12 lectures

0

Ne rien attendre, en particulier de l’autre.
Ignorer les promesses, recevoir avec simplicité.
Faire correspondre les actes aux paroles.
Être actif sans que cela ne soit par obligation.
Accepter le lieu où l’on dort, où l’on mange.
Traces sensibles de la liberté ou recette pour bien vivre ?
On dit que le bonheur ne vient pas, qu’il faut le créer.
Pourquoi est-il aussi difficile de l’obtenir et de le conserver ?
Il y a toujours quelque chose, d’extérieur à soi ou venant de nous, qui nous en éloigne.
L’impermanence rend l’intranquillité plus permanente que tout sentiment positif.
Les moments où je sais être malheureux semblent plus fréquents que ceux où j’ignore être serein.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Dans cet esprit dans lequel je me sens à l’étroit, seul habitant de cet endroit effrayant, je m’interroge. Il y a certes un certain confort à vivre toujours dans les mêmes dispositions. On ...

Du même thème