2
min

sous le nez de l'âne

Image de Fred

Fred

10 lectures

1

Je suis au volant de mon camion-citerne, je livre du fuel. C’est la deuxième semaine que je travaille pour Marcel. Marcel c’est mon patron, un chic type, un peu bougon mais pas trop chiant. Côté salaire c’est pas la joie mais d’une fois que j’ai fait le plein de mon camion et que je suis sur la route je suis libre, je n’ai pas un supérieur qui me donne des ordres en hurlant. Le camion-citerne est bien doté d’un GPS pour que Simone, la planificatrice des livraisons, sache où l’on se trouve et puisse renseigner les clients qui nous attendent et qui ne nous voient pas arriver mais elle est sympa la Simone, il suffit que je respecte mes horaires et le tour est joué.

Mon secteur d’activité c’est les maisons huppées. Je suis au service des riches. Il faut dire que j’en vois des résidences somptueuses. Des châteaux de vingt chambres qu’occupent trois ou quatre personnes, avec des bagnoles neuves toutes plus grosses les unes que les autres. Je roule en me demandant souvent comment ces gens-là gagnent leur vie. C’est vrai quoi d’où viennent les riches ? Les propriétaires de ces rutilantes demeures sont-ils tous des génies ? ont-ils inventés l’eau tiède pour pouvoir se payer tout ce luxe ? cet étalage d’argent cache-t-il des histoires passionnantes ou c’est un simple héritage d’une usine qui fabrique de la neige en boite pour les pays du moyen orient ?

Ce qui est certain, c’est qu’ils pensent l’avoir mérité leur fortune. Je ne côtoie pas beaucoup de gens riches mais à ce qu’on dit et à ce qu’on lit, ils ont une haute opinion d’eux-mêmes. Ceux qui vivent de leurs rentes inventent souvent un passé de courage et de patience à l’intention de celui qui les écoute, et quand on a du fric on trouve toujours des oreilles complaisantes prêtes à croire n’importe quoi dans le but d’en tirer avantage. Moi je pense que s’ils sont riches c’est parce qu’ils sont plus radins que les gens que je fréquente.

Le plus difficile dans le métier de livreur de fuel c’est de savoir où se trouve la cuve. Je veux bien que chaque bon de livraison comporte un petit schéma, mais l’entrée de la cuve qui est un bout de tuyau métallique et souvent cachée derrière un buisson, une pierre ou alors le pire complètement enfoui sous la neige. A une adresse, le schéma est remplacé par une notre qui dit simplement « Remplissage sous le nez de l’âne ». Je m’avance dans l’allée, je sonne à la porte, bien sûr personne. Ils sont occupés à amasser ou à dépenser de l’argent. Je regarde autour de moi et j’aperçois une immense statue d’âne sur le coté de la maison. Je m’approche, j’examine le museau de l’équidé. J’aperçois deux grandes narines de ciment, elles sont assez grandes pour recevoir mon tuyau. Ni une ni deux j’enfile l’embout dans une des narines et j’ouvre l’arrivée à fond.

La tête de l’âne explose et me voilà aspergé par une pluie de mazout et de ciment. Le tuyau qui est relié au camion-citerne se met à danser une danse du ventre en répandant du fuel dans tout ce paysage. Enfin je réussis à plaquer le tuyau au sol et à le fermer après avoir pris au moins trois fois dans la gueule une giclée de trois cents litres à la minute. J’étouffe, je suis trempé, je retourne tant bien que mal au camion et j’appelle le bureau avec mon portable.

- Je suis au 125 de la nouvelle avenue. Leur cuve vient d’exploser.

- qu’est-ce que tu dis ? elle vient d’exploser ?

Simone qui coordonne les livraisons depuis plus de vingt ans connait les adresses par cœur.

- elle vient de m’exploser dessus.

- c’est celle à coté de l’âne, c’est bien celle-là ?

A côté de l’âne ? Mais qu’est-ce qu’elle raconte ?

- heu oui, je réponds avec prudence.

- je t’envoie quelqu’un

Je cours vers l’âne sans tête inondé de fuel. Je gratte comme un fou le sol sous le nez de l’âne et ma main heurte du métal sous la neige. Je repousse la neige et là, qui se marre, le bouchon de la cuve....

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,