1
min

Rendez vous manqué

34 lectures

7

L’homme au manteau d’hiver avait deux trous à la place des yeux. Personne ne semblait le voir. Pourtant, il prenait de l’épaisseur, peu à peu, devant la gare. Sa silhouette fragile pliait sous les bourrasques de vent. Il se tourna dans ma direction et je reconnus le fantôme. J’avais raté mon train, je prendrais le suivant. Une heure à tuer en regardant la pluie tomber. Une éternité. Un petit vélo dans ma tête pédalait pour compenser mon retard au mariage. Cela ne servait à rien et embrouillait un peu plus mes idées. Prendre un blablacar, c’eut été trop tard. Et mon portable était complètement déchargé.
Le train arriva enfin. Je montais la marche, en me retournant pour saluer l’homme au manteau d’hiver. Il avait disparu. Assis dans mon fauteuil, côté fenêtre, le fantôme vint s’asseoir à ma droite, en silence. Je n’osais rompre cet instant et me tassais un peu plus sur moi-même. Personne, personne dans le wagon, à part nous deux. J’avais bien essayé de partir à la découverte d’autres individus, mais l’obscurité semblait s’être faite autour de nous. Je m’asseyais à nouveau, m’enfonçant davantage dans le fauteuil.
Ce voyage se chargeait de questionnements :
-Pourquoi l’homme au manteau d’hiver m’avait choisi, moi ?
C’en était entêtant. Je ne voyais plus le paysage, hivernal, défiler. Je ne sais plus comment l’heure se passa, ni si le fantôme me parla.
Arrivé à destination, un sourire s’esquissait sur ses lèvres, satisfait.
Il me précéda en descendant la marche qui donnait sur le quai. J’entendis sa voix me demander où avait lieu le mariage. Je lui répondis poliment.
Et tandis qu’il hélait un taxi, je prenais la direction d’un hôpital, à l’aveugle.
J’avais quitté le fantôme pour affronter mes propres démons.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Mystère et épaisseur d'un manteau d'hiver... qui est ce fantôme aveugle ? quelle étrange dédoublement de personnalité ! comme le Horla de Maupassant. Puis-je vous inviter à découvrir cet Ogre en finale pour le GP d'hiver ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/logre-1
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci, je viens vous lire dès que possible.
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ce manteau d'hiver sème le trouble, un voile de mystère, d'angoisse.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci pour ce commentaire, je viendrai vous lire.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette histoire si bien écrite et pleine de mystère, Fabienne !
Une invitation à visiter “ Sombraville” qui est en Finale pour le Prix Imaginarius!
Merci d’avance pour votre visite et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Une troublante atmosphère se dégage de votre texte, nous amenant à dresser plusieurs hypothèses sur le chemin que va (décider de) prendre l'héroïne. Chacun peut ainsi laisser son imaginaire divaguer pour inventer / deviner la suite.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci, je cours vous lire
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un voile de mystère donne à la rencontre une tournure poétique qui lui va bien ... !
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
merci, cette grande étrangeté prend un joli tour, Miraje, je pars vous lire!
·
Image de MCV
MCV · il y a
On ne sait pas très bien où ce texte nous mène. C'est voulu, je suppose.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci, vous êtes mon premier lecteur, je vous souhaite toute la sérénité qu'il a manqué à l'homme au manteau d'hiver.
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Une histoire étrange, un bel écrit.
·