Sentiments - 1

il y a
1 min
13
lectures
0
Un torrent de larmes et de sang se répand sur les vertes prairies des songes et des sentiments. En ce beau matin printanier, guidé par le rythme du vent, de nombreuses hirondelles virevoltent au gré des tourments. Ainsi en ce monde opprimé, on peut apercevoir un déluge de pigments. Rouge, vert, jaune, noir, telles sont les couleurs d'une félicité propre aux entrailles du temps. On se sent comme happé par l'atmosphère enivrante d'une odeur carmin. Une douce mélancolie s'empare des corps et au dehors d'une masure aux allures d'antan on s'échappe lentement. La verdure nous entraîne dans une valse exalté par les fumées des champs d'or. Les pics amusés, méditant sur l'aurore d'une chanson, vibrent au son des tambours sans voix, des vues sans émoi, des gens d'autrefois. Alors l'alcool d'une fièvre se fait plus pressante et nous pénètre profondément pour atteindre le cœur animé d'une passion. Par delà le chant des cigales se fait sentir le parfum d'une ôde à la vie qui patiente paisiblement dans l'attente d'un moment qui fera ressurgir son âme ardente. Je prie sur l'autel du temps sans rien attendre. La lumière flagrante d'un remou incessant agresse mes sens sans pour autant atteindre ma fierté obscure. Elle attend dans les ténèbres de mon être sachant pertinemment qu'un jour elle ira au devant d'une peur indomptée. Je me sens vivant et c'est ça qui importe. Elle est moins pressante et c'est ça qui me porte. Une caresse. Un présent. Parmi moi. Incessante.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !