RETOUR AU PAYS DE LA BULLE...

il y a
1 min
5
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

Qu'il est bon de retrouver ses repaires, son espace vital, sa carte d'Aquitaine, ses proches agglutinés autour de soi cela va de soi...
De nouveau, je me sens comme un coq en bassine! Ah, tu ne connais pas cette expression romaine fort ancienne ? Pourtant, Julot César l'a rendu très célèbre en son temps. Sitôt plongé dans son bain de jouvence, il s'écriait toujours ainsi entre deux clapotis :

《 Sacroum baignoum comme un cocoum in bassinoum 》.

Et il batifolait alors des heures durant dans sa flotte mi tiède mi saumâtre.
Refaisant le monde comme personne, jouant même aux petits soldats qu'il faisait tomber comme des mouches, selon ses humeurs tantôt massacrante tantôt bonhomme. Mais là, je m'égare!

Oui, disais-je avant ce plongeon dans l'antiquité, qu'il est bon de barboter d'aise dans un environnement serein, ou tout baigne.
Loin de notre capitale à miasmes et autres incivilités barbares. J'ai troqué mes vieilles truelles contre mon rocking chair et ça n'a pas de prix, croyez-moi! Rien de tel qu'une immersion en milieu bénéfique pour garder la forme. Je te salue bien bas, toi qui te noies dans mes paroles et t'abreuves de mon siphon...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Burn-out

Violaine Biaux

Putain, j’ai foiré, il est minuit passé...
J’ai raté mon rendez-vous avec Gérard Durand, c’est mort maintenant. Dix minutes de retard, le boss va me sucrer ma prime, Pierre va me... [+]