Sigismond le héron

il y a
1 min
29
lectures
1

Du signe du Muridé rustique, Raoul est remplisseur de O (section pinceau à deux poils), féticheur et coloriste. Il plie en quatre les cheveux blancs du papier dans ses cabinets de curiosité –  [+]

Son long cri qui n’est pas rond est un hameçon. Sa dégaine cacique de vieil avocat dégarni du parquet hésite entre l’émeu et le roseau des bords de Marne à bout de souffle; d’ailleurs - bien que d’ici - la grenouille, tel l’éléphant dans les lentilles, ne s’y trompe : elle fait un large tour...
Car oui, Sigismond, grand glouton, aime et se pique de déglutir le gluant le visqueux et le pouacre comme son compatriote Martin (pêcheur des mêmes lieux).
Son vol est lourd, son haleine vaseuse, son plumage maussade, son œil torve du strabisme du sartrien à lunettes d’écaille... C’est le pourquoi de sa hautaine solitude.
 Peu franc et végétatif, il épie, depuis sa cachette aux pieds dans l’eau – une garçonnière de derrière un rideau en cours de putréfaction – tout ce qui se passe.
 Un signe ne trompe pas, il est perchoir à mouches, aussi, n’y allons pas par quatre chemins : ce héron pue !
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Rat, houle des boas
Rat, houle des boas · il y a
Merci du compliment, Fantec, et d'être passé ici, entre les pattes de ce puant Sigismond ;-)
Et bonne année !

Image de Fantec XYZ
Fantec XYZ · il y a
Vous écrivez d'une façon époustouflante. Quelle maîtrise. Je croise souvent des hérons. Je ne vais plus les regarder de la même façon.