'on trouve quelque chose pour régénérer nos cartilages, car la prothèse c'est bien mais le plus tard possible !

·
Image de DENCO
DENCO · il y a
LE TOUT C EST D ETRE BIEN DANS SA PEAU AINSI ON EST BIEN DANS SA VIE
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Coucou, Denis, pendant que je te faisais une grande bafouille, toi tu as trouvé, les autres textes, on dirait...
Venant de toi, cette remarque fait tout son poids! Bisous

·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Qu'est ce que c'est bien écrit et cela se lit avec plaisir...et frissons: . à 70 kilos on perd son cartilage des genoux ? déjà que j'ai des rhumatismes aux doigts c'est la totale!
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci d'être passée par ma page, Sylvie et merci pour votre commentaire si sympa.
Vous voudrez bien m'excuser d'avoir mis tant de temps à vous répondre. La vie décide parfois pour nous...

·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Après tout on dit bien quand l'appétit va tout va! Très bien narré avec émotion et humour à la fois !
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Hello missFree... La gourmandise est un si délicieux défaut.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

En sortant de l’hôtel, il décida de rejoindre le métro Châtelet à pied. Il pensa que la fraîcheur de cette matinée d’avril calmerait un peu la fièvre qui s’était emparée de lui quand ...