3
min

Replay

Image de Ellyne

Ellyne

459 lectures

58

FINALISTE
Sélection Public

C'est un cauchemar horriblement réel. Je sais, c'est paradoxal.
Mais qui aurait pu prévoir ce qu'il s'est passé ? Qui ? Pas moi en tous cas.
Mais si … si tout cela est vrai.
Alors …
Je m'affale dans le canapé.
Je suis la dernière …

J'entrouvre les yeux. Il doit faire plus chaud qu'hier. En plus je crois que c'est à New York qu'il fait le plus chaud dans le monde. Notre ville est devenue « la Grosse Pomme Chaude ».
Je crois que j'ai fait un cauchemar. Mais je ne parviens pas à m'en rappeler le contenu. Mais j'étais totalement affolée.
Je me lève du canapé comme un automate. Je suis en nage. Maman ne s'est pas encore réveillée.
Dans la cuisine, je prépare le café. Je baille à m'en décrocher la mâchoire. Je sors deux bols du placard. Je pars dans le salon avec ma tasse de café. J'allume la télé.
J'entends des petits pas sur le carrelage. Maman s'est levée. Elle se met à tousser. Ça c'est bien ma mère ! Elle arrive à tomber malade alors que la température n'est plus jamais inférieure à quarante degrés.
Sur l'écran de la télé, le présentateur parle d'une épidémie.
« - Depuis ce matin, on dénombre un peu plus de quatre millions de cas dans le monde. Surtout, si vous croisez une personne atteinte, ne l'approchez pas ! Cette pathologie semble très contagieuse. Et de plus, c'est une maladie fulgurante. Quelques dizaines de minutes suffisent à achever la victime. »
Maman est prise de quintes de toux.
« - Nous avons pu observer certains symptômes. Tout d'abord, le malade est sujet à de violentes migraines. »
Maman tousse à s'en arracher la gorge. Je vais aller voir, elle a peut-être besoin d'aide …
« - Ensuite, il est pris de série de quintes de toux. »
De … de quintes de toux ?!
« - Durant le dernier stade de la maladie, la victime ... » Le présentateur se met à tousser. Du sang coule au coin de ses lèvres. « Je suis désolé … je ne vais pas pouvoir … » Il est pris d'une soudaine quinte de toux. Il porte la main à la gorge. Il est secoué de spasmes. Il sort du champ de la caméra.
L'écran devient noir. Je suis debout en un quart de seconde.
« -Maman ! »
Elle tousse une dernière fois, puis j'entends qu'elle suffoque. Je contourne le canapé. Dans la cuisine, un bol tombe. Puis suit le bruit, mat, d'un corps qui tombe. Je veux l'appeler encore mais ma voix s'étrangle. Je pousse la porte de la cuisine.
Je me fige. J'ouvre la bouche. Aucun son ne franchit mes lèvres. Le carrelage taché de sang. Les morceaux de bol éparpillés sur le sol. Le corps étendu au milieu de la pièce. Le corps immobile. Le sang coulant de sa bouche, de son nez, de ses oreilles. Il lui fait une auréole rouge autour de sa tête. Une perle salée coule le long de ma joue.
Je fais un pas en arrière. Je lève la tête. Je ne veux plus voir ses yeux vides fixés sur moi. Mais je vois du sang partout. Sur les grands buildings dehors. Le sang dégouline sur la Statue de la Liberté, là-bas, au loin. Il se déverse dans la mer. Vient rougir New York. Rougit le Monde dévasté par cette épidémie.
Maman … Elle est … elle n'est plus … Le hurlement coincé dans ma gorge franchit mes lèvres. Je hurle à m'en décrocher les cordes vocales. Je recule, me prends les pieds dans le tapis, tombe à la renverse. Je me relève à toute vitesse. Je me plaque contre la fenêtre. Dehors, il n'y a que des cadavres. Il ne reste personne. Ils sont tous … morts. Des larmes coulent sur mes joues. Ma vision se trouble. Je vois tout en rouge. Les pavés, les voitures, les taxis … Les taxis qui devraient être jaunes ! Pourquoi sont-ils rouges ? J'essuie mes larmes d'un revers de la main. Mes doigts sont striés de sang. Je pleure du sang. Il coule sur mes joues, mes lèvres, mon menton. Et j'ai mal … J'ai mal partout. Chacun de mes muscles me fait souffrir. Chaque parcelle de peau me torture.
Je voudrais disparaître.
Ne plus être triste. Ne plus avoir cette plaie au cœur. Ne plus avoir mal.
Je me plie en deux. C'est impossible. Ce ne peut pas être réel ! C'est un rêve !
Mais je ne parviens pas à y croire. Au fond de moi je sais que tout cela est réel.
Et je suis affreusement seule.
J'ai l'impression qu'un étau enserre mon crâne. Il se resserre encore et encore …
Sur la table de la cuisine, il y a une boîte d'aspirine. Je me lève. Mes jambes me font mal. La pièce tourne autour de moi.
Je prends un verre dans le placard. Je le remplis d'eau. J'essaie d'y mettre un cachet. Ma main tremble. Je vide la moitié de la boîte. Tant pis. J'ai mal. Je veux que ça s'arrête. Je vide le verre d'une traite.
Je me mets à tousser. J'ai l'impression que je vais m'arracher la gorge. Je tousse à m'en décrocher les poumons. J'ai mal, mal … Je titube jusqu'au canapé. Je voudrais m'arracher la gorge pour qu'elle cesse de me faire souffrir. Du sang tombe au goutte à goutte sur le cuir noir du canapé. Maman sera furieuse quand elle … Un liquide poisseux coule de mes oreilles, puis dans ma nuque, souille mes cheveux. Des larmes mouillent mes joues, rajoutent du sang au sang déjà écarlate. Un goût métallique s'insinue dans ma bouche. Je transpire à grosses gouttes.
Qui aurait pu prévoir ce qu'il s'est passé. Qui ? Pas moi en tous cas.
Mais si … si tout cela est vrai.
Alors …
Je m'affale dans le canapé.
Je suis la dernière encore en vie …
Le sang coule dans ma gorge, envahit mes poumons. Je m'étouffe. Je crispe mes mains sur ma gorge. Des spasmes secouent ma cage thoracique. De l'air, de l'air … Rien que du sang.
Il s'est infiltré partout.
Adieu New York. La pluie. Le soleil. Les balades à Central Park. Adieu la vie.
Il ne reste rien de l'espèce humaine. Rien que des cadavres.
J'étais la dernière.

J'entrouvre les yeux. Il doit faire plus chaud qu'hier.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Micro-nouvelles
58

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Une grande maîtrise de la narration.. qui n'est pas donnée à tout le monde! Bravo de nouveau pour cette histoire terrifiante.
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci encore!!! :D
·
Image de Rose P. Katell
Rose P. Katell · il y a
J’ai bien aimé le rythme de cette histoire, il nous emporte du début à la fin, la tension ne nous quitte pas. On a l’impression de lire de plus en plus vite. Un bel effet de style ! =)
Bonne continuation,

Rose

·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci d'être passée, Rose :)
·
Image de Rose P. Katell
Rose P. Katell · il y a
Il n’y a pas de quoi. J’irais lire les autres histoires prochainement ;)
·
Image de Lina
Lina · il y a
OH MON DIEU ... :o
Je suis resté bouche bée :o
J'ADOOOOOOOOOORE
Je sais je vien 1 an en retard mais vaux mieux tard que jamais ^^

·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
T'inquiète c'est toujours bien d'avoir des lecteurs et des gentils commentaires comme ça^^ même un an après ;)
·
Image de Hhl
Hhl · il y a
C'est juste énorme !!!
Je comprends pas comment tu n'as été que finaliste. Le gagnant a écrit quoi ?
Purée, la claque.
Il y a du style, c'est vraiment écrit avec "ta" touche (je veux dire que, même si je n'ai lu que deux de tes textes, on sait que c'est toi).
Je t'invite à aller demander à Patrick Barbier (Elietnoss, si son pseudo est revenu) s'il a des conseils à t'apporter, moi je suis surtout auteur de poésie. Mais bon, ce que je lis me fait dire qu'on va entendre parler de toi.Surtout, je me répète, mais tant pis, continue à écrire, ne t'arrête pas, tu as quelque chose dans ta plume. C'est certain.J'ai voté, en retard (d'un an, je crois) mais ton histoire en vaut le coup.
Bravo

·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci beaucoup :)
ça fait toujours plaisir (même un an après^^)
Et si l'envie vous prenait d'aller jeter un coup d’œil, j'ai aussi écrit deux poèmes. Ce n'est pas mon genre de prédilection mais bon ... je fais ce que je peux :)

·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Horrible, mais il fallait oser ! Au moins, l'idée est originale. +1
·
Image de Cibellyne
Cibellyne · il y a
super même si sanglant
·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
ah... doux rêves sanguinaires. Mon vote.
·
Image de Mamyclo
Mamyclo · il y a
Une lecture d'une seule traite, dans l'angoisse de la fin, félicitations!
·
Image de Clach
Clach · il y a
Belle et intense expérience sensorielle de science-fiction! Bravo Ellyne!
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci beaucoup!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il s'appelait Amaël. Il est entré dans la salle de maths un lundi matin. Le prof a posé une main sur son épaule. « Je vous présente Amaël. Il va étudier dans notre lycée pendant ...