Réduire les dépenses de santé ( contenu vaguement sensible).

il y a
1 min
20
lectures
4

Votre Shy Cat aime philosophie et poésie , cherchant, encore et encore le sens d' une présence! http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/8724-pourquoi-jecris-18#comment-44022 Si la  [+]

C'est le mal du siècle : il y a trop de stress, trop de difficulté pour s'endormir et les médicaments sont dangereux et chers . Alors la sécurité sociale rembourse un nouveau traitement qui permet de créer des emplois.

Le principe est simple : une dame , avec une généreuse poitrine , vient vous rendre visite, elle vous couche, vous borde, puis elle vous lit une histoire érotique tirée de sexconcept (un gage de qualité). Ensuite, elle se met nue et vous caresse doucement , en vous disant que vous lui semblez beau - intelligent- sympathique !

Enfin, elle vous donne ses seins à téter pour vous endormir; Les dames aussi apprécient le service, et peuvent aussi avoir la visite d'un homme et téter...autre chose . Le ministre de la santé a confirmé apprécier ce service, en remettant le prix de la santé publique à sa fondatrice !

Mais la Directrice de la Cnam trouve que c'est encore trop cher. Elle propose une alternative : un tuto sur internet qui encourage la pratique de l'onanisme.

La Cnam a trouvé son slogan : " Si vous avez un problème débrouillez vous tout seul ".
4

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Médecine douce
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
très !
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
La prise en charge est-elle intégrale, elle aussi ?
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Telle est la question !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Mon chat est Mon Chien

Mathieu Jaegert

— Docteur, je vous amène Mon Chien.
— Je ne comprends pas, c'est un chat.
— Oui, c'est un chat.
— Et ?
— Je n’aime pas les chats.
— C'est pour ça que vous venez ?
— Non, bien... [+]