2
min

Quand le bateau prend l'eau

Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

131 lectures

33

Nous nous sommes aimés. Vraiment aimés. D'un amour qui ne tolère aucun mensonge ni faux-semblant. D'un amour digne empreint de respect. Mais les années ont passé. Pas beaucoup. Seulement sept depuis notre rencontre. Mais nos sentiments s'étiolent déjà. Lentement. La routine s'est installée. Malgré nos efforts pour la mettre à distance, elle est là, nous narguant de ses habitudes pantouflardes. En prendre conscience, c'est déjà accepter de changer nos comportements. C'est se battre pour préserver notre couple. C'est lutter pour un idéal de vie.
Moi, j'en ai pris conscience.
C'est ce que je m'apprête à lui dire.
Alors je l'attends sur le trottoir d'en face où se trouve son bureau. Il ne va plus tarder à sortir. Une pluie fine commence à tomber. Rien de méchant. Une bruine légère qui forme une pellicule de gouttelettes dans mes cheveux et sur mon manteau. Tout à coup les décorations lumineuses de la ville à l'occasion de Noël s'allument. Mes yeux clignent un peu puis s'accommodent aux guirlandes scintillantes qui pendent de part et d'autre des rues. L'humidité réussit tout de même à m'atteindre. Je frissonne. Pourtant j'essaye de faire abstraction du froid qui se faufile en moi et commence son travail de sape sur mon moral: je réajuste mon écharpe, remonte ma capuche, souffle sur mes doigts engourdis et sautille légèrement sur place.
Le temps s'égrène lentement. Quand je me suis plantée face à son bureau, je n'avais que dix minutes d'avance. Maintenant que lui en a dix de retard, je commence à m'impatienter. Mes Converses prennent la flotte et forcément j'ai les pieds trempés. Une bouffée de colère m'envahit. Contre moi-même, contre la météo, contre lui, contre le monde entier. Parce que je réalise, tout à coup, que je ne sais pas vraiment ce que je vais lui dire. Je n'ai aucune idée de comment justifier ma présence à la sortie de son travail. Je n'ai pas préparé la moindre amorce de dialogue sur notre couple en péril.
C'est alors que je l'aperçois enfin. Il franchit les portes vitrées d'un pas décidé. Je me compose un visage plus avenant et m'apprête à traverser quand je le vois se réfugier sous un parapluie. Celui que tient fermement une main de femme. Assurément une collègue de travail. Lentement je rebrousse chemin et me poste à une certaine distance pour avoir tout le loisir de l'observer. De les observer.
Curieusement, sous ce parapluie, tendu vers le ciel comme un bouclier, ils semblent comme seuls sur ce bout de trottoir au milieu de la foule. Pendant ce qui me paraît une éternité, ils ne bougent pas. Je les entends parfois rire. Les lumières trop vives de la ville m'empêchent de distinguer clairement son visage. Mais elle a belle allure dans son long manteau noir sur lequel reposent de beaux cheveux blonds. Parfois quand elle rit, elle penche la tête en arrière. Comme une invitation à la séduction.
C'est au moment où je me décide à traverser la route pour interrompre leur scène de charme qu'il saisit sa main, l'attire à lui prestement pour lui donner un long baiser. De loin, l'un contre l'autre, ils ne semblent former qu'une seule et même personne. Cette vision me fige sur place. Je suis comme morte. Pourtant, calmement, je m'efforce d'expirer, inspirer, expirer... jusqu'à ce qu'ils se décollent l'un de l'autre. Et se séparent.
Patiemment j'attends même que le son cadencé de ses talons sur le trottoir deviennent presque inaudibles pour le rejoindre.
Avec sur mes lèvres une esquisse de sourire.
Malgré l'eau qui s'écoule de chaque côté de mes baskets.
33

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jackie Arnoult
Jackie Arnoult · il y a
7 ou 9 ans de vie de couple. Le tournant. Ca passe ou ça casse comme le dit" la légende". Mais si l'on connait ce proverbe, on peut dépasser tout cela.
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Bien sûr. Tout est question de volonté de continuer à partager.
Il y a des caps comme ça dans la vie amoureuse.
Merci Jackie !

·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
"un petit coin de parapluie contre un coin de paradis, elle avait quelque chose d'un ange"....
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je crains de ne pas trouver le chanteur ... Julien Clerc peut-être ?!
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
BRASSENS ! Sylvie, BRASSENS !!
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Comme j'ai honte. Je me fais petite, toute petite. Minuscule. Voilà, on ne me voit plus.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
"Je me suis fait tout petit devant une poupée qui dit maman quand on la touche.....TOUJOURS BRASSENS! Mais si tu la connais celle-là! :)))
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Là, je connais !
En plus, j'adore Brassens. Impardonnable je suis (oui, j'aime bien Maître Yoda aussi) !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
c'est quand on la couche d'ailleurs et pas touche, enfin je crois...
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
tu es pardonnée!
·
Image de Christelle Claire
Christelle Claire · il y a
Leur bateau mettra-t-il le cap sur une meilleure étoile ? J'aurais beaucoup aimé connaitre votre version finale.....Même si je suppose que volontairement, vous nous laissez créer l'histoire....Merci
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tout à fait car quand j'ai fini de poser les derniers mots, je ne savais pas quel pouvait être leur devenir.
J'aime beaucoup les histoires d'adultère dans la littérature, je trouve ça très inspirant !
Merci à toi pour ta lecture Christelle !

·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Et bien voilà, le problème est réglé...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Tout à fait. Il lui reste à se venger. Proprement.
T'as toujours ton bateau sur la côte ? J'amène les bâches.
:-))

·
Image de Soseki
Soseki · il y a
Une histoire douce -amère ...comme la vie ....même si personnellement , bonne nageuse , je quitterais un bateau qui prend l ' eau (sourire )
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Il ne sert à rien de colmater souvent. Faut changer de navire !
Merci Soseki pour ta lecture !

·
Image de Joelle Teillet
Joelle Teillet · il y a
amusant malgré tout ;-)
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci pour ta lecture Joelle !
·
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
ha....!! mais c'est une honte......!!!!! épier les gens comme ça....... houuuuuu....!!!!!
.....cette précision d'écriture quand même....c'est ta patte à toi...bravo...

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Bon après c'était son mari ! C'était de la curiosité bien placée et un peu accidentelle !
Ma patte à moi ! Je m'animalise, cool !
Merci pour tes mots !
Je l'ai énormément travaillé ce récit (petite fierté passagère !) :-)

·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Ah! Il y a forcément une personne de trop...Comme d'habitude , tu as su bien planter le décor avec ces guirlandes qui amènent lentement vers la déception, ces ressentis .Et le brave petit marin aura-t-il la force d'éviter le naufrage?
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je ne sais pas. Faudrait que je cogite une petite vengeance !
Merci Mirgar pour ta lecture !

·
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Ah ces visites surprises qui nous emmène vers d'autres surprises, pas forcément celles qu'on attendait.... Espérons que le bateau ne vas pas couler, qu'il faudra juste colmater un peu.... Bravo, mon vote.
J'en profite aussi pour vous annoncer qu'un autre texte "un ticket pour la mer ?" est sur ma page depuis ce matin, si ça vous dit ?

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Marie ! Je passe sur ta page dès que je peux !
·
Image de Lielie Sellier
Lielie Sellier · il y a
bcp aimé
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Lielie !
·