Rien de torride dans tout cela ?

il y a
1 min
29
lectures
0

Des maux, des mots, des envies, des désirs, des sentiments, en fait je ne suis qu'une fée qui aime partager ;-)  [+]

Le soleil brûlait sa peau depuis plusieurs heures déjà et elle sentait en surface et au fond d'elle même cette chaleur l'envahir et l'irradier.
Elle adorait ce moment de détente absolue où elle prenait plaisir à fusionner avec la nature.
Le va-et-vient des vagues lentement puis soudainement plus fort rythmait la cadence de ses respirations.
Les yeux mi-clos elle se laissait bercer, la peau caressée par le soleil, le vent venant la rafraîchir par moment.
Ainsi peu vêtue, sa peau légèrement dorée était à la merci du moindre moustique. Ces derniers adoraient la piquer et lui sucer le sang.
Le vendeur de glace passant par là, elle lui pris un cornet pour se rafraîchir quelque peu.
Avec cette chaleur, sa glace fondait très vite, rapidement mais avec beaucoup de dextérité elle passait sa langue le long de la glace évitant que celle-ci ne tombe sur son corps brûlant. Elle croqua vigoureusement le cornet et mangea sa glace jusqu'au dernier petit bout. Elle se lécha langoureusement les doigts pour ne rien en perdre et se délecter jusqu'à la dernière miette.
Après cette pause gourmande, elle décida d'aller se baigner car malgré la glace, son corps bouillonnait et un bon bain frais ne pourrait qu'apaiser ses sens.
Elle entra dans l'eau qui était fraîche mais pas froide, le clapotis de l'eau sur ces pieds l'amusa.
Une fois l'eau au buste, elle sentit son corps plus léger, elle ressentait les mouvements de la mer sur son corps.
Un frisson la parcourut lorsque quelque chose la frôla, un mouvement rapide le long de sa jambe, puis rien puis cela recommença mais cette fois cela passa entre ses jambes.
Surprise et quelque peu inquiète elle cherchait à savoir ce qui pouvait s'approcher tant d'elle, c'est alors qu'elle vit un banc de poissons assez transparents et n'ayant nul peur de sa présence, la prenant même pour un nouveau lieu de jeu.
Leurs passages répétés lui donnaient des frissons et elle ne pût s'empêcher de rire à gorge déployée tant elle était amusée et légèrement troublée par la situation.
Soudain une vague plus forte la secoua et incapable de reprendre sa respiration, elle resta quelques instants comme choquée.
Puis elle se remit de ses émotions et retourna sur la plage, elle était toute mouillée, il était tant de rentrer.
Qui aurait cru que les éléments lui aurait donné un tel plaisir en ce jour?
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,