L'autre jour

il y a
1 min
85
lectures
25
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très courts

Je me suis reveillée un matin et j'ai senti comme une douleur au niveau de mon téton, c'etait comme une genre de boule et ça j'avoue que ça faisait flipper à voir
J'etais un peu stressée mais je me disais que c'etait rien de grave et peut-être que même une allergie ou quelque chose d'autre je ne m'etais pas douté du danger qui approchait jusqu'au jour oú on a su que j'avais le cancer.
Ça a choqué tout le monde mais on s'est ressaisit.
Ce jour là mon pére a été super, il a tout géré ! Il m’accompagnait quasiment tout le temps aux séances de thérapie.
D’ailleurs, au bout d’un moment, il a fait un « burn-out ». Il faut dire que mon père aussi était malade, ça faisait beaucoup.





Il a même arrêté de travailler pendant 6 mois. On a eu de la chance, ils ont été très compréhensifs à son travail.
Cette épreuve n’a pas été facile à avaler bien sûr, on a beaucoup pleuré. Mais il y a aussi des moments où on a rigolé ! Il faut bien parce que c’était tellement triste de toute façon !
Ça nous a renforcés, il a tellement été là pour moi. C ‘était beau. Je n’oublierai jamais. Je sais que c’était dur pour lui aussi. Il a eu besoin d’un moment de répit.
Mes amies essaient d’oublier. Elles ont eu peur mais elles ont repris le dessus. Il faut tourner la page, c’est important.
Il y a des amis qui sont comme gênés, ils ne savent pas quoi dire donc ils n’appellent pas. Il y en a d’autres qui sont plus à l’aise, qui voulaient souvent passer me voir.
Mes collègues ont tous eu un mot sympa pour moi.




Cette maladie a tout changé. C’est ma deuxième vie maintenant ! Tout est différent. La maladie grave, c’est vraiment un autre monde.




 

25

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,