2
min

Sur la dune

Image de Yann Olivier

Yann Olivier

167 lectures

139

Elle s’était endormie dans un désert désert. Pour se réveiller à l’aube au milieu des fleurs. Car la pluie était venue.

Ce sont des choses qui arrivent ; des ouadis asséchés au cœur du désert ont vu l’eau arriver dans leur lit alors qu’ils n’y croyaient plus. Pourtant l’eau vient toujours. Même dans les déserts les plus arides où la poussière règne en despote. Même après des siècles. Elle le savait car elle avait recueilli les meilleurs témoignages à ce sujet. L’eau arrive avec l’odeur de l’orage qui lèche une terre chaude et fait verdir de larges étendues en quelques heures. Et l’ouadi craquelé charrie alors parfois des poissons venus de nulle part ; ce ne sont pas des histoires ! Même un ouadi oublié qui s’était fiancé au désert peut devenir torrent puis rivière. Pour accueillir des poissons et faire le bonheur des pêcheurs qui s’étaient résignés à devenir pasteurs. Certains l’ont vu.

Le regard clair, elle observait le paysage et se demandait qui était l’homme encore endormi à côté alors qu’elle avait toujours été seule. Il dormait malgré les fleurs, malgré la pluie de la nuit. Elle se frotta les yeux, poings fermés comme font les enfants pour rappeler la réalité. Et elle se souvint ; ce qui lui piqua le cœur, exactement sous le sein.

Assise sur sa dune, elle allait bien. Bien avec une peur qui l’obligeait à réfléchir pour respirer lentement. Peut-être allait-elle courir pour fuir. Peut-être allait-elle rester. Elle le saurait quand ce serait le moment. Chaque chose en son temps.

L’homme revenait à lui et elle lui laissait le temps. Elle regardait la mer. Une mer de fleur dans un désert de sable. A perte de vue.

L’univers, de ce qu’il montrait, présentait les contours qu’elle reconnaissait. Et les molécules présentes tout autour s’organisaient comme si elles n’avaient pas connaissance de l’événement, comme si elles ne devaient pas en résonner. Alors que tout était neuf. Elle constatait que les lois universelles demeuraient. L’apesanteur ; elle laissait du sable couler entre ses doigts. Le toucher ; un vent tiède dans ses cheveux.

L’aube avait accouché d'un nouveau monde. Mais l’homme qui s’éveillait à côté d’elle le savait-il ? Les fleurs faneraient si ce n’était pas le cas. Et elle ne saurait pas comment lui expliquer car elle ignorait quels mots choisir. Il lui semblait seulement qu’elle pourrait utiliser ceux de l’aveugle de naissance qui recouvre la vue et cherche à décrire le ciel qu’il voit pour la première fois... ; c’est-à-dire aucun. Aucun mot.

Pour se rassurer, elle palpait dans sa poche un morceau de viande, bien frais. Il était extrait du dos de l’homme, à gauche, au-dessus de la hanche. Un morceau de chair qui lui avait beaucoup plu. De la chair pour elle, qu'elle avait prélevée en cannibale. C’était un peu de celui qui avait bien dormi à côté d’elle, de celui qui s’éveillait pour le début de ce qui devait arriver. Elle voulait y croire car elle avait recueilli les meilleurs témoignages à ce sujet.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
139

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Maud Thomas
Maud Thomas · il y a
Et au commencement...
bravo pour ce texte très bien écrit.
Si vous le souhaitez, vous pouvez venir découvrir mon « bernamour noir » dans la catégorie fan fiction :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/bernamour-noir?all-comments=1&update_notif=1532618401#fos_comment_2856131

·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
L'étrangeté alliée à une belle plume .Ma putain de nuit qui elle est plus paisible. Bonne soirée.https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/putain-de-nuit
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
L'étrangeté alliée à une belle plume .Ma putain de nuit qui elle est plus paisible. Bonne soirée.https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/putain-de-nuit
·
Image de Thomas d'Arcadie
Thomas d'Arcadie · il y a
Une plume très agréable :)
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Que dire ? Etrange et poétique, beau et horrible, fantastique et réaliste, les mots se bousculent mais aucun ne semble correspondre à ce que je viens de lire ! Vous avez créé là un récit qui ne laisse pas indifférent Yann ! Mes voix et à bientôt !
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Voilà une étrange histoire, pour le moins originale :))
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Ainsi naquit ... l'aube !
·
Image de Flore
Flore · il y a
C'est réussi, mes voix.
·
Image de Brigitte Clamens
Brigitte Clamens · il y a
Joli texte. Je donne mon maxi, c'est à dire 3 voix.
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Une belle découverte sur votre page.
·