2
min

Robo-Neo

Image de Yves Le Gouelan

Yves Le Gouelan

213 lectures

54

Qualifié

La démarche naturelle, il rentre dans le bureau et pose le plateau avec le café, tasse, soucoupe et carré de chocolat. Service impeccable.

Une démarche naturelle, une dizaine d’années auparavant, aurait-on dit cela d’un robot ? « Monsieur est servi, si vous désirez autre chose, je suis à votre service. » Une voix suave, contrôlée. Professionnelle. Le buste légèrement incliné, il se retire de la pièce, à reculons, un je-ne-sais-quoi d’obséquieux dans son attitude. Obséquieux, un robot... Les bras et les points de suspension m’en tombent.

Sa présence silencieuse habite la maison. Il se commande à la voix ou par message, mais il peut surgir à tout moment, de sa propre initiative.

Une amie, vêtue d’un voile de parfum, l’a vu débarquer dans la salle de bains, du linge de toilettes propre posé sur son bras articulé. Reflet dans le miroir, confusion dans l’instant, peur d’un pervers, hurlement, réaction, coup. Depuis il porte à la base du cou une marque du fer à lisser. « Bande de malades », a-t-elle lancé en claquant la porte, l’œil mauvais. Amusant qu’elle nous ait associé dans sa colère. « La dame est partie ». Partie et jamais revenue.

S’il masque ses émotions, en revanche il analyse très bien les miennes, c’est inscrit dans son logiciel, je l’oublie souvent. Les expressions du visage, des yeux, le langage des mains, les mouvements du corps, les tonalités de la voix, la transpiration et qui sait le flux sanguin. Et moi je ne sais pas tout de lui.

Le jour de sa mise en fonction, il s’est présenté sans hésitation, une annonce parfaitement rodée : « Je m’appelle Robo-Neo, je suis votre nouvel assistant domestique, issu de la nouvelle génération des robominidés, entièrement dévoué à votre service. Je vais vous indiquer les différentes optionalités de mon programme. Vous avez d’ores et déjà la possibilité de changer mon identité par un vocable de votre choix. »

À un je-ne-sais-quoi dans le timbre de son synthétiseur vocal, je n’ai pas osé lui demander le changement de nom. Je me suis même surpris à lui tendre la main pour lui souhaiter la bienvenue. Ridicule. Le contact de sa peau, ou plutôt de son habillage, particulier, entre épiderme et plastique.

Robominidé, une curiosité conceptuelle, présentée comme une sorte de chaînon manquant, dont la notion s’est dissoute dans mon cerveau, sans débat, ni discussion. Plus qu’un assistant, il s’est imposé rapidement en majordome prévenant, attentionné, envahissant. Il est « là ».

Que je tousse, il apparaît avec un flacon de sirop, que je manifeste une petite faim, un plateau repas, une soif, un verre de mon alcool favori. Médicaments, plats cuisinés, bouteilles, il sait décrypter les étiquettes, autant que mes habitudes. La question : sait-il lire ?

Il est doté d’un système neuronal à la pointe de tous les progrès techniques et pourtant il m’intrigue. Je l’observe, je le scrute, jusqu’à le sonder, à tenter de deviner ses pensées, mais c’est une machine, il ne pense pas !

Pendant mes absences, quelles sont ses activités, en dehors des tâches ménagères programmées ? Et le nuit, est-ce qu’il dort ?

Parfois immobile dans un coin du salon, dans sa livrée blanche et bleu grisé aux couleurs de conquête spatiale, des reflets outre-mer traversant ses yeux électroniques comme un voile intérieur. Aux aguets.

Au fil des jours, je me replie en moi-même, évitant de parler à voix haute, rentrant le plus tard possible. En mon for intérieur, comme un seigneur au milieu de ses songes, je me sens protégé. Mes pensées à l’abri de sa curiosité et de son pouvoir d’analyse. L’idée de le débrancher est présente, presque rassurante.

« Ne vous posez pas tant de questions à mon sujet. Vous avez l’assurance que tout se passera bien pour vous. » La voix est moins neutre que d’ordinaire, au milieu de ses capteurs soudain en éveil.

Un robot domestique dit la notice. Et lequel domestique l'autre ?

PRIX

Image de Automne 2016
54

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Magalune
Magalune · il y a
Dire que bientôt (si l'on en croit les scientifiques), ces robots devraient voir le jour. ça me fait un peu peur. Ce texte retranscrit bien je pense les interrogations qu'on pourrait avoir. Je l'ai dévoré avec plaisir.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Bien heureux que cette lecture ait pu vous procurer plaisir et interrogatio...gardons espoir.
·
Image de Soseki
Soseki · il y a
je viens de vous découvrir avec retard :-)) .....quel texte plaisant et également inquiétant sur un futur proche ....une interrogation qui n' a encore pas trouvé sa réponse ...;
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Pas de notion de retard chez les robots, moi j'apprécie ce passage.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Un robot intelligent. Il y a quelque chose de flippant et dérangeant dans l'intelligence artificielle. Crainte d'être dépassé, jalousie, peur d'être dominé ?
J'ai bien aimé cette lecture qui nous pousse dans des questionnements originaux.

·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Oui le mieux est de se poser des questions, car après...aurons-nous un après ? Merci pour cette lecture.
·
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
En effet, on ne peut penser qu'à Isaac Isamov dans cette histoire très bien menée
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
La référence à Asimov me fait rougir. Je ne sais pas si Robo-Neo est sensible à ce compliment.
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
L'intelligence artificielle qui dessine petit à petit, on y va tout doucement.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Tout doucement, tout doucement, je n'en suis pas si sûr.
·
Image de Johan Jacqueline
Johan Jacqueline · il y a
Il est trés bien ce texte, vous connaissez les trois Lois de la robotique d'isaac asimov ? Deviendront t'elles nécessaires un jour...
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Voilà bien longtemps que je n'ai pas lu Asimov, alors les trois lois....
·
Image de Johan Jacqueline
Johan Jacqueline · il y a
1 : un robot ne peut porter atteinte à un être Humain ou rester passif si celui ci est en danger.
2: un robot doit obeir aux ordres sauf si contradiction Loi 1
3: un robot doit se proteger sauf si contradiction loi 1 et 2...
Je trouve que ca peut être un bon départ pour une autre histoire de robots .....

·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Grand merci pour ce rappel.
·
Image de Johan Jacqueline
Johan Jacqueline · il y a
Ca serait sympa d'ecrire une histoire en partant de ces 3 lois non? Ca vous tente un petit challenge?
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Attention, ils apprennent vite, très vite ! Histoire bien menée, où le sentiment de malaise n'est jamais bien loin, et la menace, sous-jacente.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Vous avez tout résumé, merci pour ce commentaire.
·
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
"Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?" (roman de science-fiction, Philip K. Dick, 1966)... Les robots dorment-ils la nuit ? Votre TTC pose avec humour et à-propos les vraies questions de demain - et même de ce soir - concernant nos nouveaux "partenaires" ! Mon vote (androïde, mais qui sait ?).
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Robo-Neo apprécie ce regard porté sur son histoire.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Et si le narrateur était lui-même un robot ? Et son intelligence... artificielle ?
Il y aurait une nouvelle nouvelle à écrire, là. Je lui ai déjà trouvé son titre : "T'robot pour être vrai".

·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
On peut toujours inverser les rôles, cela plairait en tout cas aux robots lecteurs.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Pour répondre à la question qui suit ... OUI ! Mon sujet du bac (1964) : "L'intelligence diffère-t-elle de nature selon les objets auxquels elle se rapporte.?". Réponse :Non. L'intelligence, quelle qu'elle puisse être ne se définit que comme "faculté d'adaptation". Donc l'intelligence artificielle est tout autant quantifiable et mesurable que l'intelligence humaine, animale ou végétale.
La question devrait être : Si l'homme a créé le robot à son image, doit-il s'en méfier ☺☺☺ ? En attendant, longue vie à Robo-Néo, au moins jusqu'à l'automne.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

La sonnette, un coup bref, presque hésitant. Un second en écho, plus long, plus affirmé.— Papa, on sonne !Je sursaute, la douce léthargie du salon s’estompe rapidement. L’écran...

Du même thème