2
min

Rattraper les âmes trop pressées.

Image de Cyanlune Thianve

Cyanlune Thianve

118 lectures

95

J’ai vu un défilé de Trocadéro à Denfert; une ménagère est montée accrochée à cinq pelotes de nerfs, suivie d’une nymphe haut perchée et toute chancelante. Au centre de la rame tremblait un claustrophobe, piégé entre deux valises et un accordéoniste qui ratait une note sur deux, mendiait entre chacune de ses sérénades asmathiques.. Le piaffement dur et monocorde d’un mâcheur professionnel mélangeait son mastic aux caquètements d’une vieille, avant que le freinage brusque de l’engin ne fasse l’effet d’une grenade: le claustrophobe fut plaqué au sol par l’accordéon désormais aphone, et un Cupidon sortit de nulle part, bondissant sur l’occasion pour décocher une flèche dans la fesse rebondie de la ménagère, tombée dans les bras du saltimbanque. La mort était assise sur un strapontin, et s'agrippait à son capuchon, consternée par ce spectacle et par la ferveur monocorde de la vieille parisienne à rester en vie malgré les coups de faux qu’elle lui assénait depuis Raspail. Agacée par les piaffement intempestifs de mon voisin, elle lui en décocha un grand coup; Soupirs agacés de la foule entassée: malaise voyageur, cinq agents de sécurité à l’arrêt suivant, trafic interrompu, malheureux évacué en même temps que le claustrophobe pris d’une crise d’angoisse. Satisfaite, la Mort couina de plaisir et sorti à Denfert.pour ramasser quelque citadin dépressif sur les rails, pendant que cupidon s'efforçait de récupérer sa flèche, profondément enfoncée là où elle avait atterri. Je suivit du regard les pas désaccordée de la nymphe qui se précipita dans les bras d’un bellâtre à l’arrêt suivant. Est-ce qu’il l’attendra encore demain sur le quai? Perdue que j’étais au milieu du ramdam, je regrettais de ne pas moi aussi être tombée dans les bras d'un inconnu, où débarquée de la rame par un sapeur pompier herculéen. La vie, l’amour, la mort se bousculent dans les villes, entre les petites robes à fleurs et les sourires inversés par le temps qui passe. Personne ne les voit car tout le monde court pour être à l’heure, ou moins en retard qu’hier. Mais tout se voit quand on regarde bien, et parfois j’aimerais que ce train de vie allant d’une station à l’autre me réserve quelque chose de palpitant à moi aussi. J'ai tellement vu d'amour, de drames et entendu de musique en regardant ces stations immenses se remplir et se désemplir, que je commence même à imaginer des scènes grandioses au fils des quais . Je me plais à penser qu’au prochain arrêt cheval de mer attendra sur le bitume recouvert de sable, et que le soleil réchauffera les entrailles de Châtelet-les-Halles. J’aimerais voir des fées remplir les poches des mendiants et des géants tracter les trains trop souvent en panne. J’aimerais voir des pétales tomber de la tôle, que les gens s’arrêtent enfin pour admirer ce labyrinthe ahurissant; glissant dans les dédales de l’imagination, et ce métro fracassant qui rattraperait les âmes trop pressées. Il vous suffit de lever les yeux.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
95

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un texte captivant, mes 5 votes avec plaisir
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
J'aime le ton décalé de ton texte. Le personnage de la mort est génial. Tu traces une galerie de portraits savoureuse. J'aurai aimé que ce texte n'est pas de fin. Il est super!!!
·
Image de Partner
Partner · il y a
On s'y croirait ... et à l'heure de pointe en plus
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une féérie, un carnaval inattendu, pittoresque et magnifiquement amené. On vous suit de la première à la dernière lettre d'un récit très réussi. Mon vote
·
Image de Cyanlune Thianve
Cyanlune Thianve · il y a
Merci à tous pour vos commentaires !
·
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Merci de ce partage...Et si vos heures vous y emportent, n’hésitez pas à vous arrêter un instant à ma Place du Tertre. Amicalement, Yann
·
Image de Bernard Risack
Bernard Risack · il y a
Un plaisir urbain qui déraille sur un campagnol échevelé perdu entre le ballast et l'acier.
·
Image de Bristol Bazar
Bristol Bazar · il y a
Moi aussi, allez hop, 5 voix.
·
Image de Catherine Ackermann
Catherine Ackermann · il y a
beaucoup aimé!
·