Robuste, juteuse, érubescente… (Ma devinette du 1er avril)

il y a
3 min
56
lectures
6

Plaisir, besoin, ivresse, tourment, drogue, obsession, compulsion, consolation et éclats de rire... bref, ECRIRE !!! Ecrire ma vie, vivre mon écriture. Chaque jour et toujours. Pour ma Joie qui  [+]

C’est dit, c’est constaté, de visu et de tactu, la belle ensorceleuse est élégante, racée, ramassée sur elle-même, d’un beau rouge glamour. À sa seule vue, on a envie de la caresser du regard, de lui flatter la croupe, de la presser avec douceur et tendresse pour extraire, à son extrémité, la toute première goutte de volupté. Mais qui donc est-elle ?

Quelle belle bête ! Dès que mon amoureux reviendra de son exil doré, en mai prochain, foi d’animal, intérêt et principal, sitôt que le voyageur rentrera en son gîte parisien, je l’exhiberai fièrement pour la lui offrir, avec comme il se doit plein d’arrière-pensées ! D’emblée, elle le séduira. Je le sais, je le sens. Parce qu’elle est à la fois féminine par son galbe et si virile par sa puissance, la rutilance qu’il affectionne et sa crache abondante. Lui et moi, nous apprécions le même suc et son dégorgement ! Lui comme moi, il apprécie dans mon accueil hospitalier la robustesse engageante et la vaillance productive.

Je la teste souvent – la chose en question – c’est un modèle que je connais bien, disons intimement, toujours à portée de main, et je sais que jour et nuit elle tient toutes ses promesses, véritable corne d’abondance pour des mises en bouche goûteuses et variées. Plusieurs fois par jour, je sais la préparer, la préchauffer, l’entretenir par une hygiène minutieuse et un décalaminage régulier. Car ce qui importe, c’est que l’embout ne s’encrasse pas, que sa belle robe cramoisie ne ternisse pas, que la pression soit suffisante, la pompe ajustée, gonflée à bloc et toujours enclenchée sous mes doigts experts autant qu’impatients. Heureusement, la mienne a un réservoir généreux et la douille est rarement vide quand le coup est tiré. Car avec cet engin, jamais de panne ! La mécanique fonctionne à tout coup. Grâce à elle, jamais à sec ! Dès le premier crachotement, puissant quoique spasmodique, puis molto cantabile pendant le long écoulement capiteux, son jus est toujours onctueux autant que crémeux, et ce, jusqu’à la dernière goutte qui perle à l’embout ! Ne surtout rien perdre. Miracle ! Quel enchantement pour les pupilles ! Quel éblouissement pour les papilles ! Et quelle vélocité : quelques instants suffisent à la manœuvre, illico le plaisir est servi et dégorgée l'extase !

Lorsque son bec oblong a pleuré l’ultime larme de félicité, encore tiède et parfumée sous la langue, la bête reste longtemps tiède sous ma main qui la caresse sur le dessus. On dirait un matou qui fait le dos rond. Comme si sa fidélité voulait signifier à ma paume reconnaissante : « Je suis là pour toi comme je serai toujours là pour lui désormais. Il se sentira moins seul au loin. Et la sève qui pour lui sera produite, d’une manière quasi artisanale autant que baptismale, il pourra la déguster où bon lui semblera, à l’office, dans le salon ou sans doute alangui près de son pédiluve à l’ombre de l’odorant frangipanier qu’il vient de planter. Il n’aura alors qu’à tendre la main et porter le nectar à ses lèvres avides... Et ce suc généreux, né de votre passion commune et de votre pratique assidue, certes il pourra varier au long des heures et des saisons mais il restera toujours essentiel à vos bouches gourmandes, sans cesse riche et profond en sa troublante dualité, en sa riche diversité : intense et crémeux, puissant et contrasté, rond et équilibré, tendre et fruité, puissant et épicé, doux et moelleux, fleuri et rafraîchissant... et tant d’autres fragrances. Prenez et buvez, amis hédonistes, je suis la servante de vos mâles plaisirs et ceci est le breuvage envoyé par les dieux ! »

Tu m’objecteras, ami(e) shortien(ne) : c’est bien beau tout ça, c’est lyricognangnan à souhait, mais quelle est donc le nom de cette muse si généreuse ? La Belle ou bien la Bête ? Comment fonctionne cette mécanique si bien huilée ? Quel est le nom de cette fontaine de jouvence ? À quoi ressemble-t-elle ? Comment s'enclenche-t-elle ? Qu’on nous le dise enfin ! Qu’on nous la montre ! Qu’on ne nous cache rien ! Nous brûlons. Nous salivons. Nous défaillons d’envie... Oui, qu’on nous dise tout ici !





Eh bien, soit.





Dimanche prochain, sans plus tarder, ici même, en post-scriptum au bas de cette page, ma star se dépoilera pour s’offrir aux lecteurs et surtout à mon mec – avec un peu d’avance, il n’aura plus la surprise en déballant mon paquet cadeau, tant pis ! – et la timidité de l’engin offert en cadeau de bienvenue, sa pudeur dirai-je, s’empourprera encore davantage de cette beauté sauvage qui est son apanage et que j’ai tenté vaille que vaille de décrire : roide et vermillonne, pucelle et teutonne, généreuse autant qu’onctueuse !





Donc, c’est décidé, dimanche prochain (3 avril), à midi pile – l’heure où la volupté est au zénith et la mise en bouche apéritive ou déjà digestive – bref, ce jour-là et à l’heure dite, ma Page enlève le bas... et advienne que pourra : d’un seul clic, en exclusivité pour Short et sans le moindre cache-texte, ma star pour toi seul soulèvera le voile et en live exhibera ses rougeoyants appâts !





[Donc à suivre dans 3 jours, à midi, telle une Résurrection !]





xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx S O L U T I O N xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx





Impériale et radieuse dans sa splendide et étonnamment pudique nudité frontale,ma Belle se dévoile ici [accord parental souhaitable] :


http://design.kitchensatlanta.com/2010/07/fontana-nescafe-dolce-gusto-by-krups/

































































































































































































6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je pensais plutôt à une fiole de ketchup en plastique ! Dis donc, Bellinus, est-elle juteuse ton affaire ? Combien tires-tu à chaque coup ? Passe que la pub pour nescawwa, ça doit avoir un gros rapport !
Tiens, je me fais un peu de pub aussi : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelle/la-societe-fait-un-carton

Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
Pour information, je viens d'abandonner Nescawa : trop snob, trop cher. Je conseille ce système écolo : tu achètes des capsules vides, tu les remplis avec du bon café acheté chez le torréfacteur du coin, tu places la pellicule adhésive.. et tu dégustes !

C'est in, c'est bon, c'est écolo, c'est moins cher et c'est ici : http://www.capsul-in.fr/

Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
bien joué! on se laisse facilement piéger!
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Très sympa ce texte ! C'est agréable de lire un texte léger et si bien écrit. Je n'avais, pour ma part, pas pensé à cette solution mais j'ai bien ri en la découvrant !
Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
Merci des compliments ! Et, à l'instant, je savoure un p'tit noir (ristretto intense) à votre santé ! Bonne journée
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
la curiosité m'a poussée mais je n'ai pas trouvé la réponse ?
désolée pour le lapsus, je voulais parler de Jacques Segala biensur !

Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
70... 69...68...67... Le compte a rebours a commencé. Vous aurez LA SOLUTION ici même ! Et c'est tout de suite. En avant-première et pour vous, chère Anna, ma Belle se dévoile ici :


http://design.kitchensatlanta.com/2010/07/fontana-nescafe-dolce-gusto-by-krups/

Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
est-il encore temps pour vous dire que, entre autres réponses, celle ci m'avait traversée l'esprit ?
.-) je bois un café à votre santé !

Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
moi aussi ! (ouf ! on a eu chaud !)
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
j'attendais René et découvre une oeuvre lyrique dont vous seul avez le secret, la chute semble signée Jacques Attali ! je ne pourrai, hélas, pas assouvir ma curiosité demain mais dès mardi je viendrai voir ce sur quoi le voile s'est levé.
bon week-end !
bravo pour cette page surprenante

Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
Merci ! Et René-Salem est aussi au rendez-vous pour une "pause qui repose" ! Bon w.-e.
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
je viens de lui rendre visite
Je n'ai pas osé faire une proposition de réponse à la devinette...

Vous aimerez aussi !