3
min

Romy Et Rambo

Image de Colette

Colette

51 lectures

26

Bon, j’me dépêche. J’mets ma plus belle robe malgré le froid automnal, celle que tu préfères. Mes collants troués, ça fait class’, je chausse mes rangers pour pouvoir monter et descendre les escaliers sans problème, j’attache un ruban dans mes cheveux, tu aimes tant jouer avec. J’suis tellement impatiente! J’vois déjà ton regard doux posé sur moi, tes caresses parfois un peu brutales, ta langue chaude sur ma joue, juste près de mon oreille (j’adore!). J’fonds devant tes yeux amoureux, j’craque lorsque tu t’approches, la tête légèrement penchée...

Je saisis mon sac à dos, avec mes cartes et tout l’attirail. J’y ai placé en plus un sandwich au jambon, t’as toujours faim quand on s’retrouve, j’me demande comment tu bouffes chez eux. De bons patrons, tu penses ! Ils ont beau habiter Neuilly, y t’font bosser comme un chien : le courrier,
les courses, la surveillance, et la compagnie de cette vieille cloche qui ne t’aime que parce que t’es beau. Bon, récapitulons : Belleville-Etoile: 10 minutes pour rejoindre la station Belleville, 20 minutes (au moins) jusqu’à Etoile, changement pour la 1, arrêt les Sablons, 10 minutes... Cette fois, j’passe pas par Châtelet, j’ai envie de nouveauté. Comptons une heure, j’préfère être en avance. Puis, on part direct chez maman, elle nous attend. Encore que j’vais peut-être pas me ruer sur elle,
j’aimerai bien avant aller voir Jalouse, avec Karine Viard, j’adore cette actrice. En principe, j’aurai tarif réduit à la première séance, c’est dimanche, j’espère, c’est encore cher, mais maman me donnera un peu de pognon. Elle m’en file chaque fois que j’vais la voir, surtout si t’es avec moi. Encore que toi, le cinoch, c’est pas ton truc... Tu pourras m’attendre dehors, faire un tour au marché. Ah ! Merde, il a été déplacé, y’est plus devant la gare ! Heureusement qu’on a trouvé cette maison pour elle, à Cergy, à deux pas de la station! Mais si j’vais au ciné avant, on pourra pas manger au restau de la Maison. C’est pas trop mauvais, mais manger avec tous ces... Le temps qu’j’arrive, y sera au moins (alors, j’recalcule : une heure pour te retrouver, puis RER A... comptons une demi-heure, avec tous les travaux, il est 10h... ouh là ! là ! Vite ! Une heure, puis un p’tit moment ensemble calin calin... puis une demi-heure... y s’ra au moins midi, passé midi. ). ça peut l’faire, et ça m’coûtera rien. Bon, on choisira sur place. C’est vrai qu’le cinoch, c’est encore deux heures sans toi. Non, c’est idiot, vaut mieux rester ensemble quand on s’aime.

Et si on n’allait pas à la Maison voir maman ? C’est vrai, quoi, tous les dimanches ! On pourrait aller se promener au parc, tu diras, on peut aussi aller se promener au parc avec elle, mais elle voudra pas, elle se plaindra, elle est fatiguée, elle a pas envie. Quelle plaie ! Elle me gonfle, je sais que t’aimes pas que j’parle d’elle comme ça, tu m’regardes avec tes grands yeux comme si j’avais commis un attentat ! J’sais qu’tu l’aimes, maman, t’aimes surtout les cadeaux qu’elle te fait, plus qu’à moi, d’ailleurs.

J’ai une autre idée. Aux Sablons, j’ai jamais visité le grand truc, là, le bateau, ah ! Vuitton. Comme j’aimerai ! C’est trop cher, mais quelqu’un m’a dit qu’avec une handicapée mentale, on l’a gratis! Alors, on ramène maman, j’me paie la visite, elle y comprendra rien, mais c’est pas grave, ça lui fera du monde. Et comme c’est sur la même ligne, facile ! Et toi, ça t’fera une belle ballade. Le parc est super, on m’a dit. Un peu compliqué quand même : aller dans un sens jusqu’à Cergy, revenir aux Sablons et la reconduire à Cergy. On oublie, tu dois être rentré à 18h ! Fait chier ces
vieux ! 18h un dimanche, y zabusent. Je sais, t’es pas d’accord avec moi, tu trouves que vu tout ce qu’ils te donnent, logis et couvert comme ils disent, tu dois respecter leur rythme. J’vois bien que quand tu regardes le soleil descendre inexorablement, tu commences à paniquer. J’te sens plus avec moi alors, t’es déjà là-bas.

- Nous sommes confus, il n’est pas là.
- Quoi ?
- Ma pauvre Romy (je déteste leur air condescendant!), vous étiez un peu en retard, il s’impatientait, nous ne l’avons pas vu quitter la propriété.

J’prends pas le temps de leur répondre, j’trace jusqu’à la station, y doit être là à m’attendre. On n’aurait jamais dû se séparer. Mais t’étais tellement malheureux dans l’appart, tu tournais en rond, tu déprimais. T’avais b’soin d’espace. Non, j’crois qu’on a fait l’bon choix, même si c’est trop dur de s’voir qu’une fois par semaine. Aujourd’hui, tu peux te vanter de m’faire courir ! J’espère que t’as a eu l’idée d’aller au métro.
Merde, j’le vois pas. C’est pas vrai !
- Vous cherchez Rambo ?
Qu’est-ce-qu’elle me veut cte meuf ? Comment elle connaît Rambo ?
- Vous cherchez bien Rambo ?
J’la regarde d’un air ahuri. Elle a l’air gentille malgré son uniforme, elle me sourit.
-Ben oui, j’lui dis, mais comment....
- Je vous vois tous les dimanche avec lui ici, vous êtes tellement mignons tous les deux ! Et on voit que vous vous aimez... Moi aussi... Je l’ai vu, seul cette fois, le métro est arrivé, il a foncé dedans, je n’ai pas pu l’arrêter.
- Mais, comment j’vais le retrouver ?
- J’ai téléphoné de suite au prochain arrêt, il vous y attend. Vous n’avez pas oublié la laisse et la muselière ?

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
26

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Lucie
Lucie · il y a
# 2 et # 4 ont aimé ! si tous les maîtres se faisaient autant de soucis pour leur chien... on est baladé pendant un bon moment avant de comprendre qu'il ne s'agit pas d'un humain !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Beaucoup d'originalité à travers vos mots qui rend la lecture de votre texte très agréable. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir ses deux poèmes "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver catégorie poésie et "j'avais l'soleil au fond des yeux" en finale de la matinale en cavale. Bonne chance à vous.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux

·
Image de François-xavier
François-xavier · il y a
Trés sympa et original bravo
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
C'est sympa. Une lecture plaisante. Mon vote
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un Pass Navigo bien amorti avec tous ces trajets pour mener à son terme ce marathon du dimanche qui ne laisse aucun plaisir de côté. Que d'émotions jusqu'à la chute craquante et bien préparée. Bienvenue sur Short, Colette, j'espère que tu t'y plairas comme moi, voici mes voix bien méritées pour cette histoire tendre et lucide.
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
J'ai très vite compris que Rambo était un chien, mais l'histoire est vraiment mignonne. Bravo!
·