3
min

Rêveuse

Image de Laura

Laura

36 lectures

9

Debout, dans sa petite cuisine, adossée au frigo qui ronronnait, Camille regardait l’aube qui s’éveillait sur la ville de son enfance. Le clocher de l’église qu’elle voyait au loin devant elle sonnait les six coups de six heures. Leurs sons se mélangeaient à ceux des battements de son cœur qui battaient encore à un rythme accéléré après le footing qu’elle venait de faire dans les rues encore endormies de son quartier, passant devant les devantures fermées des magasins, slalomant entre les chaises des cafés déserts qui étaient encore très animés et bruyants quelques heures à peine. Les noctambules étaient partis se coucher. Sa tasse à la main, elle soufflait sur son thé chaud avant d’en prendre une gorgée. Elle n’avait pas allumé la lumière, préférant les faibles rayons du soleil à la lumière trop blanche de son plafonnier. Elle était plongée dans ses pensées, établissant la liste de ce qu’elle avait à faire, commençant à rédiger des mails dans sa tête à destination de ses collaborateurs et de ses clients, récitant mentalement son discours pour l’inauguration du bâtiment auquel elle avait participé. Soudain, un coup de klaxon la sortie de ses songes. Un va et vient de camions arrivaient sur la place. Les camions se posèrent de sorte de former un cercle au milieu de la place. Des personnes descendirent et commencèrent à sortir des caméras, des décors et des costumes. Elle les observait tout installer, discuter, organiser le décor et rire. Les comédiens enroulés dans des couvertures pour se protéger du froid de l’aube se faisaient maquiller et coiffer. Le tournage ! Elle avait oublié malgré les prospectus reçus dans sa boite aux lettres de la part de la mairie pour les prévenir. Elle soupira ! Ah ! Qu’elle aurait aimé participer à un tournage, connaitre l’euphorie d’un plateau. Mais bon ce n’était qu’un rêve lointain, elle devait se préparer. Camille posa sa tasse dans l’évier, leva les yeux et tomba nez à nez avec Jérémy son voisin d’en face qui fumait à sa fenêtre. Il lui adressa un signe amical, gênée elle se dégagea vite de la fenêtre. Elle se sentit rougir et fila vers sa salle de bain. Ils habitaient pourtant dans deux immeubles différents mais les dix mètres qui séparaient leurs fenêtres respectives, entrainaient une cohabitation forcée. Elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle l’observait. Mais bon, il suffisait qu’elle soit dans la cuisine pour qu’il se mette à la fenêtre. Il avait pris l’habitude de lui adresser un petit signe de la main, mais elle, trop timide et gênée par cette étrange proximité, se cachait à chaque fois. Il devait vraiment la prendre pour une fille bizarre ou une adepte du voyeurisme. Ah, Jérémy ! Il hantait ses rêves, l’entrainait vers les plus romantiques des escapades. Mais bon, il n’y avait qu’elle pour tomber sous le charme d’un homme dont elle ne connaissait rien, à part son prénom. Et encore, c’est grâce à la soirée qu’il avait organisé cet été. Toutes les fenêtres étaient ouvertes et un de ses amis était venu l’interpeller alors qu’il était en grande discussion avec une belle blonde. Non, promis, elle ne l’observait pas, mais elle se retrouvait toujours dans sa cuisine, au moment où il était à sa fenêtre ! Sortant de sa douche, elle se promit d’arrêter de penser à lui et de se concentrer sur les hommes réels, ceux à qui elle parlait, ceux qu’elle côtoyait dans son travail ou dans les soirées. Son esprit lui mit dans la tête, Xavier, le copain du copain de sa meilleure amie, mais aussitôt, elle grimaça. Non, pas lui ! Il était gentil, certes mais pas très séduisant, sans aucune conversation et surtout sans caractère. Il disait oui à tout ! Plutôt être célibataire que mal accompagnée !

Camille était une jolie jeune femme, une petite brune, fluette, aux grands yeux verts. Elle avait quelque chose de mystérieux qui faisait son charme. Très timide, elle paraissait froide au premier abord mais ce n’était qu’une protection, quand on prenait le temps de la connaitre, on découvrait chez Camille, une très belle personnalité. Elle était une personne douce, rieuse, très sociable, toujours entourée et très appréciée de son entourage que ce soit sa famille, ses amis ou ses collègues. Le défaut de Camille était son côté rêveur, elle était toujours dans la lune, toujours à rêvasser, à s’inventer des histoires. Elle aimait sur les trajets qui la conduisaient au travail, s’inventait une histoire qu'elle écrivait dans son cahier le soir en rentrant.

Ce samedi matin, Camille revenait de son footing matinal. Attirée par le bruit du tournage encore présent, elle s’arrêta comme d’autres passants pour observer la scène qui était en train d’être filmée. La scène se déroulait devant l’église qui pour l’occasion était grande ouverte avec toutes les lumières allumées, une voiture était garée devant, un homme posé contre celle-ci fumait, une femme se dirigeait vers lui. Camille fut interrompue de son observation par une main posée sur son épaule, et elle entendit « Bonjour voisine ». Elle se détourna de la scène et se retrouva nez à nez avec Jérémy qui lui souriait.
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une écriture pleine de fraîcheur qui convient bien à cette héroïne rêveuse et sympathique, j'ai aimé vous lire Laura ! Mais pourquoi votre premier paragraphe est-il si long ? Aérez votre texte pour laisser souffler vos lecteurs, ils vous en remercieront . . . :-)
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Comme quoi, tout le monde a droit à sa mise en scène ...
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
C'est tellement beau quand tout finit bien. Merci.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci à vous pour votre commentaire!
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Enfin la rencontre tant attendue. Bonne chance à tous les deux !!
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci!
·
Image de Sandrine Ratieuville
Sandrine Ratieuville · il y a
Mon texte à été couper?!? Gros bisous Laura et félicitations pour tes performances
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup! Gros bisous
·
Image de Sandrine Ratieuville
Sandrine Ratieuville · il y a
J aurais plus cas faire comme Camille....rêver pour connaître la suite!!! laissons faire l' imagination
·
Image de Proton40
Proton40 · il y a
Un texte entre rêve et réalité... Petits conseils: pensez à aérer votre texte car sa compacité rend la lecture difficile et contrôlez quelques coquilles grammaticales. Votre première voix est néanmoins la mienne !! Bonne journée à vous
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci pour votre première voix et vos conseils!
Bonne journée à vous aussi

·