Roulez jeunesse

il y a
1 min
76
lectures
16

Je me pousse à écrire tous les matins de 7 à 9, des petits textes sur le quotidien, des billets d'humeur, récits de voyage, des fictions courtes que je poste parfois sur short-édition. Pou  [+]

Image de 2018

Thème

Image de Très très courts
Gaby est bien sanglé, on lui a passé une sorte de ceinture de sécurité, une belle ceinture rouge vif, le rouge c’est la vitesse, la vraie, celle qui vous fait monter l’adrénaline. Gaby le garçonnet n’est pas seul en piste; à droite, à gauche, devant, derrière, tout autour, une meute de bêtes fougueuses se prépare à en découdre. La foule arrive ; connaisseurs ou pas, les spectateurs s’agglutinent devant la ligne de départ. La piste est dessinée par des ballots de paille, présence indispensable et rassurante pour une épreuve de vitesse. La mise en place des participants s’organise, rigoureuse; ne pas se marcher sur les pieds, sur les sabots plutôt. Une quinzaine d’ânes sont aux ordres du starter. Le village jubile, le ciel est bleu, c’est dimanche.
Encore présente à cette heure, une agréable fraicheur accompagne la montée rapide du soleil dans le ciel. La paille récemment coupée développe cette odeur bien à elle, attirant nos bêtes de course, les distrayant ; elles mettent à mal l’alignement péniblement obtenu par Monsieur Gilbert, notre brave commissaire de course d’un jour.
Les pilotes, aux mines impatientes, soutenus par leurs familles attentives, anxieuses, s’assoient comme ils le peuvent, sur le dos poilu et rugueux de leur animal. Une sangle arrime le conducteur, mais l’absence de selle perturbe l’équilibre, et par voie de conséquence, la confiance du jeunot en sa machine. Cette confiance doit être absolue, il faudra négocier au plus près, courbes, virages serrés et ligne droite où la vitesse atteindra son maximum.
Pour monsieur Gilbert l’après-midi est rude, c’est Augustin par ci, Augustin par là ; il œuvre à l’école du village et prend sa fonction de commissaire de piste très à cœur, il a un œil sur tout et avec l’autre surveille le reste.
Les gamins de sa classe il sait les gérer, les mettre en confiance, aujourd’hui ils sont pilotes de course, mais leur notoriété d’un jour ne l’impressionne pas. Gaby ne fait pas exception, soit il gagne sous les applaudissements, soit il perd avec la honte qui va avec. L’âne a cet avantage de montrer le circuit à suivre, il suffit de viser la piste entre les deux hautes oreilles, un jeu d’enfant, à voir.
Le départ va être donné, la plus grande concentration est maintenant de mise, le premier virage sera décisif, ne pas dévier de la trajectoire sinon le ballot de paille vous tendra ses bras malveillants.
PARTEZ ! Gaby est libéré, la vitesse de son petit trot impressionne et déclenche des applaudissements à chaque passage. On perçoit même un déplacement d’air tellement il est rapide, quelle course ! roarr, tou cou touc, tou cou touc, tou cou touc ..
16
16

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette histoire captivante, Joël ! Si vous voulez des frissons,
une invitation à visiter “ Sombraville” qui est en Finale pour le Prix Imaginarius!
Merci d’avance pour votre visite et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Super histoire
Image de Joël Petit
Joël Petit · il y a
Merci à vous
comme ça si un jour vs participez à ce genre de course, vous serez un connaisseur

Image de Asp83320
Asp83320 · il y a
Allez Gaby !!!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Pas de selle : aïe les postérieurs ;)