Image de Eliza

Eliza

475 lectures

215

Qualifié

Six heures et demie, arrivée au bout d’un sommeil haché, peuplé de rêves hallucinés, la tête sur les genoux, j’ai relevé le front, ouvert un œil qui s’est posé sur mes deux pieds, chaussés de baskets pas très propres. Le chien, dormait en boule, la tête encore posée sur ma cuisse, il dégageait une odeur rassurante et nouvelle.

Plus loin, entre deux rangées de maisons où la brique rose le disputait au béton gris, s’étalait le fleuve, légèrement bleuté et déjà brillant sous un soleil émergeant.

Affalée là depuis hier soir, sur un trottoir sale, après avoir marché deux heures dans cette ville inconnue, un étrange sentiment de liberté m’habitait. J’avais en tout et pour tout avalé un mauvais sandwich, partagé d’ailleurs avec ce chien errant qui depuis ne me quittait plus.

Cela m’allait... !
Hier encore, j’étais une autre.

Quinze années durant, prisonnière de la rue, des bars, des chambres sordides, punching-ball d’un petit souteneur dont les coups avaient fini par avoir raison de mes révoltes, révoltes de plus en plus espacées d’ailleurs, puis carrément estompées laissant place à un renoncement coupable. J’ai rampé, sombré dans le vertige de la solitude et de l’alcool.
Il y a deux jours, battue au sang, j’ai brutalement choisi de fuir. Point de salut sans cette improbable décision ; on ne revient pas autrement à la vie, personne ne vous en laisse l’occasion. Fuir ou mourir sous les coups, un jour sans doute. Fuir donc...

Tête dans le lavabo, frottant rageusement, puis taillant dans le tas, j’ai coupé des mèches, en désordre, avec rage et jouissance à la fois.
Mes cheveux châtains d’autrefois ont remplacé l’horrible blond platine.
Regard presque timide d’un désastre attendu dans la glace... une fille inconnue, une adolescente triste me souriait avec étonnement de ses pupilles marrons. Sur le lavabo reposaient deux lentilles bleues, vestiges de ma vie passée.
J’ai enfilé un jean que j’ai moi-même déchiré par endroits, un vieux pull datant « d’avant avant ». J’ai tourné les talons, laissé derrière moi un immense pan vide de vie gâchée.

Dehors, ne flottait pas encore le parfum de la liberté. Devant les bars tant et tant fréquentés trois filles tapinaient...
Mon pas s’est fait rapide et mon regard furtif.
Gare d’Austerlitz j’ai pris le premier train annoncé. Au bout du voyage, Toulouse...

Il est sept heures, le chien émet de petits bruits de gorge, il ouvre un œil, dresse une oreille, cherche ma main qui se fait immédiatement amie.

Un homme passe. Laissons passer !

Le soleil s’est levé, le fleuve coule, tranquille, demain sera ce que j’en ferai. Aujourd’hui, j’ai tout le temps !

PRIX

Image de Printemps 2018
215

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Cette histoire émouvante décrite en quelques lignes et dans un rythme particulièrement efficace, place cette héroïne cabossée mais pleine d'espoir vers un renouveau bien salutaire.
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Merci beaucoup Doria, j'apprécie ce gentil commentaire de votre part.
·
Image de Maour
Maour · il y a
Vous avez les félicitations de mes Schnouilleurs qui repasseront peut-être bien vous lire ;)
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Je suis passée voir vos Schnouilleurs et leur ai laissé un petit mot.
Je les remercie pour leurs félicitations, j'espère bien qu'ils reviendront me rendre visite, ça fait toujours plaisir de converser avec ces petites bêtes malignes !

·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Très beau texte, très fort... Un sujet délicat et casse gueule mais traité avec justesse et pudeur. Bravo Eliza.
·
Image de Louise Lepert
Louise Lepert · il y a
Mes voix pour ce nouveau matin!
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
bravo. Mes voix.

Je vous invite à aller visiter les cuves de Sassenage dans les poèmes....Merci d'avance

·
Image de Mila
Mila · il y a
Émouvant et plein de courage. Mes voix vous sont acquises.
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Merci beaucoup Mila, c'est très gentil d'être venue me lire.
·
Image de Graziella
Graziella · il y a
de belles images, un style fluide, de la liberté, je vote !

Une invitation à lire "Dis moi au revoir", ça me ferait plaisir d'avoir votre avis :) http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dis-au-revoir

·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Votre personnage m'a fait penser à Miou Miou dans "La dérobade". Mon vote pour cette "rédemption".
·
Image de The6feeL
The6feeL · il y a
J'en viendrais même à attendre une suite, celle d'une nouvelle vie pleine d'embûches et de moments agréables à la fois ! Mes voix, parce que je suis un rebelle ;)

Si l'envie te prend de découvrir "Papy", un récit où changer de vie est aussi primordial, je t'invite à suivre ce lien :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/papy-4

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...l'avenir qui fait fi des noirceurs du passé , mes voix !
Si vous aimez , http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-soldats-imposent
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/fatiguee-la-plume

·