Sans titre

il y a
1 min
6
lectures
0

Ébahie  [+]

Il y avait ces immeubles et leurs fenêtres éclairées.
Scintillant sur les façades comme autant de lumières mélancoliques ou féériques.
Il y avait ces personnes qui marchaient tout à leurs rêveries.
Il y avait ces sons entrelacés, abrupts ou filants,
Ces paroles envolées qui dans l'air persistent un instant.
Certains s'étaient assis, certains se hâtaient en courant,
Il y avait encore au sol de rares petites fourmis,
Bien cachées au creux des bouquets d'herbes endormies.
Il y avait cet extérieur ouvert et regardant l'infini.

Moi, de tout cela je n'ai rien vu.
J'étais assise dans la cuisine.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Qui de nous deux ?

Marie Aren

Lola a les yeux verts. Ils renvoient les reflets du soleil dans toutes les directions, et on dirait qu'ils prennent feu. Quand on la regarde, c'est comme si on s'enfonçait dans une prairie... [+]